Google+ Followers

Vidéos explicatives par François de Siebenthal sur youtube, dailymotion ou https://vimeo.com/136794

Loading...

Google+ Badge

mardi 3 juin 2014

Suisse: Monnaie pleine lançée


Comme annoncé ce jour notamment aux nouvelles de 12h30 de la radio suisse,
 https://drive.google.com/file/d/0B-p0lmjLtiXzUDk1QnZJNExOVTg/edit?usp=sharing
à l'ATS, au teletext, page 603 http://www.teletext.ch/RTSUn/603-00.html.
à la TV

http://www.latele.ch/play?i=46137


Vidéo en français:
sites:

http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/

http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/06/loi-monetaire-moderne-pour-distribuer.html

http://monnaiesouveraine.files.wordpress.com/2013/08/programme-universel1.pdf

Autres vidéos en allemand:

https://www.youtube.com/watch?v=moZcOUTsmSU
 
etc, voir sur youtube ou ci-dessous...

Une initiative fédérale notamment pour sécuriser l'argent suisse, sans intérêts ni dettes

03 juin 2014

L'initiative populaire "pour la monnaie pleine", lancée ce mardi par l'association Modernisation Monétaire (MoMo), indépendante de tous partis politiques, promet de sécuriser l'argent suisse. Le texte dénonce une politique monétaire mensongère et non conforme à la Constitution fédérale. La Banque nationale (BNS) doit être à nouveau la seule institution à pouvoir produire la monnaie et l'argent électronique. Par Alexandra Lawi de la RSR.
La Banque nationale (BNS) doit donc retrouver le monopole de la création d'argent, estime l'association Modernisation Monétaire (MoMo), qui a lancé ce mardi une initiative populaire dite «Monnaie pleine», Vollgeld en allemand, positive money ou plain money en anglais.
 http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/
http://www.vollgeld-initiative.ch/
http://www.positivemoney.org/

OBJECTIFS :
1. La Banque Nationale créera désormais seule de la monnaie scripturale électronique.
2. Les banques ne pourront plus elles-mêmes créer de la monnaie scripturale, mais prêter seulement de la monnaie qui existe déjà.
3. La Banque Nationale mettra en circulation de la nouvelle monnaie pleine moyennant un don (sans dette) au gouvernement fédéral, aux Cantons ou aux citoyennes et citoyens ( facilitant le RBI ).

L'initiative est validée par la chancellerie fédérale !

Les formulaires officiels de signature sont disponibles.

A TÉLÉCHARGER ICI :

http://www.vollgeld-initiative.ch/fa/img/Unterschriftensammlung/Unterschriftenlliste_A4_Vollgeld-Initiative_franzoesisch_fuer_Download.pdf

http://www.admin.ch/ch/d/pore/vi/ut/i_453.de.pdf




Lancement de l'initiative «Monnaie pleine»

Conférence de presse du mardi 3 juin


10h00 Conférence de presse au Centre de presse du Palais fédéral, Bundesgasse 8, Bern puis
dès environ 11h30 séance photos sur la place Fédérale, devant la BNS: 

Dame Helvétia et Guillaume Tell ont récolté les premières signatures.

La conférence de presse pour le départ de l'initiative «Monnaie pleine» a bien eu lieu comme prévu ce mardi 3 juin 2014. L'objectif de l'initiative est qu'à l'avenir, l'argent électronique aussi soit uniquement créé par la Banque nationale. Ainsi le franc suisse sera à l'abri des crises financières, et tous les gains issus de la création monétaire reviendront à l'Etat et à nous, citoyennes et citoyens. Le 3 juin, par la publication dans la Feuille fédérale, la collecte de signatures a débuté formellement. 

Vous trouverez des informations détaillées sur le site suivant: www.monnaie-pleine.ch

Ont parlé et répondu aux nombreuses questions notamment MM:
-          Hansruedi Weber, Président de l'association Modernisation Monétaire (MoMo), porteuse de l'initiative Monnaie pleine,
-          Philippe Mastronardi, Professeur de droit public, université de St-Gall, membre du conseil scientifique de l'association Modernisation Monétaire (MoMo),
-          Reinhold Harringer, docteur en économie, ancien chef des finances de la ville de St-Gall, porte-parole de l'initiative Monnaie pleine,
-      François de Siebenthal, Économiste HEC Lausanne et lic. és sc. iur., représentant de l'initiative Monnaie pleine de la Romandie,
-          Enrico Geiler, représentant de l'initiative Monnaie pleine du Tessin.

Le délai pour la déposer court jusqu'au 3 décembre 2015, selon la «Feuille fédérale».

En lançant une initiative populaire en Suisse, «seul pays qui peut le faire», l'association espère faire tache d'huile en Europe et plus loin, ont déclaré Philippe Mastronardi, professeur de droit public de l'Université de St-Gall et Reinhold Harringer, ancien chef des finances de la ville de St-Gall et François de Siebenthal, ce mardi devant la presse à Berne.

Le texte, intitulé «Pour une monnaie à l'abri des crises: émission monétaire uniquement par la Banque nationale !», veut «qu'à l'avenir, l'argent électronique aussi soit uniquement créé par la Banque nationale.
Avec cette initiative, la Suisse aura l'argent le plus sûr du monde, estime Hansruedi Weber, président de l'association MoMo. Et tous les gains issus de la création monétaire reviendront sans intérêts ni dettesà l’État et aux citoyens. Actuellement, plus de 90% de la masse monétaire en circulation existe seulement sous forme électronique, selon les initiants.

Libérer l’État de l'emprise des banques
«L'argent des comptes courants sera entièrement sécurisé. Les faillites ne pourront plus lui nuire. Et l’État sera libéré de la prise d'otage: comme le trafic de paiements sera séparé du reste des activités bancaires, les banques ne devront plus être sauvées, en raison du «too big to fail», ou too big to jail, avec l'argent des contribuables», ont relevé les initiants, qui se veulent «au-dessus des partis et des idéologies». L'initiative est notamment soutenue par des professeurs d'économie des Universités de Saint-Gall et Berne .
Le projet a-t-il le soutien de la BNS? Elle s'est exprimée jusqu'ici «de façon retenue», a répondu Reinhold Harringer, également porte-parole de l'initiative. Et de rappeler que le système bancaire international a connu 425 crises entre 1970 et 2007, dont 145 crises bancaires sectorielles, 208 effondrements de devises et 72 crises de la dette souveraine.
Caution d' employés du FMI
L'idée de la «Monnaie pleine», développée au cours de la Grande Dépression des années 30 par des économistes aux États-Unis et soutenue par l'ancien président américain Franklin D. Roosevelt, a obtenu la caution du d' employés du FMI, alias Fonds monétaire international.

Notamment deux économistes du FMI, Jaromi Benes et Michael Kumhof, ont mesuré les conséquences d'une telle réforme. Leurs conclusions, les cycles économiques seraient plus facilement contrôlables.

Les dettes publiques et privées diminueraient.

Des gains de production seraient générés également grâce à l'abolition des distorsions, comme les risques liés aux taux d'intérêt notamment.

De plus, l'inflation tomberait à zéro, d'après les économistes du FMI.



Autres articles:

Hier ein erster Überblick über die Reaktionen in den Medien!
Bitte beachtet Helvetia und Tell im Video und das Statement des MoMo-Präsidenten!
JHier ein „interner“ Kürzestbericht zur Pressekonferenz:
http://www.vollgeld-initiative.ch/nc/medienkonferenz-zum-start-der-vollgeld-initiative
Mit besten Grüssen,
Daniel
@Leserbriefgruppe
(und alle MoMos): Bitte haut in die Kommentar-Tasten!@Marc Uhlmann: Bitte zumindest den Video-Link gezielt an die Regio-Leute Bern weiterleiten! Merci.

Im Vorfeld:
1.Juni: Christian Felber weist auf die Lancierung Vollgeld-Initiative hin:
http://www.vorarlbergernachrichten.at/lokal/vorarlberg/2014/06/01/ethisches-kreditwesen.vn

2.6.2014 (Erwähnung der Vollgeld-Initiative):
http://bazonline.ch/wirtschaft/geld/Diese-Volksbegehren-sind-sehr-schwer-vermittelbar/story/27689750


Im Anschluss:
http://www.handelszeitung.ch/konjunktur/herrscht-die-nationalbank-bald-allein-ueber-das-geld-620724 (Mit Video samt Helvetia/Tell, MoMo-Präsident und Berner Regio-Leute!
:-)
Direkt-Link zum Video: http://www.handelszeitung.ch/videoportal?bcpid=2274541918001&bckey=AQ~~,AAACEKkukrE~,448oq0TslMl3PbpahKt3BlnPr25K3lJe&bclid=0&bctid=3603253062001

http://www.nzz.ch/aktuell/schweiz/die-untypische-volksinitiative-1.18314772

http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Der_Verein_der_die_Banken_entmachten_will/story/26157269
dito: http://www.derbund.ch/schweiz/standard/Der-Verein-der-die-Banken-entmachten-will/story/26157269

http://www.20min.ch/finance/news/story/Verein-will-Banken-die-Macht-entreissen-12329266


Depeschenagentur-Artikel:
http://www.blick.ch/news/wirtschaft/finanzsystem-vollgeld-initiative-fordert-geldschoepfungs-monopol-fuer-nationalbank-id2889659.html
http://www.thurgauerzeitung.ch/aktuell/schweiz/schweiz-sda/Initiative-fuer-Geldpolitik-Reform-lanciert;art253650,3832896
http://www.swissinfo.ch/ger/news/newsticker/international/Vollgeld-Initiative_fordert_Geldschoepfungs-Monopol_fuer_Nationalbank.html?cid=38713494
http://www.bluewin.ch/de/news/inland/2014/6/3/vollgeld-initiative-fordert-geldschoepfungs-monopol.html
http://www.volksblatt.li/nachricht.aspx?id=195271&src=sda

KRITISCHER GASTKOMMENTAR:
http://www.fuw.ch/article/spielball-der-politik/

Französische Schweiz:
3.Juni 2014:
http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/17073758
http://www.lematin.ch/economie/argentfinances/Une-initiative-veut-redonner-un-monopole-a-la-BNS/story/15916938
http://www.bilan.ch/argent-finances/lancement-dune-initiative-redonner-un-monopole-bns
Mai 2014: http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-avancee-du-100-monnaie-152060
April 2014: http://www.20min.ch/ro/economie/news/story/27117696


Bitte beachtet auch unser Facebook-Konto:
https://www.facebook.com/vollgeldreform


PS: Mai 2014:
Klaus Karwat stellt den Verein Monetative.de vor (amateurhaftes Skype-Interview, aber mir gut formulierten Statements):
http://www.youtube.com/watch?v=OQ-CH6dATnw&feature=youtu.be

La moneta elettronica divide

Lanciata a Berna un'iniziativa affinché la BNS torni ad avere il monopolio nell'emissione di denaro

martedì 03/06/14 10:18 - ultimo aggiornamento 03/06/14 18:52
La Banca nazionale svizzera (BNS) deve tornare ad avere un monopolio completo dell'emissione di denaro. Lo rivendica l'associazione "Modernizzazione monetaria", che in questo senso ha lanciato martedì a Berna un'iniziativa popolare.
La proposta è di precludere alle banche private l'emissione illimitata di moneta bancaria elettronica: essa, secondo i promotori, costituisce il 90% della massa monetaria in circolazione.
Alla BNS competerebbe quindi la creazione di un nuovo denaro, denominato "moneta intera", che verrebbe reso disponibile attraverso pagamenti senza debito allo Stato, ai cantoni o ai cittadini. Il testo è sostenuto da docenti delle Università di San Gallo e Berna. Secondo i critici, invece, tale soluzione porterebbe ad una forte inflazione.
Red.MM/ATS/ARi






 

  1. Lancement d'une initiative pour redonner un monopole à la BNS

    Bilan-il y a 5 heures
    L'idée de la "Monnaie pleine", développée au cours de la Grande Dépression des années 30 par des économistes de renom aux Etats-Unis et ...
    Une initiative veut redonner un monopole à la BNS
    Le Matin Online-il y a 5 heures
    Explorer en détail (6 autres articles)
  2. Initiative monnaie pleine en Suisse

    Le Club de Mediapart-27 mai 2014
    L'initiative pour la monnaie pleine veut que seule la Banque Nationale Suisse (BNS) fasse de la monnaie, comme c'est en principe prévu par ...
  3. Pour que seule la BNS puisse créer tout l'argent

    20 minutes.ch-il y a 2 heures
    L'association a lancé mardi une initiative populaire dite «Monnaie pleine». Le délai pour la déposer court jusqu'au 3 décembre 2015, peut-on ...
  4. Plaidoiries de la défense dans le procès d'Erwin Sperisen

    RTS.ch-il y a 3 heures
    L'initiative populaire "pour la monnaie pleine", lancée ce mardi par l'association Modernisation Monétaire (MoMo), indépendante de tous partis ...

  5. L'avancée du 100% monnaie

    AgoraVox-18 mai 2014
    Avec l'initiative « monnaie pleine », le pays des banquiers va peut-être renverser la dictature de la finance, sans effusion de sang, par un ...
Artikel:


  1. «Vollgeld-Initiative» lanciert

    Neue Zürcher Zeitung-il y a 1 heure
    Die Nationalbank soll bei der Geldschöpfung das Monopol haben. Das fordert die Vollgeld-Initiative. (Bild: Gaëtan Bally / Keystone) ...
    Wem soll das Geld-Monopol gehören?
    handelszeitung.ch-il y a 11 minutes
    BERN - Die Nationalbank soll bei der Geldschöpfung das Monopol ...
    Ad-Hoc-News (Pressemitteilung)-il y a 5 heures
    Explorer en détail (11 autres articles)
  2. Gastkommentar zur Geldordnung

    Neue Zürcher Zeitung-11 mai 2014
    Doch die gesellschaftliche Diskussion, die politische Vorstösse und das neu erwachte wissenschaftliche Interesse an der Vollgeld-Idee ...

  3. Öffentliches ,,Vollgeld

    Vorarlberger Nachrichten-4 mai 2014
    Eine entsprechende Vollgeld-Reform wird seit Jahren rund um Professor Joseph Huber von der Universität Halle entwickelt. Die Proponenten ...

