Google+ Followers

Vidéos explicatives par François de Siebenthal sur youtube, dailymotion ou https://vimeo.com/136794

Loading...

Google+ Badge

mercredi 7 décembre 2011

Agences de notation, banques: plaintes pénales et civiles.




COMITÉ STRATÉGIQUE

IMPRIMER LA PAGE



 L’Agence France Trésor est assistée dans la gestion de la dette de l’État par le Comité stratégique, qui aux côtés des spécialistes en valeurs du Trésor, la conseille sur les grands axes de la politique d’émission de l’État. Il aide l’Agence France Trésor à mettre en oeuvre de façon concrète, en les approfondissant, les principes de sa politique d’émission.
Il est composé de personnalités venant d’horizons divers, pour conseiller l’Agence France Trésor sur les grandes orientations de la politique d’émission de l’État.

Le rôle du Comité stratégique est en particulier de donner sa lecture propre des principes qui gouvernent la politique d’émission de l’État et la gestion de sa trésorerie, ainsi que de se prononcer sur les pratiques en cours et les éventuelles évolutions à venir.

Le Comité stratégique se réunit deux fois par an. C’est l’occasion pour le directeur du Trésor et de la politique économique, président de l’agence, assisté du directeur général et du personnel de celle-ci, de résumer l’activité passée de l’agence, en la replaçant dans les circonstances conjoncturelles ambiantes, et d’exposer les hypothèses sur lesquelles l’agence va fonder son travail futur.


Sa composition :

Président M. Jacques de LAROSIÈRE
Ancien gouverneur de la Banque de France et conseiller du Président BNP Paribas

Membres

M. Peter R. FISHER
Co-responsable de la gestion obligataire chez BlackRock
Ancien sous-secrétaire du Trésor américain

M. Jean-Louis FORT
Ancien secrétaire général de la Commission bancaire

M. Francesco GIAVAZZI
Professeur d’économie à l’université Bocconi (Milan)

M. Jean-Pierre HALBRON
Ancien Directeur général adjoint d’Alcatel

M. Emmanuel HAU
Membre du directoire de la Compagnie Financière Edmond de Rothschild

M. Assad J. JABRE
Membre du conseil d’administration d’Ecobank Transnational Incorporated
Membre du conseil consultatif de la SID (filiale de la BID)

M. René KARSENTI
Président exécutif de l’International Capital Market Association

M. Ng KOK SONG
Directeur général de Government of Singapore Investment Corp.

M. Bertrand de MAZIERES
Directeur général des Finances à la Banque européenne d’investissement (BEI)

http://www.aft.gouv.fr/aft_fr_23/agence_france_tresor_17/qui_sommes_nous_32/comite_strategique_77/index.html
MAJ le 30 sept. 11

Merci à R.L. et à ses amis pour les informations.

Plus sur  www.finality.ch 


ALERTE ALERTE INFO, àvérifier vu sa gravité, sources ci-dessous...

ALERTE, ALERTE: LES MILITAIRES NE SONT PLUS PAYES ...


du 30 nov au 3 décembre 2011… : Depuis quelques jours, diverses informations et mails me faisaient état que les policiers, militaires, crs, marins et pompiers (français, pas albanais) n’étaient pas remboursés de leurs primes de déplacement, frais, prime para TAP, etc. Mises bout à bout, ces informations vous montrent que l’État français est bien en faillite. Mais maintenant c’est encore plus grave: ce sont leurs soldes qui ne sont plus payées ou alors avec beaucoup de retard. Quand vous pensez que ces hommes risquent leur vie… Commentaire de XX à qui j’ai demandé confirmation, et je l’ai eue, « De toute manière, les seules balles qui aient jamais frôlé les généraux qui conseillent Sarkozy, c’est des balles de tennis; ils ne voient même pas ce qui se passe dans les régiments, en bas, sur le terrain, alors que vous, journaliste, vous arrivez à le voir. Ils ne payent plus leurs hommes. Dans la Marine, c’est même pire.« . Et voici une autre source qui nous le confirme:

      «

Des dizaines de militaires de l’armée de terre n’ont toujours pas été soldés pour le mois d’octobre 2011.Nous ne pouvons passer sous silence le fait que de nombreux militaires (de l’Armée de Terre) n’ont toujours pas été soldés au titre du mois d’octobre. On est en droit de se demander s’il s’agit d’un effet de la crise financière qui secoue notre pays ou d’un bug informatique extrêmement fâcheux? Les militaires, après avoir rendu compte à leur hiérarchie, tiré toutes les sonnettes à leur disposition et face à la passivité de leurs chefs et des services censés les administrer, se sont tournés alors vers l’Adefdromil. Que le ministre Longuet se rassure : toute l’armée française ne nous a pas téléphoné! Enfin, pas encore!
Mais, une vingtaine de militaires d’un régiment du Sud, plusieurs dizaines dans l’Est, une quinzaine en Ile-de-France nous signalent n’avoir rien reçu sur leur compte bancaire.A cela s’ajoutent le retard important dans le paiement des frais de déplacement et de changement de résidence, qui correspondent au coût de la mobilité imposée aux militaires, ainsi que des délais interminables de paiement des soldes OPEX sur divers territoires.
Lire la suite ici.