  4. L'avancée du 100% monnaie

    AgoraVox-18 mai 2014
    Nos amis Suisses de VOLLGELD INITIATIVE, terminent la préparation (100 000 soutiens nécessaires et un peu de moyens financiers) d'une ...
  5. «Diese Volksbegehren sind sehr schwer vermittelbar»

    Berner Zeitung-2 juin 2014
    Die Tatsache, dass keine breite gesellschaftliche Debatte zum Vollgeld oder zum Grundeinkommen aufgekommen sei, erklärt sich Armingeon ...
  6. Der Verein, der die Banken entmachten will

    Berner Zeitung-il y a 6 heures
    Die Verfechter der Vollgeld-Theorie orten die Wurzel des Übels im Kreditwesen der Banken. Indem diese Kredite vergeben, schaffen sie ...

  7. Spielball der Politik

    Finanz und Wirtschaft-il y a 1 heure
    Die Initianten greifen auf eine alte Idee zurück, um die Geldschöpfung durch das Bankensystem zu unterbinden: das Vollgeld. Den Banken soll ...

  8. Ethisches Kreditwesen

    Vorarlberger Nachrichten-1 juin 2014
    Im Mai legte ich mit der Vollgeld-Reform nach. Am 24. April widmete Martin Wolf seine FT-Kolumne dem „100%-Geld-Vorschlag“. 100% Geld ...
  9. Die Voll-/Leergeld-Reform

    Neue Zürcher Zeitung-27 mai 2014
    Demnächst soll in der Schweiz die Vollgeld-Initiative lanciert werden. Die Geldschöpfung «aus dem Nichts» durch Banken hat aber nichts ...

  10. «100%-Geld» macht Bankensystem sicherer

    Finanz und Wirtschaft-27 mai 2014
    Die Kreditschöpfung der Geschäftsbanken führt zu einer gefährlichen Aufblähung der Geldmenge – Vollgeld würde sie neutralisieren.

Vollgeld-Initiative fordert Geldschöpfungs-Monopol für Nationalbank

az Solothurner Zeitung - ‎vor 41 Minuten‎
Die Nationalbank soll bei der Geldschöpfung das Monopol haben. Das verlangt der überparteiliche Verein Monetäre Modernisierung (MoMo) mit einer Volksinitiative. Er hat bis am 3. Dezember 2015 Zeit, die für ein Zustandekommen nötigen 100'000 ...

Herrscht die Nationalbank bald allein über das Geld?

handelszeitung.ch - ‎vor 2 Stunden‎
Heute startet die Sammelfrist für die Vollgeld-Initiative. Die Initianten wollen erreichen, dass nur noch die Nationalbank künftig elektronisches Geld erzeugen darf. Nur die Währungshüter sollen über unsere Geldmenge bestimmen. Banken soll es demnach ...

Wem soll das Geld-Monopol gehören?

handelszeitung.ch - ‎vor 2 Stunden‎
Heute startet die Sammelfrist für die Vollgeld-Initiative. Die Initianten wollen erreichen, dass nur noch die Nationalbank künftig elektronisches Geld erzeugen darf. Nur die Währungshüter sollen über unsere Geldmenge bestimmen. Banken soll es demnach ...

«Vollgeld-Initiative» lanciert

Neue Zürcher Zeitung - ‎vor 3 Stunden‎
Die am Dienstag vor den Medien in Bern lancierte «Vollgeld-Initiative» will die Geldschöpfung der Geschäftsbanken via Kreditgewährung verbieten und das derzeit auf Münzen und Noten beschränkte Monopol der Nationalbank auch auf Buchgelder ...

Vollgeld-Initiative

20 Minuten Online - ‎vor 4 Stunden‎
Daher lancierte die Gruppe heute die Vollgeld-Initiative. Sie fordert, dass die Schweizerische Nationalbank die Geldmenge fixiert. «Nach der Vollgeld-Umstellung gibt es nur noch Nationalbank-Geld auf unseren Privatkonten», erklärt Daniel Meier, ...

Vollgeld-Initiative: Verein will Banken die Macht entreissen

20 Minuten Online - ‎vor 4 Stunden‎
Daher lancierte die Gruppe heute die Vollgeld-Initiative. Sie fordert, dass die Schweizerische Nationalbank die Geldmenge fixiert. «Nach der Vollgeld-Umstellung gibt es nur noch Nationalbank-Geld auf unseren Privatkonten», erklärt Daniel Meier, ...

Initiative für Geldpolitik-Reform lanciert

Thurgauer Zeitung - ‎vor 6 Stunden‎
Die Idee des Vollgeldes wurde zu Zeiten der Grossen Depression in den USA entwickelt, in den dreissiger Jahren des vergangenen Jahrhunderts. Die liberale Denkfabrik Avenir Suisse hält nichts von der Idee. Sie hält die Risiken einer Vollgeld-Reform für ...

BERN - Die Nationalbank soll bei der Geldschöpfung das Monopol haben.

Ad-Hoc-News (Pressemitteilung) - ‎vor 7 Stunden‎
Vollgeld-Initiative fordert Geldschöpfungs-Monopol für Nationalbank. BERN - Die Nationalbank soll bei der Geldschöpfung das Monopol haben. Das verlangt der überparteiliche Verein Monetäre Modernisierung (MoMo) mit einer Volksinitiative. Er hat bis am ...

Die Nationalbank soll bei der Geldschöpfung das Monopol haben.

Ad-Hoc-News (Pressemitteilung) - ‎vor 7 Stunden‎
Vollgeld-Initiative fordert Geldschöpfungs-Monopol für Nationalbank. Die Nationalbank soll bei der Geldschöpfung das Monopol haben. Das verlangt der überparteiliche Verein Monetäre Modernisierung (MoMo) mit einer Volksinitiative. Er hat bis am 3.

Monopol für Nationalbank gefordert

Neue Zürcher Zeitung - ‎vor 7 Stunden‎
Die Nationalbank soll bei der Geldschöpfung das Monopol haben. Das fordert die Vollgeld-Initiative. (Bild: Gaëtan Bally / Keystone). Die Nationalbank soll bei der Geldschöpfung das Monopol haben. Das verlangt der überparteiliche Verein Monetäre ...

Finanzsystem: Vollgeld-Initiative fordert Geldschöpfungs-Monopol für ...

BLICK.CH - ‎vor 8 Stunden‎
Die Nationalbank soll bei der Geldschöpfung das Monopol haben. Das verlangt der überparteiliche Verein Monetäre Modernisierung (MoMo) mit einer Volksinitiative. Er hat bis am 3. Dezember 2015 Zeit, die für ein Zustandekommen nötigen 100'000 ...

JA zu einem fairen und sicheren Geld- und Bankensystem!

Krisensicheres Geld im Interesse aller!
Vollgeld - 5 Minuten Info:  http://www.youtube.com/watch?v=2JC2qQQdoVU


Die Trollen am Arbeit...

Vollgeld-Initiative

03. Juni 2014 14:02; Akt: 03.06.2014 14:02 Print

Verein will Banken die Macht entreissen

von L. Frommberg - Banken handeln mit deutlich mehr Geld, als sie besitzen. Ein Schweizer Verein sieht das als Ursache für Finanzkrisen. Daher will er die Banken nun entmachten.

storybildCS und UBS am paradeplatz in Zürich: Die Initiative soll ihnen die Macht nehmen. (Bild: Keystone/Alessandro Della Bella)
Eigentlich klingt es logisch: Man soll nur das Geld verleihen, das man auch wirklich besitzt. Doch das internationale Finanzsystem funktioniert schon lange nicht mehr so. Denn: Es ist wesentlich mehr Geld im Umlauf, als physisch tatsächlich vorhanden ist. Banken bringen Geld in Umlauf, indem sie ihren Kunden Kredite geben. Doch diese Kredite werden eben nicht vom Guthaben anderer Kunden finanziert, sondern existieren rein virtuell. Das führt dazu, dass das Guthaben vieler Bankkunden nur Forderungen gegenüber ihrer Bank sind. Und alle Forderungen Schweizer Bankkunden zusammengenommen machen in der Summe etwa zehnmal so viel aus wie das Bargeld, das die Notenbank aufgibt.
Dies sei ein Risiko, findet der Verein Monetäre Modernisierung (Momo). Daher lancierte die Gruppe heute die Vollgeld-Initiative. Sie fordert, dass die Schweizerische Nationalbank die Geldmenge fixiert. «Nach der Vollgeld-Umstellung gibt es nur noch Nationalbank-Geld auf unseren Privatkonten», erklärt Daniel Meier, Geschäftsführer des Vereins. Das elektronische Geld sei damit genauso vollwertiges Geld wie heute Münzen und Banknoten. Die Banken können also nur noch mit Geld arbeiten, das ihnen von Sparern, Investoren und Nationalbank zufliesst oder das sie selber besitzen. Das Geld-Erzeugen und -Verleihen aus dem Nichts wäre also nicht mehr möglich.
Rund 300 Mitglieder hat der Trägerverein der Initiative. Aktiv Interessierte gibt es laut Meier aber rund 2000. Und: Auch der ein oder andere prominente Wissenschaftler unterstützt das Vorhaben. So etwa der emeritierte St. Galler Wirtschaftsprofessor Peter Ulrich oder Hans-Christoph Binswanger, ebenfalls emeritierter St. Galler Professor. Insgesamt habe man bereits vor dem offiziellen Sammelstart 70'000 Unterschriften zugesichert bekommen, berichtet Meier.
Harsche Kritik
Doch es gibt auch harsche Kritik an der Initiative. So erklärte etwa Avenir Suisse in einer Ausgabe ihre «Standpunkte»: «Eine Vollgeld-Reform brächte bei weitem mehr Risiken als Chancen.» Ausserdem sei sie nicht rückgängig zu machen. Statt für eine Reform, «die an den Grundfesten der Geldordnung rührt», plädieren die Autoren Jörg Baumberger und Rudolf Walser deshalb für «kontrollierte und schrittweise Stabilisierungsmassnahmen wie etwa eine Erhöhung der Eigenkapitalquoten der Banken».
Weitere Kritiker der Initiative sehen katastrophale Folgen für den Finanzplatz Schweiz – er könnte sich komplett isolieren, so die Angst. Im Gegenteil, heisst es von Momo. «Mit Vollgeld wird der Schweizer Franken zur sichersten Währung und den Bankenplatz Schweiz im Bereich Vermögensverwaltung stärken», so Momo-Geschäftsführer Meier. Die Grossbanken würden allenfalls Stellen im spekulativen Investmentbanking abbauen.

Login
Kommentarfunktion vorübergehend geschlossen
Aktuell warten über 80 Kommentare zu diesem Thema auf Freischaltung. Wir werden diese schnellstmöglich sichten und freigeben. Bis wir so weit sind, wird die Kommentarfunktion aus Kapazitätsgründen vorübergehend deaktiviert. Sie wollen aber jetzt kommentieren? Dann loggen Sie sich ein! Meinungsbeiträge von angemeldeten Lesern werden vorrangig behandelt. Hier gehts zum Login >>

Die beliebtesten Leser-Kommentare



  • 7675

    98
    effe am 03.06.2014 14:38 Report Diesen Beitrag melden

    immer noch nicht kapiert?

    Haben so viele unser Geldsystem. die Geldschöpfung aus dem nichts, Zinseszinsm und die Macht de rZentralbanken usw noch nicht kapiert? Macht euch mal schlau Leute!


  • 7473

    2120
    Baldiun am 03.06.2014 14:37 Report Diesen Beitrag melden

    wichtige Initiative

    und lasst euch diesmal nicht von der Propaganda der Reichen einschüchtern!

Die neusten Leser-Kommentare



  • 10

    10
    Erik Schiegg am 03.06.2014 17:55 Report Diesen Beitrag melden

    Wenn ich einen Gutschein für einen Apfel

    ausgebe, muss ich soviele Äpfel haben wie ich Gutscheine verkauft habe. Alles andere ist Beschiss. Aber im gegenwärtigen Geldsystem muss die Geld- oder Gutscheinausgebende Bank nur einen Apfel auf hundert verkaufte Gutscheine besitzen. Logisch, dass es regelmässig haufenweise Verlierer gibt. Das nennt man dann Crash. Um dies zu verhindern, braucht es mit einem echten Wert hinterlegtes Geld oder Gutscheine. Es muss ja nicht unbedingt Gold sein, aber Geld ohne Wert dahinter hat nun mal keinen (beständigen) Wert. Es ist nur eine Lüge mit kurzen Beinen, der man bis zum nächsten Crash geglaubt hat.


  • 1413

    6059
    Kindergärtnerin am 03.06.2014 15:08 Report Diesen Beitrag melden

    Initiativen-Flut

    Dieses demokratische Mittel ist sehr sinnvoll und recht. Aber langsam wird es echt übertrieben finde ich. Man wird demokratiemüde und kommt gar nicht mehr nach mit all diesen politischen Abstimmungen. Ich fände eine begrenzte Zahl an Abstimmungen pro Jahr sinnvoll. Sonst kommen noch Initiativen wie digitale Werbetafel-Verbot Initiative, laute Rasenmäherverbot-Initiative, max. 80cm Zaunhöhe-Initiative etc


  • 2019

    65
    George Orwell am 03.06.2014 14:56 Report Diesen Beitrag melden

    Gute Idee!

    Leider sind die Banken auch Aktionäre der SNB, somit haben sie Einfluss auf die SNB-Politik. Die SNB müsste den Schweizer Bürgern gehören. Zinsen sollte man auch abschaffen. Bei einem Kredit wird das Geld einfach in den Computer eingetippt und darauf verlangen sie Zinsen. Woher kommt das Geld für die Zinsen? Jemand muss Schulden machen damit diese bezahlt werden können, weil das Geld ja gar nie existiert hat. Und sie spekulieren mit dem Geld der Bürger, und nicht dem eigenen. Hört endlich auf mit der Schulden-Geldwirtschaft!


  • 2423

    6665
    tamalito am 03.06.2014 14:53 Report Diesen Beitrag melden

    Erschreckender Hochmut

    Ich bin in einer typischen schweizerischen Familie aufgewachsen. Bei jeder Initiative stelle ich mir die Frage, ob meine Geschwister und Eltern aufgrund von fundierten Kenntnissen, Interesse etc. eine kluge und vorausschauende (!) Entscheidung treffen könnten. Nun ja, je länger je mehr muss ich ihnen diese Fähigkeit absprechen, und somit auch mir und 90% der restlichen Bevölkerung! Da werden komplexeste Sachverhalte vors Volk gebracht und ein Metzger, Schreiner etc. soll über solche Dinge entscheiden. Solche potentiell selbstzerstörerische Initiativen gehören nicht vors Volk!


    • 6059

      1817
      Marcelo am 03.06.2014 15:08 Report Diesen Beitrag melden

      @tamalito

      Ja nicht selber denken. Überlass dies der Kirche und den studierten Priestern. Findest du es nicht klüger, wenn das Volk über so wichtige Dinge wie die Geldschöpfung einmal nachdenken würde?


    • 2322

      3736
      tamalito am 03.06.2014 15:14 Report Diesen Beitrag melden

      falscher Weg!

      Glaubst du jeder Bürger informiert sich wirklich schön über die Vor- und Nachteile der Initiative? Nein, definitiv nicht. Da werden Parolen nachgesprochen und Initiativtitel gelesen - so entsteht dann ein Abstimmungsresultat, das das Potential besitzt, die Schweiz in den Ruin zu treiben! Ich lobe unser Geldsystem nicht, aber diese Herangehensweise ist schlichtweg falsch!


  • 109

    32
    Hans Würstli am 03.06.2014 14:51 Report Diesen Beitrag melden

    Die Finanzsysteme

    sind ohnehin nicht gerecht und nicht mehr sehr zeitgemäss, das schleckt keine Geiss weg.


  • 76

    2019
    RB am 03.06.2014 14:48 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Banken = wichtig

    Jeder der diese Initiative akzeptiert weiss nicht was Banken sind, was sie tun und was der wichtigste Unterschied zwischen Banken und anderen Unternehmen ist: sie operieren mit Geld was ihnen nicht gehört, vergeben es an andere (Gott sei Dank!) und verdienen dadurch Geld. Die Banken sind wichtig, ansonsten ade an all diejenigen die eine Hypothek wollen. Wacht mal auf Leute und denkt nach bevor ihr Mist unterschreibt!


  • 6362

    2726
    Hanne & Lore am 03.06.2014 14:42 Report Diesen Beitrag melden

    unentliche Macht den Banken

    gute Initiative! Warum sollte man den Banken unentlich Macht geben? Gewinne verden privatisiert und Verluste sozialisiert! Wir hatten erst vor 5 Jahren die Krise und mittlerweile bahnt sich die nächste an, da alle immer mehr Schulden machen und nichts, aber auch gar nichts gerettet wurde. Seid ihr zu blin dies zu erkennen?


  • 7675

    98
    effe am 03.06.2014 14:38 Report Diesen Beitrag melden

    immer noch nicht kapiert?

    Haben so viele unser Geldsystem. die Geldschöpfung aus dem nichts, Zinseszinsm und die Macht de rZentralbanken usw noch nicht kapiert? Macht euch mal schlau Leute!


    • 109

      21
      Rappe Spalter am 03.06.2014 14:55 Report Diesen Beitrag melden

      oh yes, they can

      Alle Bankkunden - egal welcher Bank - sollten an ein und demselben Tag ihr komplettes Vermögen von den Banken abziehen. Klar verhindern das aktuell gewisse Bankenrichtlinien (nicht mehr als 50k - 60k pro Monat) etc., ja und warum wohl? Weil die Banken mit wesentlich mehr Geld herumspielen als sie effektiv von den Kunden zur Verfügung haben. Irgend jemand wird es irgend wann einmal treffen ...


  • 7473

    2120
    Baldiun am 03.06.2014 14:37 Report Diesen Beitrag melden

    wichtige Initiative

    und lasst euch diesmal nicht von der Propaganda der Reichen einschüchtern!


  • 5352

    1312
    K. M. am 03.06.2014 14:35 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Das richtige

    Meine Unterschrift habt ihr.


    • 1514

      32
      Papi am 03.06.2014 14:46 Report Diesen Beitrag melden

      Meine auch!

      eine sher sehr wichtige Initiative!


    • 1413

      32
      Eidgenosse T.S am 03.06.2014 16:45 Report Diesen Beitrag melden

      DITO

      Wo kann ich unterschreiben?


  • 1211

    2019
    Beobachter am 03.06.2014 14:33 Report Diesen Beitrag melden

    Gegenvorschlag provozieren

    Wenn die Initiative einen Gegenvorschlag bewirkt, der das Ziel hat die Eingenkapitalquote der Banken zu erhöhen und das Bankgeschäft transparenter zu machen, dann ist gut!


  • 4645

    109
    Tizthot am 03.06.2014 14:29 Report Diesen Beitrag melden

    Kleiner Appell

    Ich halte diese Initiative für eine der grössten Chancen um ein klares Zeichen zur Neukonzipierung eines funktionierenden Geldsystems zu schaffen. Denn in dessen Kern liegen einige Fehler - und dies ist einer davon - die unglaublich viel Leid und Selbstbehinderung für die Menschen schaffen. Das Geldsystem sollte hier sein um die Zivilisation zu stützen, zu schützen und vernünftig voranzubringen. Mit dem aktuellen Schuldgeldsystem wird dies leider eher verhindert und unterwandert da eine falsche Grundmotivation für die gesamte Wirtschaft herrscht. Geld / profit, statt der menschheit Dienliches!


    • 1918

      2322
      Bankier am 03.06.2014 14:42 Report Diesen Beitrag melden

      Grosser Appell

      Die Banken wären so gar nicht mehr imstande die 3 volkswirtschaftlichen Aufgaben zu gewährleisten. Wir leben nicht in einem geschlossenen Markt. Der Schweizer Finanzplatz würde durch diese Initiative zusammenbrechen. Sie müssten Ihre Hypothek per sofort zurückbezahlen und sie würden dafür noch ein paar einzelne Franken auf der Passivseite aus dem Kollokationsplan kriegen. Da wäre man in Griechenland noch besser dran.


    • 1211

      21
      kann-Zählen am 03.06.2014 14:51 Report Diesen Beitrag melden

      @Bankier

      Das System kollabiert sowieso demnächst. Oder meinen Sie mann kan unendlich viele Schulden machen? Würde nur noch durch ein Krieg und dessen neu Aufbau weiter leben können, alles andere ist mathematisch unmöglich.


    • 54

      98
      jules am 03.06.2014 14:53 Report Diesen Beitrag melden

      überlegen

      nützt alles nichts, wenn nicht alle Banken auf dieser Welt mitmachen würden! wir würden uns ganz einfach ins Bankrott schiessen. lächerlich diese Ideen! PS die Reichen und Gebildeten geben dir einen Job, schon mal überlegt, wer dir den Lohn dann bezahlen soll, wenn niemand mehr Geld hat, da niemand mehr Schulden machen könnte??? tststs


  • 1918

    4039
    ohli am 03.06.2014 14:25 Report Diesen Beitrag melden

    Wieder...

    eine super Initiative von Menschen, die keinen blassen Schimmer haben! Wie soll dann bitte noch der Finanzmark funtionieren? Plus: Die Finanzkirse kam nicht wegen zu viel Leverage zustande ;)...


    • 3130

      1110
      Bert am 03.06.2014 14:39 Report Diesen Beitrag melden

      hä??

      wie soll ein Geldsystem funktionieren, welches ein Schneeballsystem ist? Wer kann denn heute seine Schulden noch zurück zahlen?


  • 6463

    1716
    Churer am 03.06.2014 14:20 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Genau!

    Richtig gut! Das Problem entlich mal ab der Wurzel anpacken, also meine stimme habt ihr zu 100%!


    • 1413

      2928
      Der Seher am 03.06.2014 14:31 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

      @Churer

      Bevor du deine Stimme abgibst solltest du dich mit dem Thema doch vertraut machen. Nur ein kleiner Hinweis, je mehr Einschränkungen am Kapitalmarkt desto höher die Zinsen, z.Bsp. Hipothekarzinsen. Was glaubst du wie sich diese Umsetzung auf die Mietzinse und vieles Mehr auswirken würde?


    • 1615

      2524
      Aargauer am 03.06.2014 14:34 Report Diesen Beitrag melden

      Unverständlich

      Ist Ihnen bewusst, dass die bei jeder Bank zu einer Unterbilanz führen würde??? Sie würden Ihr Haus und ihre Sparvermögen zu grossen Teilen verlieren


    • 2928

      43
      Rene Lorenz am 03.06.2014 14:43 Report Diesen Beitrag melden

      Andreas Popp

      A propo mit dem Thema vertraut sein.Lies einmal der Plan B von Andreas Popp.Unser System ist von Grundauf faul.


    • 76

      43
      Ursula Vetsch am 03.06.2014 16:50 Report Diesen Beitrag melden

      Früher ging es auch

      mit weniger....., aber da jeder Banker und ihre Wirtschaftseliten sich immer mehr Lohn geben und den Umsatz ins unnatürliche ausreizen müssen (gem. getürkten statistiken), braucht es natürlich die iimmensen Summen zum spielen weiter...weniger ist Mehr und was Mehr ist, sollte auf die Seite gelegt werden!! ;o) Gegebenenfalls hätten wir dann sogar wieder ein sichere Rente, ggf. mit etwas weniger aber dafür sicher....!!! Die verspekulieren ja alles und wir das VOLK können dann wieder alles berappen...!!


  • 2423

    4746
    Earlybird am 03.06.2014 14:19 Report Diesen Beitrag melden

    schlechter Witz

    Neben dem, dass die Theorie der Giralgeldschöpfung welche den lieben Gymnasiasten beigebracht wird, so Lücken- und Fehlerhaft ist, dass es ein Emmentalerkäse sein könnte und neben dem dass den wenigsten den Unterschied zwischen dem Giralgeldschöpfungsprinzip, Geldschöpfung aus dem Nichts und Geldumlaufsprinzip bekannt ist kommt noch dazu das so eine Initiative weder Durchsetzbar noch Tragbar wäre! So eine Initiative wäre tödlich für den Finanzplatz Schweiz und die ganze schweizer Wirtschaft und das innert kürzester Zeit. Zum Glück hat unser Land ein gutes Wirtschaftsverständnis! :)


    • 3332

      87
      Marcelo am 03.06.2014 14:45 Report Diesen Beitrag melden

      @Earlybird

      Der Wert des Geldes wird in unserem Wirtschaftssystem mehrheitlich durch die Menge des verfügbaren Geldes bestimmt. Sie finden es demnach ok, dass nicht nur die Nationalbank, sondern auch sämtliche Banken in diesen Kreislauf eingreifen dürfen? Und dies nicht gerade in einem bescheidenen Ausmass. Oder anders ausgedrückt: Handeln die Banken für deren Besitzer oder die Volkswirtschaft?


    • 87

      21
      Alexander am 03.06.2014 14:50 Report Diesen Beitrag melden

      Könnte heiss werden...

      Für dieses Thema wird das Durchschnitts-Wirtschaftsverständnis kaum ausreichen. (Um all die Abläufe und Relationen verstehen zu können braucht man min. 2 Jahre VWL Studium) Es wird wohl eine durch Emotionen getriebene Abstimmung, die mit katastrophalen Auswirkungen enden könnte... Hoffe die Medien werden sich mit diesem Thema sachlich und verständlich auseinandersetzen.


  • 2423

    6766
    Paul Panzer am 03.06.2014 14:16 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Wer unterschreibt sowas?

    Allen Stimmberechtigten, die diese Initiative unterschreiben, sollte der Stimmrechtsausweis entzogen werden.


    • 3837

      54
      super am 03.06.2014 14:35 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

      super

      demokratie verstanden


    • 76

      32
      Paul Panzer am 03.06.2014 14:53 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

      @super

      Als ob es nur die eine wahre Auslegung des Begriffs "Demokratie" gäbe. Für mich ist ein Staat immernoch eine Demokratie, wenn offensichtlich urteilsunfähige Personen nicht mehr stimmberechtigt sind.


  • 2221

    4847
    Marco Rösler am 03.06.2014 14:14 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Modernisierung?

    Das ist wohl eher ein Rückschritt ins 19. Jahrhundert ^^


  • 1918

    2625
    Besorgt am 03.06.2014 14:13 Report Diesen Beitrag melden

    Risikoreiche Initiative

    Viel Erfolg beim Kampf gegen Windmühlen. Es ist eine Fragile angelegenheit und deshalb auch der Wachstumswahn aber mal ehrlich wie will ein Verein gegen das gesamte Finanzsystem antretten? Dann gibt es ein weiteres Problem, der Schweizer Finanzmarkt würde kanll auf Fall Bankrott weil ja kein Gegenwert vorhanden ist. Obwohl, genau das könnte schon Morgen so oder so eintreffen.


  • 2120

    3029
    hans muster am 03.06.2014 14:12 Report Diesen Beitrag melden

    initativen soweit das auge reicht

    eigentlich waren initativen als korrekturmöglichkeit gedacht. nicht als populismusmedium für jede furzidee. wir müssen aufhören, unsere verfassung übermässig aufzublähen. ich hoffe, dass sie ihre 100'000 unterschriften nicht zusammenkriegen. man sollte die anzahl nötiger unterschriften erhöhen auf 5% der gesamtbevölkerung, gerundet auf die nächsten 10'000.


    • 2524

      1211
      Remibueb am 03.06.2014 14:24 Report Diesen Beitrag melden

      Kein Populismus, sondern Korrektur

      Wenn sie sich mit der Initiative beschäftigen, werden sie bemerken, dass es sich hierbei um eben genau eine solche Korrektur handelt und keinesfalls um Populismus..!

      Collaboration avec le RBI


 

Lancement de l'initiative monnaie pleine

Venez au vrai lancement de l'initiative monnaie pleine ce samedi 7 juin

D'un côté, on peut voir la Croix suisse, qui représente le Royaume du Christ et de l'autre côté, la justice sociale représentée par Guillaume Tell, le héros national suisse et le libérateur des pauvres. Sur le bord, la tranche, on peut lire la date de fabrication en latin et ces mots latins: " Dominus providebit - Dieu y pourvoira», qui se réfère spécifiquement au verset de l'Évangile de Matthieu et à la Genèse. Dieu fournit l'abondance, qu'il est en effet très généreux.
 