Explication donnée: bug informatique. Ben voyons! Comme à La Poste et dans les autres banques? Comme les gros chèques que les banques perdent et qui resurgissent soudain au bout de 20 jours? Personne n’est dupe. Ensuite bug logiciel chez les paras aussi? Un autre pour les marins? etc.?, sachant que tous ces gens sont de toute manière gérés par des administrations totalement distinctes… Et c’est la même chose pour les CRS… Les frais, primes et autres ajustements ne sont plus renboursés…. Le décalage de paiement des frais atteint parfois de 10 mois! (voir info suivante) Les chefs de corps n’arrivent plus à tenir leurs hommes.

Question: quelle mouche à piqué l’Elysée? Ne pas payer la garde prétorienne revient à se suicider, au pire, à ce qu’elle se révolte et prenne le pouvoir voyant que d’un côté ils dépensent des milliards à bombarder la Lybie, et que de l’autre ils ne payent pas le soldat de base? C’est du jamais vu… Ou plutôt si. On sait comment cela se termine quand les gens d’armes ne sont pas payés par les politiques… J’espère pour les ministres de Nicolas Sarkozy que les policiers du service de protection des hautes personnalités ne vont pas s’énerver à attendre le remboursement de leurs primes et frais…

PS: Voilà une information que vous ne verrez pas dans le Figaro et ailleurs, et pour cause… Le Figaro appartient à un marchand d’armes. Bien le bonjour à Mr Longuet et aux officiers du SIRPA. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2011

DEUXIÈME INFO ….

du 30 nov au 3 décembre 2011… : Voici ce que nous dit un policier d’une compagnie de CRS:

Je suis CRS, et la crise nous touche également. En effet nos heures supplémentaires du troisième trimestre ne nous ont pas été payées, à priori elles nous serons versées en janvier voire février. De plus nos indemnités de déplacement de novembre et décembre ne nous seront pas payées non plus cette année mais en 2012. Pour faire des économies, plusieurs compagnies ne sont pas employées et restent dans leur cantonnement, avec comme conséquence du repos forcé pour les fonctionnaires de ces compagnies et donc les jours de repos fondent comme neige au soleil. Que fera notre hiérarchie quand les jours de repos tomberont à zéro: chômage technique? 

Et on nous reparle de la suppression de compagnies après mai 2012 mais cette fois ce ne serait pas 2 compagnies mais 20 ! Pour cette dernière info, ce ne sont pour l’instant que des bruits de couloirs mais curieusement les délégués syndicaux quelles que soient leurs paroisses ont les mêmes infos, et il n’y a pas de fumée sans feu… Les fonctionnaires des compagnies supprimées seront reversés dans les commissariats en manque d’effectifs, et les casernements seront vendus. Bien entendu nos politiques visent à détruire notre statut spécifique dans la police nationale, nous sommes le seul corps où les heures supplémentaires sont payées, et nous bénéficions d’indemnités de déplacement comme les gendarmes mobiles. Pour répondre à votre question nous nous laisserons pas faire, il y aura un mouvement de grogne mais nos syndicats nous préparent déjà à ces suppressions, je crois que malheureusement tout ceci est inévitable.»

Un autre témoignage d’un soldat de base du XXXX, une source indirecte, mais qui va dans le même sens: « Nos primes sont pas payées depuis 10 mois, j’ai des potes qui sont partis 5 mois au XXXX et dont les primes seront payées qu’en janvier, c-a-d que certains mecs ont pris des crédits avant de partir qu’il devaient rembourser au retour mais sans prime, ça fait mal. Le coup des primes je le vis en direct; et j’ai fait une mission XXXXX l’année dernière qui n’est tjrs pas finie d’être payée; ils ont plus une tune! »