Début officiel de la récolte:
Ce mardi 3 Juin, la période de collecte officielle pour l'initiative monnaie pleine commence par une conférence de presse à Berne et sa publication dans la Feuille fédérale.
L'initiative génère déjà de nombreuses réactions dans les médias et laisse des traces partout. Il s'agit de rien de moins que la sécurité de notre système financier. Le sujet de la création de l'argent du néant est un point aveugle qui rend le débat public assez compliqué. Nous avons besoin de lever des ressources financières modestes de nombreux petits donateurs pour cette initiative indispensable au bien commun de nous tous. Des centaines de personnes collecteront les signatures individuelles, pour les 100 000 signatures nécessaires ( en fait, environ 120'000 vu les contrôles ).

Vous allez obtenir
les listes de signatures sous peu, soit ce début de Juin. Ensuite, vous pouvez immédiatement vous inscrire vous-même sur notre site internet et immédiatement recueillir plus de signatures dès le 3 Juin.  Vous pouvez aussi utiliser les listes de signatures téléchargées directement à partir de notre site Web.
http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/commandez-du-materiel-dinformation/




http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/collectez-des-signatures/

Grande journée et fête DE LANCEMENT.

Le lancement public aura lieu ce samedi 7 Juin à partir de 11 heures lors d'une fête à la Maison du Peuple de Zurich, à côté de la zone Helvetia.

Helvetia est la figure symbolique qui jouera un rôle crucial avec Guillaume Tell. Ils agiront lors d' événements culturels et d'information, composés de plusieurs animations musicales, de slam et d' éléments théâtraux ainsi que des moments intellectuellement enrichissants. Avec notamment la Maverick musical de Walter Thöni, la Slampoet de Simon Chen, avec l'auteur Silvano Cerutti. M. Hans Ruedi Weber (président du club MoMo) et le Professeur émérite Philippe Mastronardi ( du Conseil consultatif scientifique) présenteront l' initiative monnaie pleine . Thomas Mayer ( le directeur de la campagne) nous informera de la situation et des trucs et astuces pour une efficace collecte des signatures.
Nous allons ensuite essaimer dans toute la Suisse, plein d'énergie et commencerons immédiatement la collecte des signatures. La dynamique de cette collecte pourrait être un record dans l'histoire suisse.

Tous sont invités à assister à cette fête de lancement. Informez vos amis et votre famille à ce sujet.

Mais d'abord, le programme de ce
Samedi de Pentecôte 7 Juin 2014
11.00 Arrivée
11.15 Début du programme culturel et informatif 
14.00 Lancement de la collecte de signatures
Cliquez ici pour plus d' informations .
Maison Zurich populaire dans la salle blanche, Stauffacher Strasse 60, Zurich
( Itinéraire et carte )

REJOIGNEZ-NOUS dès MAINTENANT!

L'inscription est souhaitable pour des raisons d'organisation. S'il vous plaît cliquer ICI .

Nous nous réjouissons de votre venue la plus  nombreuse possible ! Merci !

Chaleureuses salutations

Thomas Mayer et Daniel Meier




Pour la Suisse romande:
 romandie(at)vollgeld-initiative.ch
Kurt Specht, 026-921 07 53, 076-239 83 56 

Collaboration avec le RBI en Suisse romande

Assemblée générale de BIEN-Suisse

AG image
L’AG ordinaire de BIEN-CH aura lieu :
Samedi 7 juin 2014 de 10h à 13h
CSP Salle de la Fraternité, Beau-Séjour 28 Place Arlaud 2, 1003 Lausanne
(à 300 m de place de la Riponne)
Elle sera suivie l’après-midi d’une séance de présentation et d’animation proposée par Génération-RBI, le groupe d’action romand pour l’ « initiative fédérale pour un revenu de base » et membre de BIEN-CH.
Un buffet canadien est prévu entre deux : prévoyez un sandwich ou un plat et éventuellement une boisson à partager.
Amis du revenu de base, l’occasion est trop belle de nous rencontrer, venez donc nombreux !
Ordre du jour de l’AG de BIEN-CH :
  1. Salutations
  2. Procès-verbal de l’Assemblée Générale du 1 juin 2013
  3. Rapport annuel d’activité
  4. Comptes 2013, rapport des vérificateurs et décharge du comité
  5. Budget 2014-2015
  6. Cotisations 2014-2015
  7. Statuts
  8. Elections
  9. Propositions (à faire parvenir avant le 31 mai au comité)
  10. Divers
Note : seuls les membres à jour avec leur cotisation voteront à l’AG.


14h00 Génération Revenu de Base Inconditionnel, le groupe romand de la campagne pour la votation sur le revenu de base t'accueille avec un programme ludique, dynamique et interactif pour imaginer et construire ensemble la société du RBI. Rejoins-nous avec tes idées, envies, interrogations pour une après-midi haute en couleur :
  • Présentation de Génération RBI, son histoire, ses valeurs, ses projets.
  • Jeu de création artistique "Montre-moi un RBI"
  • World-Café : Quelle société veut-on construire? Comment
    assurer la transition vers une société du RBI et la rendre durable?
Cercle de personnes



Génération RBI a le très grand plaisir de t'inviter à visiter son tout nouveau site web rbi-oui.ch. Ce site à la fois convivial, dynamique et 100% compatible smartphone vient compléter celui de bien.ch en te présentant toute l'info récente de la campagne romande pour la votation prochaine sur le revenu de base.
Nous nous réjouissons donc de te rencontrer à notre journée passionnante et conviviale du 7 juin :)
Cordialement,
Le comité de BIEN-CH et Génération RBI
Logo Génération RBI
Logo

Exciting News from Switzerland: An Initiative for a referendum on monetary reform is starting!  

1) “Vollgeld” Initiative

In Switzerland anyone can bring about a national referendum on changes to the Constitution by collecting 100,000 signatures within an 18 month period. It's called a “people’s initiative”. Our sister organisation in Switzerland (MoMo) is launching “Vollgeld Initiative” on 7th June!

‘Vollgeld’ literally means "full money" in English, and it has the same meaning as "Sovereign Money" as used by Positive Money. The ‘Vollgeld’ reform is a change in the constitution to establish the Swiss National Bank as the sole institution allowed to create money in the form of coins, bank notes and also bank deposits.

Support Sovereign Money in Switzerland



When is it starting?

After translating everything into German, French and Italian, MoMo will be able to start collecting signatures from 3rd June.  The launch party "Vollstart" is being held on Saturday 7th June.

What will be the consequence in Switzerland?

If MoMo can collect the signatures in time there will be a referendum in Switzerland.  That will mean all serious Swiss media will discuss the issue and politicians will also be expected to have an opinion on the debate. After this referendum, regardless of result, all adults in Switzerland will have come across the arguments for and against money reform. If the referendum is successful, then Switzerland will implement money reform!

What will be the consequence internationally?

Swiss referenda are usually reported in all of the more serious newspapers across Europe. It is likely that outside of Switzerland as well as inside, economists, politicians, central bankers and the general public will widely discuss the issues. We're hoping it might just be the catalyst for change in other countries!

Where can I get more information?

See the website vollgeld-initiative.ch, where you can find information in German, French and Italian (and a brief explanation in English). The main principles are the same as those on the Positive Money website.

You can help too even if you are not Swiss citizen

One way to help would be to donate. MoMo (Monetäre Modernisierung) need many people on the streets explaining what it's all about and collecting signatures, and at the moment all of them are volunteers. They would like to pay for two people to work full-time coordinating the campaign. There are costs to get the signatures validated, and for campaign materials (flyers etc.), distribution etc. This will cost about 500,000 Swiss Francs (£330,000) in total. (Aside: Hardly any Swiss initiatives have been successful with less than around 500,000 Swiss francs). To date they have about 200,000 Francs donated.

If you were able to support this initiative, it could just make all the difference to bringing this important referendum to Switzerland, and perhaps even become the catalyst for monetary reform in other countries.

To contribute to the Vollgeld campaign using PayPal, please follow this link:

Support Sovereign Money in Switzerland

Or, to use online banking, the details are:
IBAN: CH61 0900 0000 6035 4546 4,
SWIFTBIC or BIC: POFICHBEXXX

(For anyone needing help making larger donations, please ring Emma on her English number: 07958458386 or email at emma.dawnay@gmail.com)

Thank you!

2) Upcoming Events


Stroud, May 27-31
Exhibition Money

Wales, May 31
Positive Money Stall at the Merthyr Rising Festival

London, June 1
Sunday Papers Live with Ben Dyson

Cheltenham, June 2
Positive Money Meetup

London - Hackney, June 2
Positive Money Meetup

Cardiff, June 3
What is Sovereign Money? (Jolyons)

Cardiff, June 5
What is Sovereign Money? (Library)

Leicester, June 6
“Modernising Money” Reading Group

London - Walthamstow, June 6
Positive Money Meetup

Cambridge, June 10
Positive Money meetup

Edinburgh, June 12
“Introducing Positive Money”, talk by Fran Boait

Leicester, June 15
Positive Money or how to stop the banks ruining the show

Bristol, June 18
Make Billionaires History: An evening of Sane Economics

London, June 25
Making Money Work for People and Planet

Glastonbury, June 25-29
Positive Money stall at Glastonbury Festival
London, June 28-29
Rethinking Economics Conference (with Ben Dyson presenting)
Edinburgh, July 15
Positive Money Meetup


3) More from the Blog


Why we can’t leave the power to create money in the hands of banks or regulators (Open Democracy)

The Ecologist: Making money – the state must reclaim its sovereign rights

News from Italy – Positive Money ideas presented at the second largest book fair in Europe

Mortgaged Future

Keiser Report: What would the economy and banking system look like with Positive Money

Quantitative Easing vs Sovereign Money Creation (Infographic)

Best wishes,
Mira and the rest of the Positive Money team

Aucun commentaire:

Justice = Pax - Peace - Paz - Paix - Vrede - Frieden - Shalom - Salam - Mir - Pau - Pokoj - Shanti - Ashkharh...Abenaki OLAKAMIGENOKA Afrikaans VREDE Akan ASOMDWOE Akkadian SALMU Alabama ITTIMOKLA Albanês PAQE Algonquin WAKI IJIWEBISI Alsaciano FRIEDE Amharic SELAM Árabe SALAM Aranese PATZ Armenio ASHKHARH Assamese SHANTI Aymara HACANA Bemba MUTENDEN Basque (Euzkera) BAKEA Bavariano FRIDN Batak PARDAMEAN Belorusso PAKOJ Bengali SHANTI Bhojpuri SHANTI Isaïe 32, 17

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

Politesse et étiquette

Les commentaires si possible signés, concis ou non, courtois et pertinents, même très critiques sont appréciés. Toute discussion peut être source de progrès. Les autres, surtout les vulgaires, pourraient être supprimés .

(c) Date de l'article, sinon 2000 Famille de Siebenthal, Lausanne, Suisse. 021 616 88 88

Sites que vous devriez visiter, merci

Saint Jean-Paul II a comparé le rapport sexuel entre les époux chrétiens à l'adoration eucharistique.

http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/le-rapport-sexuel-est-comparable.html


http://michaeljournal.org

http://ferraye.blogspot.com/

Un pour tous, tous pour un, IEOUA, LIOBA, Alleluia

Un pour tous, tous pour un, IEOUA, LIOBA, Alleluia
Image des rings burgondes

von Siebenthal

von Siebenthal
Signification des armoiries:chapelle de Gstaad, St Niklaus. Mettons le dragon qui est en chacun de nous sous 7 verrous. Meaning of the coat of arms: Chapel of Gstaad, St Niklaus. Let the dragon that is in each of us within 7 locks. http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/misericordes-suisses.html

Un pour tous, tous pour un.

Un pour tous, tous pour un.
Le dragon de nos armoiries qui crache le feu sur le casque. http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/misericordes-suisses.html

Les valeurs suisses

Les valeurs suisses
Un pour tous, tous pour un.

Archives du blog

Les sept verrous qui bloquent le dragon qui est en chacun d'entre nous.

On triomphe des 7 vices capitaux par l’exercice des 7 vertus opposées.

Ainsi on triomphe :

de l’orgueil par l’humilité,

de l’avarice par la libéralité,

de la luxure par la chasteté,

de la colère par la patience,

de la gourmandise par l’abstinence,

de l’envie par l’amour fraternel,

de la paresse par la diligence et l’ardeur dans le service de Dieu.

Un combat à la fois, un par jour est plus efficace.

Sagesse de la première Alliance...Isaïe 11.1-3

Un rejeton sortira de la souche de Jessé,
un surgeon poussera de ses racines.
Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur,
esprit de sagesse et d’intelligence,
esprit de conseil et de force,
esprit de connaissance et de crainte du Seigneur
son inspiration est dans la crainte [piété] du Seigneur.


ll y a sept dons du Saint-Esprit qui nous aident dans ce combat :

1 le don de Sagesse ;

2 d’Intelligence ;

3 de Conseil ;

4 de Force ;

5 de Science ;

6 de Piété ;

7 de Crainte de Dieu.

A quoi servent les 7 dons du Saint-Esprit ?

Les 7 dons du Saint-Esprit servent à nous confirmer dans la Foi, l’Espérance et la Charité ; et à nous rendre prompts aux actes de vertu nécessaires pour acquérir la vie chrétienne et le CIEL.

Qu’est-ce que la Sagesse ?

La Sagesse est un don par lequel, élevant notre esprit au-dessus des choses terrestres et fragiles, nous contemplons les choses éternelles, c’est-à-dire la Vérité qui est Dieu, en qui nous nous complaisons et que nous aimons comme notre souverain Bien.

Qu’est-ce que l’Intelligence ?

L’Intelligence est un don par lequel nous est facilitée, autant que c’est possible pour un homme mortel, l’intelligence de la Foi et des divins mystères que nous ne pouvons connaître par les lumières naturelles de notre esprit.

Qu’est-ce que le Conseil ?

Le Conseil est un don par lequel, dans les doutes et les incertitudes de la vie humaine, nous connaissons ce qui contribue le plus à la gloire de Dieu, à notre salut et à celui du prochain.

Qu’est-ce que la Force ?

La Force est un don qui nous inspire de l’énergie et du courage pour observer fidèlement la sainte loi de Dieu et de l’Eglise, en surmontant tous les obstacles et toutes les attaques de nos ennemis.

Qu’est-ce que la Science ?

La Science est un don par lequel nous apprécions sainement les choses créées, et nous connaissons la manière d’en bien user et de les diriger vers leur fin dernière qui est Dieu.

Qu’est-ce que la Piété ?

La Piété est un don par lequel nous vénérons et nous aimons Dieu et les Saints, et nous avons des sentiments de miséricorde et de bienveillance envers le prochain pour l’amour de Dieu.

Qu’est-ce que la Crainte de Dieu ?

La Crainte de Dieu est un don qui nous fait respecter Dieu et craindre d’offenser sa divine Majesté, et qui nous détourne du mal en nous portant au bien dans l'amour.


Les dons du Saint Esprit
(CEC 1830-1831 ; ST I-II 68.1-8)


Les dons sont des habitudes, habitus infus, qui sont en nous et qui nous rendent réceptifs aux motions du Saint-Esprit, pour nous faire mieux agir en faveur du bien commun.

« Les dons sont des habitus qui perfectionnent l’homme pour qu’il suive promptement l’impulsion du Saint-Esprit, de même que les vertus morales disposent les facultés appétitives à obéir à la raison. Or, de même qu’il est naturel pour les facultés appétitives d’être mues par le commandement de la raison ; de même il est naturel pour toutes les facultés humaines d’être mues par l’impulsion de Dieu comme par une puissance supérieure. » ST I-II 68.4

Les sept dons du Saint Esprit
(ST I-II 68.4)


Intelligence : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités spéculatives (ST II-II 8.1-8).
Conseil : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités pratiques (ST II-II 52.1-4).
Sagesse : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans le jugement, par l’intelligence, des vérités spéculatives (ST II-II 45.1-6).
Connaissance : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans le jugement, par l’intelligence, des vérités pratiques (ST II-II 9.1-4).
Piété : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits de l’amour des choses qui concernent un autre (ST II-II 121.1-2).
Force : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits de la crainte des choses qui nous concernent (ST II-II 138.1-2).
Crainte : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits du désir des choses nous concernant (ST II-II 19.1-12).

http://www.lumenc.org/maladies.php

Les conseils du pape François pour se confesser

© POOL-OR/CPP/CIRIC

© POOL-OR/CPP/CIRIC

Dans un petit livret intitulé « Prends soin de ton cœur », offert par le pape François aux pèlerins de la place Saint Pierre après l'Angelus du 22 février, se trouvent différents textes à méditer pendant le carême et un examen de conscience pour se préparer à la confession.

  • Une distribution un peu particulière a eu lieu il y a quelques jours place Saint-Pierre, à Rome. Des bénévoles, parmi lesquels de nombreux sans-abri venus en pèlerinage, ont distribué à la foule réunie pour entendre l'Angelus un petit carnet offert par le pape pour le premier dimanche du carême.
  • Notre cœur doit se convertir au Seigneur, a insisté François lors de l'Angélus. C’est pourquoi, en ce premier dimanche, j’ai pensé vous offrir, à vous qui êtes ici sur la place, un petit livret de poche intitulé "Prends soin de ton cœur". »

Celui-ci rassemble quelques enseignements de Jésus et les contenus essentiels de la foi, comme les sept sacrements, les dons de l'Esprit Saint, les dix commandements, les vertus, les œuvres de miséricorde, etc. On y trouve aussi un examen de conscience dont le pape avait souligné l'importance lors de sa messe quotidienne à la chapelle de la maison Sainte-Marthe le 11 octobre 2014. « Avoir un cœur recueilli, un cœur dans lequel nous savons ce qui se passe et ici et là, nous pouvons exercer une pratique ancienne mais efficace de l’Église : l’examen de conscience. Qui d’entre nous, le soir, avant de finir sa journée, reste tout seul ou toute seule et se pose la question : qu’est-ce qui s’est passé aujourd’hui dans mon cœur ? Qu’est-il arrivé ? Quelles émotions ont traversé mon cœur ? Si nous ne faisons pas cela, nous ne réussissons pas ni à bien veiller ni à bien protéger notre cœur »

I. Petits rappels sur le sacrement de Confession (ou de Pénitence ou de Réconciliation)

Un vrai chrétien a le souci constant de conserver son âme en état de grâce aux yeux de Dieu. Il sait, en effet, d’une part, que nul ne connaît ni le jour ni l’heure de sa mort et que, d’autre part, l’âme, pour être admise au bonheur parfait et éternel du Ciel, doit être entiè­rement purifiée du péché. C’est pourquoi il reçoit volontiers le sacrement de la Réconciliation.

Par ce sacrement, on obtient la rémission de tous les péchés person­nels (quelle qu’en soit la gravité) commis après le baptême. Ce pouvoir qu’avait le Christ, il l’a transmis à ses Apôtres quand, leur apparaissant après sa Résurrection, il leur a dit : Recevez le Saint-Esprit : les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez ; ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez (Jean, XX, 23). Ce pouvoir passa des Apôtres à leurs successeurs.


Tout chrétien doit recevoir ce sacrement au moins une fois chaque année. Il comporte :

L’examen des fautes commises.
Le regret de les avoir commises (Contrition).
La résolution sincère de les éviter à l’avenir.
L’accusation des péchés, au moins graves, à un prêtre approuvé, tenant la place de Dieu.
L’absolution donnée par le prêtre au nom de Jésus-Christ.
L’accomplissement de la pénitence qu’il a imposée (Satisfaction).


Le sacrement de pénitence produit notre propre mort au péché et notre résurrection à la vie en Dieu. Il prolonge ainsi notre baptême et nous prépare à l’eucharistie. Il doit laisser dans nos âmes une immense joie, car c’est un sacrement de vie.


II. Quelques conseils pour bien réaliser son examen de conscience

Par une courte prière, demander à Dieu et à Notre-Dame la grâce de bien connaître les péchés dont on est coupable.

S’examiner sur les Commandements de Dieu et de l’Église ; les péchés capitaux ; les devoirs de son état.

Pour aider le plus d’âmes possible, dont les besoins sont très divers, l’examen proposé ci-après est plutôt détaillé. Mais il est rappelé qu’en confession seule l’accusation des péchés mortels est obligatoire. Un péché est mortel quand, sachant pleinement que la matière en était grave, on l’a néanmoins commis avec un entier consentement. C’est alors une rupture d’amour avec Dieu. Et comme l’âme cesse ainsi d’être unie à Dieu - de qui elle tenait sa vie -, elle meurt surna­turellement : le péché a été "mortel" pour elle.

L’examen terminé, demander instamment à Dieu, par l’intercession de la Vierge Marie, la grâce d’une vraie contrition des péchés com­mis et la ferme résolution de les éviter à l’avenir, conditions indispen­sables pour obtenir le pardon de ses péchés.

Pour exciter en soi le regret de ses fautes, réfléchir durant quelques instants :

au redoutable châtiment du purgatoire ou de l’enfer que l’on a mérité ;
aux souffrances et à la mort que Jésus-Christ endura pour l’expiation de nos péchés ;
à la bonté d’un Dieu d’amour et de miséricorde, offensé par le péché qui a produit une rupture profonde, surtout s’il a été mortel.

Puis, réciter lentement l’acte de contrition.

III. Quelques conseils pour recevoir le sacrement lui-même

Avant de rentrer au confessionnal, ou immédiatement en entrant, suivant la coutume, réciter le « Je confesse à Dieu… » LeConfiteor nous remet devant cette réalité du péché et nous fait accomplir le mouvement de « conver­sion » nécessaire, vers Dieu et vers les autres :

Parce que nous nous sommes opposés à l’Amour tout-puissant, en cherchant à réaliser notre bonheur contre Lui ou sans Lui, nous disons : « Je confesse à Dieu tout-puissant » ;

Parce que nous avons porté atteinte à l’œuvre de l’Incarnation et de la Rédemption, en nous séparant de tous ceux qui ont coopéré à cette œuvre, notamment de la Mère du Christ, nous disons : « Je confesse … à la Bienheureuse Marie toujours Vierge » ;

Parce que nous nous sommes opposés à l’œuvre de lutte et de fidélité des anges, l’attente des martyrs, des prophètes de l’Ancien Testament, morts pour que le Règne du Messie se réalise, à l’œuvre des apôtres et des saints qui ont travaillé pour le Christ, nous disons : « Je confesse… à saint Michel (vainqueur du démon), à saint Jean Baptiste (dernier des pro­phètes), aux apôtres (représentés par saint Pierre et saint Paul), et à tous les saints » ;

Enfin, parce que notre péché s’est opposé à toute l’Église et nous sépare des autres membres du Corps Mystique que le prêtre représente, en même temps qu’il tient la place de Jésus Christ, nous disons : « Je confesse… à vous, mon Père… ».


Avant de commencer l’énumération des péchés, préciser : le temps écoulé depuis la dernière confession ; un oubli ou une dissimulation de péché grave dans celle-ci ; une ou plusieurs mauvaises communions (en état de péché grave) ; une omission de la pénitence donnée (volontaire ou non).


Accuser sincèrement tous les péchés mortels que l’on a commis, avec leur nombre et les circonstances qui les ont modifiés (aggravés, allégés), comme par exemple, les péchés commis avec d’autres personnes qu’on a ainsi scandalisées, ou qu’on a entraîné au péché.

L’accusation des péchés véniels n’est pas indispensable car on peut en obtenir le pardon par d’autres moyens que la confession, par exemple la prière, l’aumône, la pénitence… Pourtant, cette accusation est fort conseillée car, par le sacrement de la Confession, on obtient des grâces spéciales pour éviter ces péchés véniels à l’avenir.

Dans le cadre de confessions régulières, on peut dire où l’on en est par rapport à son défaut dominant, ou par rapport à ses résolutions.

Si l’on est troublé ou que l’on a peur, ou tout simplement si on hésite, on peut demander au prêtre de nous interroger, ou de nous renseigner sur la gravité d’un péché.

Terminer par : « Je m’accuse de tous ces péchés, de tous ceux que j’aurais pu avoir oublié et de tous ceux de ma vie passée ; j’en demande très humblement pardon à Dieu, et à vous mon Père, pénitence et absolution si vous m’en jugez digne ».


Ecouter avec attention le mot d'exhortation du prêtre. Avant l'absolution, bien regretter ses péchés, et réciter à cet effet l'acte de contrition : « Mon Dieu, j'ai un très grand regret de Vous avoir offensé, parce que Vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché Vous déplaît. Je prends la ferme résolution avec le secours de Votre sainte grâce de ne plus Vous offenser et de faire pénitence. »


Après la confession, accomplir la pénitence imposée par le confesseur au plus tôt, afin de ne pas l’oublier ; remercier Dieu du pardon obtenu ; renouveler sa résolution d’éviter tout péché à l’avenir, surtout le péché grave.


Examen de conscience détaillé

Avant de commencer cet examen, adresser à Dieu cette prière :

Mon Dieu, je vous supplie, par l’intercession de la Vierge Marie, de m’accorder la grâce de bien connaître tous les péchés dont je suis coupable. Faites qu’ensuite je m’en accuse avec un sincère regret de les avoir commis et une ferme volonté de les éviter à l’avenir et qu’ainsi j’en obtienne le pardon de votre miséricorde infinie. Ainsi soit-il.


Examen sur les commandements de Dieu

1er Commandement : « Tu adoreras Dieu seul et l’aimeras plus que tout… »

Omission de la prière (en particulier le matin et le soir), de la fré­quentation des sacrements de la Pénitence et de l’Eucharistie… Communions ou confessions sacrilèges… Manque de respect des sacrements… Manque au jeûne avant la communion (une heure au moins)… Violation du secret de confession… Doutes volontaires contre la foi… Mise en péril de la foi par la lecture de journaux impies, par des fréquentations dangereuses… Respect humain… Manque de confiance en Dieu ou confiance présomptueuse en ses propres forces… Indifférence à l’égard de Dieu… Manque de soumission à la volonté de Dieu… Pratiques superstitieuses, spiritisme… Critiques de la religion… Adhésion à des mouvements incompatibles avec la foi catholique… Négligence dans sa formation chrétienne…


2ème Commandement : « Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect… »

Emploi inutile du nom de Dieu… Blasphèmes, imprécations, jurons… Serments faux ou inutiles… Irrespect à l’égard des personnes et des choses consacrées à Dieu… Souhaits néfastes à l’égard de soi-même ou d’autrui… Non-accomplissement des vœux émis…


3ème Commandement : « Tu sanctifieras le jour du Seigneur… »

Omission volontaire ou sans motif de l’assistance à la Messe domini­cale ou des fêtes d’obligation… Retard volontaire ou dissipation durant ces Messes… Travail fait ou ordonné sans nécessité ou permission… Recherches de distractions contraires à la sanctification du dimanche…


4ème Commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère… »

Manque d’amour, d’affection, de respect, d’obéissance, d’assistance à l’égard des parents durant leur vie et de prière à leur intention après leur mort… Peine causée… Souhaits de mal… Disputes d’intérêt en famille… Manque de déférence et de soumission à l’égard des supérieurs…

Pour les parents à l’égard de leurs enfants : négligence dans leur édu­cation chrétienne ou leur pratique religieuse, mauvais exemples donnés, manque de surveillance, de soins, de disponibilité, de conseils ou de corrections nécessaire… Dureté, injustice, sévérité excessive…


5ème Commandement : « Tu ne tueras point… »

Meurtre, tentative de suicide, euthanasie… Avortements, stérilisations… Souhait de mort ou de malheur à l’égard d’autrui… Vengeance, coups, blessures, torts causés à la santé, drogues, alcool, mutilations… Insultes, injures, mépris, faux rapports, haine, violences, refus de pardonner, vengeances… Indifférence à la peine d’autrui… Scan­dales par mauvais exemples, par conseils ou approbation silen­cieuse…


6ème et 9ème Commandements : « Tu ne feras pas d’impureté… » et « Tu n’auras pas de désir impur volontaire… »

Pensées ou désirs impurs provoqués en soi ou chez les autres… Conversations, chansons, lectures, spectacles immoraux (TV, Internet…) Flirts… Familiarités coupables… Danses lascives… Touchers indécents… Actions contraires à la chasteté, seul ou avec d’autres : masturbation, relations charnelles en dehors du mariage, homosexualité… Tenues ou attitudes provocantes…

Pour les fiancés : Légèretés, tendresses excessivement sensuelles… Relations prématrimoniales… Cohabitation…

Pour les époux : Atteintes coupables à la fécondité du mariage, contraception permanente ou temporaire… Limitation de l’usage du mariage aux jours inféconds sans cause sérieuse… Adultère (pensées, désirs, actions)… Liaisons… Divorce… Remariage civil… Refus injuste du droit du conjoint…


7ème et 10ème Commandements : « Tu ne voleras pas… » et « Tu ne désireras pas injustement le bien d’autrui… »

Vol (quoi ? combien ? circonstances ?), recel, objets trouvés ou empruntés et non rendus… Dommages injustes causés au prochain dans ses biens… Fraudes, manœuvres déloyales dans le travail, les affaires, le commerce, les contrats… Pots-de-vin… Coopération à des injustices… Recel d’objets volés… Négligence dans le paiement des dettes… Salaires insuffisants… Exploitation des faibles… Dommages aux biens collectifs… Désirs de vol ou d’injustices… Non-réparation de dommages causés… Non-restitution… Gaspillage… Travail bâclé…


8ème Commandement : « Tu ne mentiras pas… »

Mensonges avec ou sans préjudice pour autrui… Médisances ou calom­nies, faites ou approuvées… Faux témoignages en justice… Accusations injustes… Jugements téméraires… Rapports injustes nuisibles… Violation du secret, confié ou professionnel, des correspondances… Dissimulation, hypocrisie… Tricheries… Promesses non tenues… Refus de rectifier la vérité…


Examen sur les commandements de l’Église

Tu sanctifieras les fêtes d’obligation (Noël, Ascension, Assomption, Toussaint).

Tu assisteras à la messe les dimanches et fêtes d’obligation.

Tu te confesseras au moins une fois l’an.

Tu communieras chaque année au Temps pascal.

Tu jeûneras les jours fixés par l’Église (Mercredi des Cendres et Vendredi Saint).

Tu ne mangeras pas de viande les jours fixés par l’Église (c’est-à-dire, les jours de jeûne et les vendredis de Carême). Pour les autres vendredis de l’année, cette abstinence peut être remplacée par une autre forme de pénitence (qu’il faut alors accomplir sous peine de péché).


Examen sur les péchés capitaux

ORGUEIL : Amour-propre désordonné… Complaisance en soi-même… Egoïsme… Ambition démesurée… Vanité mondaine… Présomption… Attitudes hautaines, susceptibilité…

AVARICE : Vices contraires aux 7ème et 10ème commandements. Refus de partager, d’aider ceux qui sont dans le besoin (aumône) …

LUXURE : Vices contraires aux 6ème et 9ème commandements.

ENVIE : Jalousie du bonheur, des biens, des succès des autres ; joie de leurs malheurs, de leurs misères, de leurs revers…

GOURMANDISE : Excès dans le manger, le boire… Ivrognerie… Sensualité… Ivresse des stupéfiants…

COLÈRE : Manque de maîtrise de soi, emportements, rancunes, res­sentiment, murmures, bouderie, brusquerie, grossièreté, cruauté…

PARESSE : Dans le lever, le travail, les prières… Oisiveté… Fuite systématique des efforts…


Examen sur les devoirs d’état

N.B. L’examen suivant est très détaillé, et reprend en partie ce qui a déjà été vu auparavant.


Alors qu’il est très important, c’est un domaine qu’on oublie souvent dans l’examen de la conscience. Selon son état de vie et ses responsabilités :


1. Devoirs personnels de chrétiens :

Quelle importance ai-je attaché à ma vie chrétienne, au milieu de toutes mes occupations ? A-t-elle la première place ? Y a-t-il dans ma vie une cohérence entre ma foi et mes œuvres ?

Est-ce que je crois à la présence et à l’action du Seigneur dans le monde et dans ma vie de chaque jour ? Ai-je cherché à mieux connaître sa pensée et sa volonté en face des événements, en face des autres, et de mes problèmes personnels ? Suis-je fidèle à la vocation que Dieu m’a envoyée ?

Ai-je cherché à grandir dans la foi, à approfondir ma connaissance du Sei­gneur par la lecture de l’Évangile et du Catéchisme, ou par tout autre moyen mis à ma disposition : retraites, cours, prédications… ?

Ai-je eu peur de témoigner de ma foi par lâcheté, respect humain ? N’ai-je pas cédé aux doutes, à l’inquiétude, à l’angoisse, au désespoir ?

Ai-je compté sur le Seigneur dans les difficultés et dans les tentations ?

Est-ce que je vis dans l’attente de la vie éternelle ?

Ai-je prié ? Régulièrement ? Avec mon cœur ? Avec toute ma vie ?

Ai-je pris part à la Sainte Messe quand l’Église me le demande ? Y ai-je participé de mon mieux ?

Ai-je vécu le dimanche comme un jour de prière et de joie ? N’ai-je pas accom­pli des travaux qui ne sont pas conformes à cet esprit ?

Ai-je fait quelque chose pour aider la mission d’évangélisation de l’Église ? Pour ramener mes connaissances à la vraie foi ?

N’ai-je pas refusé par souci de ma tranquillité ou par égoïsme de m’engager dans un mouvement d’Église ?

Ai-je collaboré loyalement avec les prêtres de l’Église ? Les ai-je aidé autant que je pouvais ?


2. Devoirs envers le prochain :

Est-ce que j’aime le prochain d’un amour vrai et efficace ?

La misère, les souffrances des autres sont-elles pour moi une préoccupation ? Ai-je fait mon possible pour les sou­lager ?

Ai-je cherché à comprendre les autres ? Ai-je cherché à les aider en mettant à leur disposition mon amitié, mon temps, mes biens ?

N’ai-je jamais blessé les autres par mes paroles, mes gestes ?

Ai-je risqué de porter atteinte à la vie des autres ou à la mienne, par des im­prudences dans le travail, le sport ou sur la route ?

En quoi ai-je pu trahir l’amour des autres : indifférence, oubli des autres, mise à l’écart de certains, mauvais caractère, volonté d’avoir raison à tout prix, jalousie, envie, désir de vengeance, mépris, jugement téméraire, haine, rail­lerie, médisance, calomnie, secrets ré­vélés, achats ou ventes à des prix injustes, dettes impayées, choses non rendues, gaspillage ou détérioration des biens collectifs, mauvais exemple, scan­dale d’autant plus grand qu’il vient d’un témoin du Christ, refus de pardonner.


3. Devoirs familiaux :

Enfants :

Ai-je vraiment aimé mes parents, en évitant d’augmenter leurs difficultés, en leur apportant mon concours, en leur manifestant mon affection ?

Ai-je respecté mes parents ? En leur parlant avec déférence, en ne les jugeant pas sans les comprendre ?

Ai-je respecté l’autorité de mes parents en écoutant leurs conseils, leurs ordres et en les exécutant de mon mieux ?

N’ai-je pas gêné l’atmosphère familiale par de la mauvaise humeur, de la bouderie, de la révolte ?

Est-ce que j’aide de mon mieux mes parents âgés quand ils sont dans la gêne, ou malades ou isolés ?

Est-ce que je cherche à bien m’entendre avec tous les membres de ma famille ?


Personnes mariées :

Suis-je fidèle à l’amour promis le jour du mariage ? Ai-je cherché à développer cet amour, à me donner sans réserve et à me sacrifier ?

Ai-je souci des désirs, des goûts, des difficultés de mon époux ou de mon épouse ?

N’ai-je pas négligé mon foyer ? Ai-je le souci de penser à deux les pro­blèmes de ma famille ?

N’ai-je pas gâché notre amour en ne maîtrisant pas suffisamment les défauts de mon caractère ?

N’ai-je pas recherché les joies du mariage par simple égoïsme ?

La communion des cœurs et des esprits l’emporte-t-elle et anime-t-elle celle des corps ?

N’ai-je pas par égoïsme refusé d’avoir des enfants ? Ai-je dans ce but utilisé des moyens défendus ?

Est-ce que j’apporte toute l’attention voulue à l’éducation de mes enfants ?

Est-ce que je cherche à les connaître, à les comprendre, à découvrir leurs goûts, leur vocation, à suivre leur évolution quand ils grandissent ?

Ai-je pensé à leur donner le moyen d’exercer leur liberté quand ils grandissent ?

Mon attitude envers eux ne manque-t-elle pas de fermeté ou au contraire d’affection et de confiance ?

Est-ce que je leur donne le bon exemple ?

Ai-je cherché à les éduquer religieusement ? Leur ai-je donné le sens de la prière ?

Ai-je cherché à garder au foyer le sens du jour du Seigneur ? Ai-je aidé mes enfants à préparer leur messe ?

Ai-je considéré comme un honneur et un devoir de donner à Dieu des prêtres, des religieuses ?

Notre foyer est-il accueillant pour les autres ?


4. Devoirs professionnels :

Enfants :

Ai-je manqué l’école par ma faute ?

Ai-je mal étudié mes leçons, mal fait mes devoirs ?

Ai-je triché en classe (copié, soufflé) ?


Adultes :

Ai-je négligé mon travail ?

Ai-je conscience des responsabilités qu’engage ma situation, mon rôle ?

Quelle est mon attitude à l’égard de ceux qui me dirigent ? N’ai-je pas cherché, par méchanceté ou jalousie, à miner leur autorité ?

Quelle est mon attitude vis à vis de ceux qui travaillent avec moi ? N’ai-je pas tendance à me décharger sur les autres de ma tâche ? Est-ce que je sais les aider, les soutenir, entretenir avec eux des relations de bonne camaraderie ?

Ai-je pris ma place dans les organisa­tions professionnelles ?

Quelle est mon attitude vis à vis de ceux que je commande ou que j’emploie ? Est-ce que je les rétribue conformément à la justice ? Les ai-je traité humainement, en res­pectant leur dignité d’hommes ? Ne leur ai-je pas confié des tâches au-dessus de leurs forces ? Leur ai-je accordé le repos auquel ils ont droit et dont ils ont besoin ?


5. Devoirs civiques :

Ai-je rempli mes devoirs de chrétien dans la société ?

Ai-je cherché à m’informer le mieux possible pour comprendre les pro­blèmes sociaux et économiques ? A découvrir les solutions justes et efficaces ?

Ai-je le souci de tenir ma place dans la vie de la cité ou de la nation pour lui donner une meilleure orienta­tion ? Ai-je su accepter les charges mu­nicipales ou autres en les envisageant comme un service ?

Ai-je choisi mes représentants en fonc­tion de leur aptitude à promouvoir le bien commun et la loi divine plutôt qu’en fonction de leur aptitude à défendre mes intérêts ?

Ai-je fait mon possible pour faire changer les lois injustes (Avortements, divorce, euthanasie, pacs, etc.) ?

Examen de conscience pour Adultes

________________________________

Je crois en un Sauveur aimant qui pardonne mes péchés et qui me donne la grâce de devenir un Saint. Par le ministère de ses Prêtres, Jésus–Christ accomplit l’un et l’autre dans le Sacrement de Pénitence.

"Comme le Père M’a envoyé, Moi aussi Je vous envoie … Recevez le Saint Esprit. Les péchés seront pardonnés à qui vous les pardonnerez ils seront retenus à qui vous les retiendrez." (Jean XX : 21-23)

"Vos péchés seraient-ils rouges comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige." (Isaie I : 18)

"Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs." ( Matt. IX : 13)

"Les hommes ont reçu de Dieu un pouvoir accordé ni aux Anges,ni aux Archanges. Jamais il n’a dit aux Esprits Célestes « Tout ce que vous lierez et délierez sur la terre sera lié et délié dans le ciel ». Les Princes de ce monde peuvent seulement lier et délier le corps. Le pouvoir du prêtre va plus loin, il atteint l’âme et elle est exorcisée non seulement par le baptême, mais encore plus par le pardon des péchés. Ne rougissons donc pas de confesser nos fautes. Celui qui rougit de découvrir ses péchés à un homme et qui ne se confesse pas, sera couvert de honte au Jour du Jugement en présence de tout l’univers," (St Jean Chrysostome, Traité sur les prêtres, Livre 3)

Prière avant la confession: O Seigneur, accordez-moi la lumière pour que je me voie comme Vous me voyez, et le grâce de regretter vraiment et effectivement mes péchés. O Marie, aidez-moi à faire une bonne confession.

Comment se confesser: D’abord, examinez bien votre conscience, puis dites au prêtre le genre précis de péchés que vous avez commis et dans la mesure du possible, combien de fois vous les avez commis depuis votre dernière bonne confession. Il n’est obligatoire de confesser que les péchés mortels puisqu’on peut obtenir le pardon des péchés véniels par les sacrifices et les actes de charité. Si vous n’avez pas la certitude qu’un péché soit mortel ou véniel, mentionnez votre doute au confesseur. Souvenez-vous aussi que la confession de péchés véniels aide à éviter le péché et à progresser vers le Ciel.

Conditions nécessaires pour qu’un péché soit mortel:

Matière grave
Pleine connaissance
Entier consentement de la volonté.

Considérations préliminaires:

Ai-je parfois omis de confesser un péché grave dans le passé ; ou ai-je volontairement déguisé ou caché un tel péché ?
Nota bene : Cacher des péchés rend invalide la confession .
La confession est secrète, c’est à dire que c’est une faute mortelle pour le prêtre de révéler à qui que ce soit l’objet d’une confession.
Ai-je été coupable d’irrévérence envers ce sacrement en omettant d’examiner ma conscience avec soin?
Ai-je négligé de faire la pénitence donnée par le prêtre?
Ai-je des habitudes de péchés graves à confesser d’abord (par exemple: impureté, ivrognerie, etc.)

Premier Commandement:

Je suis le Seigneur Ton Dieu. Tu n’auras pas des dieux étrangers devant Moi. (y compris les péchés contre la Foi, l’Espérance et la Charité)

L'amour de l'argent est la racine de tous les maux, c'est une idolâtrie...

Ai-je négligé de connaître ma foi selon l’enseignement du catéchisme, par exemple le Symbole des Apôtres, les Dix Commandements, les Sept Sacrements, le Notre Père, etc.?
Ai-je volontairement mis en doute ou renié l’un des enseignements de l’Eglise?
Ai-je pris part à quelque culte non- catholique?
Suis-je membre de quelque organisation religieuse non-catholique, société secrète ou groupe anti-catholique?
Ai-je, en toute connaissance, lu quelque littérature hérétique, blasphématoire ou anti catholique?
Ai-je pratiqué des superstitions (telles que les horoscopes, prédiction d’avenir, spiritisme, etc.)
Ai-je omis des obligations ou pratiques religieuses pour des motifs de respect humain?
Me suis-je recommandé chaque jour à Dieu?
Ai-je été fidèle à mes prières quotidiennes?
Ai-je fait mauvais usage des Sacrements? Les ai-je reçus sans respect (par exemple la Communion dans la main) ou de manière invalide?
Me suis-je moqué de Dieu, de Notre-Dame, des Saints, de l’Eglise, des Sacrements ou d’autres sujets sacrés?
Ai-je été coupable de grande irrévérence dans l’Eglise (par exemple: conversation, comportement ou vêtement)?
Ai-je été indifférent vis-à-vis de ma foi catholique – en croyant qu’on peut se sauver dans n’importe quelle religion, que toutes les religions se valent?
Ai-je présumé de la miséricorde de Dieu en toute circonstance?
Ai-je désespéré de la miséricorde de Dieu?
Ai-je trahi Dieu?
Ai-je donné trop d’importance à quelque créature, activité, objet ou opinion?

Deuxième Commandement:

Tu ne prendras pas en vain le Nom du Seigneur Ton Dieu.

Ai-je blasphémé le Nom de Dieu à tort, inconsidérément ou en matière légère et triviale?
Ai-je murmuré ou gémi contre Dieu (blasphème)?
Ai-je prononcé des malédictions contre moi-même ou les autres, ou toute créature?
Me suis-je emporté contre les autres jusqu’à provoquer des jurons ou des blasphèmes contre Dieu?
Ai-je manqué à un vœu fait à Dieu?

Troisième Commandement:

Souvenez –vous de sanctifier le Sabbat.

Ai-je manqué la Messe le dimanche ou une fête d’obligation?
Ai-je été en retard à la Messe ou l’ai-je écourtée par ma faute?
Ai-je fait manquer la Messe à d’autres ou leur ai-je fait écourter la Messe?
Ai-je été volontairement distrait pendant la Messe ?
Ai-je fait ou commander un travail servile non nécessaire le dimanche ou les jours de fête d’obligation?
Ai-je acheté ou vendu sans nécessité ce jour là?

Quatrième Commandement:

Honore ton père et ta mère.

Ai-je désobéi ou manqué de respect envers mes parents ou ai-je négligé ou refusé de les aider dans leurs besoins ?
Ai-je manqué de respect pour des personnes chargées de me commander?
Ai-je calomnié ou insulté des prêtres ou d’autres personnes consacrées à Dieu?
Ai-je manqué de respect vis à vis des personnes âgées?
Ai-je maltraité mon conjoint ou mes enfants?
Ai-je désobéi ou manqué de respect à mon mari?
En ce qui concerne mes enfants:

Ai-je négligé leurs besoins matériels?
Me suis-je soucié de les faire baptiser de bonne heure?1
Ai-je pris soin de leur éducation religieuse personnelle?
Leur ai-je permis de négliger leurs devoirs religieux?
Leur ai-je permis le flirt ou des fréquentations régulières sans perspective du mariage dans un proche avenir?
Ai-je veillé à leurs compagnies?
Ai-je omis de les discipliner quand c’était nécessaire?
Leur ai-je donné un mauvais exemple?
Les ai-je scandalisés par des disputes avec mon conjoint en présence de mes enfants? En jurant ou blasphémant en leur présence?
Ai-je gardé la modestie à la maison?
Leur ai-je permis de porter des vêtements immodestes (mini jupes, pantalons serrés, robes ou pulls trop ajustés, corsages transparents, shorts courts, tenues de bain provocantes, etc.)? 2
Leur ai-je refusé la liberté de se marier ou de suivre une vocation religieuse?

________________________________

1 Les nouveaux nés devraient être baptisés dès que possible. Sauf prescription diocésaines particulières, il semble généralement admis qu’un nouveau-né devrait être baptisé dans l’intervalle de une semaine ou dix jours environ après sa naissance. Beaucoup de catholiques repoussent le baptême à une quinzaine ou un peu plus. L’idée d’administrer le baptême dans les trois jours après la naissance est considérée comme trop stricte. Saint Alphonse, suivant l’opinion commune, pensait qu’un délai non motivé au-delà de dix ou onze jours serait un péché grave. Par rapport à la coutume moderne, connue et non corrigée par les Ordinaires locaux, un délai non motivé au delà d’un mois serait un péché grave. S’il n’y a pas de danger probable pour l’enfant, les parents ne peuvent être convaincus de péché grave en différant le baptême un peu au-delà de trois semaines au plus, mais l’usage de faire baptiser un nouveau-né dans l’intervalle d’environ une semaine ou dix jours après la naissance est fort recommandable et en vérité, une date plus précoce peut être recommandée à juste titre. — H. Davis S.J., Moral and Pastoral Theology, Vol. III, Pg.65, Sheed and Ward, New York, 1935

2 Demander le feuillet LF05 Règles Mariales pour la Modestie dans le vêtement.

Cinquième Commandement:

Tu ne tueras pas.

Ai-je provoqué, désiré ou hâté la mort ou la blessure physique de quelqu’un?
Ai-je entretenu de la haine contre quelqu’un?
Ai-je opprimé quelqu’un?
Ai-je désiré la vengeance?
Ai-je été cause d’inimitié entre d’autres personnes?
Ai-je querellé ou combattu quelqu’un?
Ai-je souhaité du mal à quelqu’un?
Ai-je eu l’intention ou tenté de blesser ou de maltraiter d’autres personnes?
Y a-t-il quelqu’un avec qui je refuse de parler ou contre qui je garde rancune?
Ai-je pris plaisir aux malheurs de quelqu’un?
Ai-je été jaloux ou envieux?
Ai-je pratiqué ou essayé de pratiquer un avortement ou conseillé à quelqu’un de le faire
Ai-je, d’une manière ou d’une autre, mutilé mon corps sans nécessité?
Ai-je eu des pensées de suicide ou des tentatives?
Me suis-je enivré ? Ai-je pris des drogues interdites?
Ai-je trop mangé ou est-ce que je néglige de me nourrir convenablement? (c’est à dire avec des aliments sains)
Ai-je manqué à la correction fraternelle?
Ai-je nuit à l’âme de quelqu’un, surtout aux enfants en scandalisant par le mauvais exemple?
Ai-je nuit à moi-même en exposant mon âme aux tentations volontairement et sans nécessité. (par exemple: mauvaises émissions, mauvaises chansons, plages, etc.)?

Sixième et Neuvième Commandement:

Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne désireras pas la femme de ton prochain.

Ai-je refusé à mon conjoint, à ma conjointe, les droits du mariage?
Ai-je pratiqué le contrôle des naissances (pilules, appareils, retrait)?
Ai-je abusé des droits du mariage de quelque autre manière?
Ai-je commis l’adultère ou la fornication ( pratiques sexuelles prémaritales)?
Ai-je commis un péché contre nature dans le domaine de la pureté (homosexualité ou lesbianisme en pensée, en parole ou en action )?
Ai-je touché ou embrassé quelqu’un de manière impure?
Me suis-je engagé dans des baisers prolongés et passionnés en dehors du mariage ?
Me suis-je engagé dans des affections désordonnées?
Ai-je pratiqué l’impureté solitairement ( masturbation )?
Ai-je entretenu des pensées impures et m’y suis-je complu?
Me suis-je laissé aller à des désirs sensuels pour quelqu’un ou ai-je volontairement désiré voir ou faire quelque chose d’impur?
Me suis-je laissé aller volontairement à quelque plaisir sexuel complet ou incomplet en dehors du mariage?
Ai-je été occasion de péché pour d’autres en portant des vêtements immodestes, trop serrés ou provocants de toute autre manière?
Ai-je agi pour provoquer ou occasionner chez les autres des pensées ou des désirs impurs délibérément ou par légèreté?
Ai-je fait des lectures indécentes ou regardé de mauvais film?
Ai-je regardé des films et des émissions érotiques ou la pornographie par internet ou permis à des enfants de le faire?
Ai-je prononcé des paroles ou raconté des histoires indécentes?
Ai-je écouté volontairement de telles histoires?
Me suis-je vanté de mes péchés ou complu dans les péchés du passé?
Me suis-je trouvé en compagnie impudique?
Ai-je consenti à des regards impudiques?
Ai-je négligé de contrôler mon imagination?
Ai-je prié tout de suite pour bannir de si mauvaises pensées et tentations?
Ai-je évité la paresse, la gourmandise, l’oisiveté et les occasions d’impureté?
Ai-je pris part à des danses immodestes et à des spectacles indécents?
Suis-je resté sans nécessité seul en compagnie de quelqu’un du sexe opposé en dehors du mariage?

Nota bene: Ne pas craindre de dire au prêtre tout péché d’impureté que vous avez pu commettre. Ne pas cacher ou essayer de déguiser de tels péchés. Le prêtre est là pour vous aider et vous pardonner. Rien de ce que vous dites ne le choquera, donc ne craignez pas, quelque puisse être votre honte.

Septième et Dixième Commandement:

Tu ne voleras pas. Tu ne convoitera pas les biens du prochains.

Ai-je volé quelque chose? Quoi ou combien?
Ai-je endommagé le bien des autres?
Ai-je par négligence abîmé le bien des autres?
Ai-je été négligent dans la gestion de l’argent et des biens d’autrui?
Ai-je triché ou fraudé?
Ai-je participé excessivement à des jeux d’argent?
Ai-je refusé ou négligé de payer mes dettes?
Ai-je acquis un bien notoirement volé?
Ai-je omis de rendre des objets prêtés?
Ai-je trompé mon employeur sur ma journée de travail?
Ai-je triché sur les salaires de mes employés?
Ai-je refusé ou négligé d’aider quelqu’un en urgente nécessité?
Ai-je omis de restituer en cas de vol, de tricherie ou de fraude?
Ai-je envié à un autre ce qu’il avait?
Ai-je été jaloux du bien d’autrui?
Ai-je été avare?
Ai-je été cupide et avare, accordant trop d’importance aux biens matériels et au confort? Mon cœur est-il porté vers les possessions terrestres ou les vrais trésors du Ciel ?

Huitième Commandement:

Tu ne porteras pas de faux témoignage envers ton prochain.

Ai-je menti à propos de quelqu’un?
Mes mensonges ont-ils causé un tort matériel ou spirituel?
Ai-je porté des jugements téméraires (c’est à dire cru fermement, sans preuve évidente à la culpabilité de quelqu’un dans un crime ou une faute morale?
Ai-je nui à la bonne réputation de quelqu’un en révélant des fautes vraies mais cachées (délation )?
Ai-je révélé les péchés d’autrui?
Ai-je été coupable de cafardage (c’est à dire d’avoir rapporté quelque chose de défavorable dit par quelqu’un à propos d’un autre de manière à créer l’inimitié entre eux)?
Ai-je encouragé ou prêté l’oreille à la diffusion du scandale concernant mon prochain?
Ai-je prêté de faux serments ou signé de faux documents?
Suis-je critique, négatif ou peu charitable dans ma conversation?
Ai-je flatté les autres?

Les Sept Péchés Capitaux et les Vertus opposées.

Orgueil..............................................Humilité
Avarice............................................Libéralité
Luxure.............................................Chasteté
Colère...............................................Douceur
Gourmandise....................................Tempérance
Jalousie...........................................Amour fraternel
Paresse............................................Effort

Cinq effets de l’Orgueil

La vaine gloiren a. Vantardise b. Dissimulation/Duplicité
Ambition
Mépris des autres
Colère / Vengeance / Ressentiment
Entêtement / Obstination

Neuf manières d’être instrument de péché pour d’autres.

A. Ai-je sciemment été cause de péché ?
B. Ai-je coopéré au péché des autres ?

Le conseil
Le commandement
Le consentement
La provocation
La louange ou la flatterie
La dissimulation
La participation
Le silence
La défense du mal accompli.

Les Quatre Péchés qui crient vengeance au Ciel.

Le meurtre volontaire
La Sodomie ou le Lesbianisme
L’oppression des pauvres
La fraude sur le juste salaire du travailleur.

Les Six Commandements de l’Eglise.

Ai-je entendu la Messe le dimanche et les fêtes d’obligation?
Ai-je pratiqué le jeûne et l’abstinence les jours désignés et ai-je observé le jeûne eucharistique?
Me suis-je confessé au moins une fois l’an?
Ai-je reçu la Sainte Eucharistie au temps de Pâques?
Ai-je contribué au soutien de l’Eglise dans la mesure où je le dois?
Ai-je observé les lois de l’Eglise concernant le mariage (c’est à dire le mariage sans présence d’un prêtre ou mariage avec un parent ou non-catholique)?

Les Cinq Blasphèmes contre le Cœur Immaculé de Marie.

Ai-je blasphémé contre l’Immaculée Conception?
Ai-je blasphémé contre la Virginité Perpétuelle de Marie?
Ai-je blasphémé contre la Divine Maternité de Notre Dame ? Ai-je manqué à reconnaître Notre Dame comme Mère de tous les hommes?
Ai-je cherché officiellement à semer dans les cœurs des enfants l’indifférence ou le mépris, ou même la haine de ce Cœur Immaculé?
L’ai-je outragée directement dans Ses Saintes Images?

Finalement:

Ai-je reçu la Sainte Communion en état de péché mortel? (Sacrilège)

Examen des péchés véniels d’après St Antoine-Marie Claret.

L’âme devrait éviter tous les péchés véniels, spécialement ceux qui ouvrent la voie du péché mortel. Ce n’est pas assez , mon âme, de prendre la ferme résolution de souffrir la mort plutôt que de commettre un péché mortel. Il est nécessaire de former une résolution semblable par rapport au péché véniel. Celui qui ne trouve pas en lui-même cette volonté ne peut trouver la sécurité. Rien ne peut nous donner une certaine sécurité du salut éternel comme une vigilance incessante pour éviter même le moindre péché véniel et un sérieux remarquable en tous points touchant toutes les pratiques de la vie spirituelle - sérieux dans la prière et les rapports avec Dieu, sérieux dans la mortification et le renoncement, sérieux dans l’humilité et l’acceptation du mépris, sérieux dans l’obéissance et le renoncement à sa volonté propre, sérieux dans l’amour de Dieu et du prochain . Celui qui veut atteindre ce sérieux et le garder, doit nécessairement prendre la résolution d’éviter toujours spécialement les péchés véniels

suivants:

Le péché d’admettre en son cœur tout soupçon non fondé, tout jugement injuste contre le prochain.
Le péché d’entrer en conversation sur les défauts d’autrui et de manquer à la charité de toute autre manière même légèrement.
Le péché d’omettre, par paresse, nos pratiques spirituelles ou de les accomplir avec négligence volontaire.
Le péché d’avoir une affection désordonnée pour quelqu’un.
Le péché d’avoir une vaine estime de soi-même ou une vaine satisfaction dans ce qui nous concerne
Le péché de recevoir le Saint Sacrement de manière insouciante, avec des distractions et autres irrévérences et sans préparation sérieuse.
Impatiences, ressentiment, tout manquement à accepter des déceptions comme venant de la Main de Dieu ; car cela met obstacle à la voie des décrets et dispositions de la Divine Providence par rapport à nous-mêmes.
Le péché de se donner occasion de ternir même de loin l’éclat immaculé de la sainte pureté.
La faute de cacher volontairement à ceux qui devraient les connaître, les mauvaises inclinations, les faiblesses et les mortifications, en cherchant à poursuivre la route de la vertu, non sous la direction de l’obéissance, mais en se laissant guider par ses propres caprices.

Nota bene: Ceci s’entend de circonstances où nous pourrions avoir une direction qui mérite d’être recherchée, mais nous préférons suivre nos faibles lumières personnelles).

Prière pour une bonne confession

O mon Dieu, par mes péchés détestables, j’ai crucifié de nouveau Votre Divin Fils et L’ai tourné en dérision. A cause de cela, j’ai mérité Votre Colère et me suis rendu digne des feux de l’Enfer. Combien aussi j’ai été ingrat envers Vous, mon Père Céleste, qui m’avez tiré du néant, m’avez racheté par le Précieux Sang de Votre Fils et m’avez sanctifié par Vos Saints Sacrements et le Saint Esprit. Mais dans Votre Miséricorde, vous m’avez réservé cette confession. Recevez –moi de nouveau comme Votre fils prodigue et accordez-moi de bien me confesser pour que je puisse recommencer à Vous aimer de tout mon cœur et de toute mon âme et par conséquent garder vos commandements et souffrir patiemment toute expiation temporelle qui reste à accomplir. J’espère obtenir de Votre bonté et puissance, la vie éternelle au Paradis. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

Note Finale

N’oubliez pas de confesser vos péchés avec regret surnaturel en même temps que ferme résolution de ne plus retomber dans le péché et d’éviter les occasions prochaines de péché. Demandez à votre Confesseur de vous aider en toute difficulté qui entraverait une bonne confession. Accomplissez promptement votre pénitence.

Acte de Contrition

O mon Dieu, je regrette du fond du cœur de vous avoir offensé. Et je déteste tous mes péchés, parce que je redoute la perte du Ciel et les peines de l’Enfer, mais surtout parce que mes péchés Vous offensent, mon Dieu, qui êtes toute bonté et qui méritez tout mon amour. Je prends la ferme résolution, avec le secours de Votre Grâce, de confesser mes péchés, de faire pénitence et d’amender ma vie. Amen.


EXAMEN DE CONSCIENCE POUR ADULTES

Résumé: Il faut rechercher au moins tous les péchés mortels dont on se souvient et qui n’ont pas encore été confessés dans une bonne confession et à un prêtre ayant les pouvoirs pour absoudre. Un péché est mortel s’il y a : gravité de matière, pleine connaissance et plein consentement. Indiquer, dans la mesure du possible, leur espèce et leur nombre (même pour les désirs). Pour cela on demande à Dieu la grâce de bien connaître ses fautes et on s’examine sur les Dix Commandements et les préceptes de l’Église, sur les péchés capitaux et les devoirs de notre état. Il faudra penser à accuser également les péchés qui ont pu être commis par omission. N.B.: La confession est sacrilège lorsqu’on a volontairement caché des fautes mortelles. COMMANDEMENTS DE DIEU l er Commandement : « Tu adoreras Dieu seul et tu l’aimeras plus que tout. » Dieu est-il au centre de ma vie ? Est-il bien pour moi un Père à l’amour duquel je réponds par un amour total et une généreuse obéissance ? Jésus est-il vraiment mon Maître et mon modèle, celui dont je vis par la foi et les sacrements ? Manquements par omission ou négligence dans les prières (matin, soir, dans les tentations) et la réception des sacrements. Tiédeur. Respect humain pour manifester sa foi. Parole ou acte contre la religion. Adhésion à des mouvements incompatibles avec la foi catholique. Superstitions, spiritisme. Avoir tenté Dieu. Péchés contre la foi : refus d’adhérer à une ou plusieurs vérités révélées. Doutes volontaires. Négligeance dans sa sa propre formation religieuse. Lectures, émissions et spectacles portant atteinte à la foi ou à la morale. Péchés contre l’espérance : manque de confiance en la bonté et la providence de Dieu. Découragement, désespoir. Compter sur ses seules forces. Prétexter de la bonté de Dieu pour pécher. Ne pas désirer le ciel. Péchés contre la charité : indifférence par rapport à Dieu ; absence de prière et de pratique religieuse. Sacrilèges en profanant les choses saintes, en particulier confessions (incomplètes volontairement) et communions sacrilèges (reçues en état de péché mortel). Envers le prochain : refus de voir Dieu dans nos frères; haines, mépris, moqueries ; refus d’assister son prohain dans les graves nécessités. 2e Commandement : « Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect. » Transgresser les serments et vœux faits en son nom. Associer son nom à des serments faux ou inutiles. Blasphémer son nom, celui de la Vierge ou des saints. Prononcer des imprécations contre soi ou contre autrui. 3e Commandement : « Tu sanctifieras le jour du Seigneur. » Avoir manqué à la sainte Messe par sa faute, y être arrivé en retard. Avoir fait ou fait faire “des travaux et des occupations qui empêchent le culte dû à Dieu, la joie propre au jour du Seigneur, ou la détente convenable de l’esprit et du corps” (can.1247). Avoir été à des amusements ou réunions dangereuses pour la foi ou les mœurs. 4e Commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère. » Enfants de tous âges : Manque d’amour, de respect, d’obéissance (dans les limites de leur autorité), de reconnaissance et d’assistance (matérielle, spirituelle) aux parents. Parents : ne pas témoigner de l’affection à tous ses enfants ; ne pas leur donner l’exemple d’une vie vertueuse et chrétienne. Envers ceux encore sous leur dépendance : Association Notre Dame de Chrétienté manquements dans leur formation humaine et chrétienne (instruction religieuse, choix de l’école); et dans ses devoirs de surveillance, de conseil et de corrections nécessaires. Tous : disputes d’intérêt en famille. Manquements dans l’accomplissement du travail dans le respect dû à l’autorité (dans le métier, la vie collective) ou dans les responsabilités des dirigeants (conditions de travail honnêtes, juste salaire, respect vis-à-vis des employés). Insoumission aux lois civiles justes (impôts, service militaire, devoir civique). 5e Commandement : « Tu ne tueras point. » Meurtre, tentative de suicide, imprudence exposant à tuer ou blesser son prochain (sport à risque, transgression grave et volontaire du code de la route, conduite en état d’ivresse). Colères, disputes, vengeances, refus de pardon, rancunes, envie, jalousie, drogue. Excès dans les boissons, gourmandise. Attitude insultante et scandaleuse. Participation (par action ou par omission), à la stérilisation, à l’avortement, à l’euthanasie, au suicide. Incitation à la violence, à la lutte des classes. Haine raciale ou ethnique. 6e et 9e Commandements : « Tu ne commettras pas d’impureté. Tu n’auras pas le désir impur volontaire. » Pensées, désirs et actes commis seul ou avec d’autres contre la pureté. Conversations et chansons déshonnêtes. Lectures, spectacles (TV, films,...), fréquentation de lieux exposant à l’impureté. Responsabilité dans le péché d’autrui (danse, mode et attitude provocantes). Personnes mariées : Limitation de l’usage du mariage aux jours inféconds sans cause sérieuse. Moyens contraceptifs, ponctuels ou permanents. Refus des droits du conjoint. Adultère (pensées, désirs, actions). Infidélité affective. Liaison extra-matrimoniale. Divorce. “Remariage”. Fiancés : Manifestations de tendresse excessivement sensuelles. Relations pré matrimoniales. Cohabitation. 7e et 10e Commandements : « Tu ne voleras pas. Tu ne désireras pas injustement le bien des autres. » Participation direct ou indirect à des vols, fraudes, injustices. Dettes impayées. Non restitution. Recel d’objets volés. Tort causé dans les ventes, contrats, transactions. Tricheries. Fraudes. Pots de vin. Non-respect des lois sociales justes sur le travail, les assurances... Travail bâclé ; perte de temps. Dépenses excessives, par luxe, vanité, etc. Gaspillage. 8e Commandement : « Tu ne mentiras point. » Mensonges. Faux témoignage. Accusations injustes. Jugements téméraires. Calomnies (personnes ou institutions). Secrets violés. Médisances, ragots. Refus de réparer ou de rectifier COMMANDEMENTS DE L’ÉGLISE 1. Tu sanctifieras les dimanches et fêtes d’obligation (en France : Noël, Pâques, Ascension, La Pentecôte, Assomption, Toussaint) : par l’assistance à la messe et l’abstention d’activités contraires à la sanctification du jour du Seigneur (voir 3e commandement de Dieu). 2. Tu te confesseras au moins une fois l’an. 3. Tu communieras chaque année au Temps pascal (de Pâques à la Pentecôte). 4. Tu jeûneras ou feras abstinence les jours fixés. Jeûne et abstinence: Mercredi des Cendres et Vendredi Saint ; abstinence : tous les vendredis de l’année (les vendredis autres que ceux du Carême, on peut remplacer l’abstinence par une autre pénitence). 5. Tu contribueras selon tes moyens aux dépenses de l’Eglise. Association Notre Dame de Chrétienté DEVOIRS D’ÉTAT 1. Devoirs de chrétien : effort pour tendre à la perfection de la charité ; témoignage de cohérence entre la foi et les œuvres ; fidélité à la vocation reçue de Dieu ; dimension apostolique de sa vie ; approfondissement de sa foi ; aide à l’Eglise ; respect et obéissance à la hiérarchie dans ce qui dépend de son autorité. 2. Devoirs dans la famille : fidélité et don de soi dans le mariage ; générosité dans la procréation et l’éducation des enfants ; amour et entraide ; affection et assistance aux ascendants. 3. Devoirs dans la profession application au travail ; sens de la justice dans les rapports professionnels, dans les contrats. 4. Devoirs dans la cité : participation à la vie de la cité, devoir électoral ; respect des lois justes ; effort pour faire changer les lois injustes (avortement, ...) ; solidarité avec les plus démunis. MAÎTRISE DE SON TEMPÉRAMENT Il faut soumettre à la raison et à la loi de Dieu les passions déréglées par le péché originel et nos propres péchés. On distingue sept tendances qui nous inclinent au mal : - l’orgueil : amour désordonné de soi-même qui engendre l’ambition, la présomption, la vaine gloire, les attitudes hautaines, les vanités mondaines. - l’avarice : attachement désordonné aux richesses qui engendre l’injustice, l’endurcissement du cœur, le défaut de générosité pour faire l’aumône, l’aveuglement de l’esprit. - la luxure : vice contraire, voir 6e et 9e commandements. - L’envie : nous attriste à la vue des qualités ou des succès d’autrui ; engendre la calomnie, la jalousie, les discordes, les actions portant tort à autrui. - la gourmandise : excès dans le manger et le boire (alcoolisme) qui met en danger notre santé et nous fait perdre la possession de nous-mêmes. - la colère : fait perdre le contrôle de soi-même et porte aux injures, querelles, coups... - la paresse : incline à fuir l’effort dans le travail, l’accomplissement des devoirs. Association Notre Dame de Chrétienté

Mit freundlichen Grüssen

Avec mes meilleurs salutations
Distinti saluti
Kind regards, yours sincerely
Saludos cordiales
בברכה, בכבוד רב
С уважение
ขอแสดงความนับถือ
你的真诚的
المخلص

Nouvelle adresse: 23, Av. Edouard Dapples, CH 1006 LAUSANNE. SUISSE

Tél: international ++ 41 21 616 88 88

Mobilisation générale: épargnes, retraites... volées légalement ! Comme à Chypre et en Grèce... Arnaque de la création monétaire du néant, ex nihilo... Grâce à monnaie-pleine, on peut rédiger ensemble un projet de loi d'application ou un contre-projet et reprendre ainsi toutes les meilleures solutions, BNS, RBI, monnaie, crédits, etc...

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html

Thème pour l'année 2016: Donner à chacun ce qui lui est dû par un dividende social à tous!
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Invitations 2017
In English
http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/10/free-invitations-every-year.html

en français:
http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/10/invitations-gratuites-chaque-annee.html

Avec mes meilleurs salutations
Distinti saluti
Kind regards, yours sincerely

Nouvelle adresse: 23, Av. Edouard Dapples, CH 1006 LAUSANNE. SUISSE

Tél: international ++ 41 21 616 88 88

Mobilisation générale: épargnes, retraites... volées légalement !

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html

Thème pour l'année 2016: Donner à chacun ce qui lui est dû par un dividende social à tous!
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Articles les plus consultés