La conclusion de Jacques Bessy est encore plus intéressante: Ce que le troupier d’en bas ignore, c’est que ce genre de bug a peu de chances de survenir pour les grands chefs en région parisienne. En effet, il existe un service spécial rattaché à la DGA, la Délégation Générale pour l’Armement: le SPAC. Il s’agit du Service Parisien de l’Administration Centrale qui compte environ 1500 agents dédiés à servir tous les galonnés d’en haut: contrôleurs généraux des armées, administrateurs civils, officiers généraux qui servent au secrétariat général pour l’administration (SGA, au cabinet du ministre, etc. jusqu’au service automobile. Cette appellation discrète donnée à un service pléthorique n’est pas sans rappeler le camouflage du service de renseignement du Colonel Paillole sous l’appellation de Travaux Ruraux opéré pendant la deuxième guerre mondiale. Faut-il in fine avoir recours à la fameuse citation, sans doute apocryphe figurant en exergue des Centurions de Jean Lartéguy: « Que Rome prenne garde à la colère des légions! »


Conclusion: engagez-vous et ouvrez un compte à La Poste dont le système informatique, dès qu’il s’agit de prendre du liquide, est toujours en panne. C’est top. Ah: regardez ici comment les assureurs roulent nos militaires dans la farine

Des dizaines de militaires de l’armée de terre n’ont toujours pas été soldés pour le mois d’octobre 2011.(Par Jacques BESSY, Président de l’Adefdromil) [Actualisé]

Article publié le 30 novembre 2011
Nous ne pouvons passer sous silence le fait que de nombreux militaires – de l’armée de terre – n’ont toujours pas été soldés au titre du mois d’octobre.
On est en droit de se demander s’il s’agit d’un effet de la crise financière qui secoue notre pays ou d’un bug informatique extrêmement fâcheux ?
**************
Les militaires, après avoir rendu compte à leur hiérarchie, tiré toutes les sonnettes à leur disposition et face à la passivité de leurs chefs et des services censés les administrer, se sont tournés alors vers l’Adefdromil.
Que le ministre Longuet se rassure : toute l’armée française ne nous a pas téléphoné ! Enfin, pas encore !
Mais, une vingtaine de militaires d’un régiment du Sud, plusieurs dizaines dans l’Est, une quinzaine en Ile-de-France nous signalent n’avoir rien reçu sur leur compte bancaire.
A cela s’ajoutent le retard important dans le paiement des frais de déplacement et de changement de résidence, qui correspondent au coût de la mobilité imposée aux militaires, ainsi que des délais interminables de paiement des soldes OPEX sur divers territoires.
Au dernier conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM), les représentants tirés au sort de la communauté militaire s’étaient plaints de ces retards. Et le ministre, auquel le service de santé avait certainement dû faire une piqûre pour le rendre sympathique, s’était engagé à remettre de l’ordre. Une promesse qui n’engageait que ceux qui l’avaient reçue, comme d’hab !
On nous dit que le non paiement des soldes ne serait qu’un simple accident de parcours et que les intéressés sont peut-être aussi à l’origine de leur désagrément, faute d’avoir vérifié leurs données personnelles à l’occasion du passage de la gestion manuelle à la gestion informatisée dans l’armée de terre, avec la mise en service du logiciel Concerto ? Il n’est pas sûr, cependant, que leur hiérarchie de proximité leur ait réellement et surtout sérieusement fait effectuer cette vérification.
On nous dit aussi qu’il y a quelques années, en 2002-2003, lorsque ce changement important de modalités dans la gestion des ressources humaines, désormais responsable de la solde a été décidé, la troïka des contrôleurs généraux des armées Bodin, Piotre et Roudière a laissé chaque armée se doter de son propre logiciel de gestion du personnel, et qu’il est, comme il fallait s’y attendre, particulièrement difficile de connecter ces sept ou huit logiciels dans lesquels figurent les données ressources humaines au super calculateur Louvois de paiement de la solde. Outre cette absurdité technique, le gaspillage d’argent public est évident. Comment justifier 7 à 8 logiciels différents de gestion des RH, un pour chaque armée et service ? Que fait la Cour des comptes ?
Et comme toujours, on va nous dire que c’est la faute : à pas de chance, à la crise, au constructeur du logiciel, etc…mais en aucun cas aux différents ministres, à leurs grands subordonnés, la bande de joyeux contrôleurs généraux aux commandes. Comme le disait un adage de l’ancien régime : « Le roi ne peut mal faire !».
L’armée de terre, pour une fois en pointe peut être satisfaite, son biniou technologique de gestion des RH, le logiciel Concerto a reçu en 2009 une Victoire de l’innovation pour la fonction publique d’Etat. Mais Louvois n’aime pas le Concerto.
Ce que le troupier d’en bas ignore, c’est que ce genre de bug a peu de chances de survenir pour les grands chefs en région parisienne. En effet, il existe un service spécial rattaché à la DGA, la Délégation Générale pour l’Armement : le SPAC. Il s’agit du Service Parisien de l’Administration Centrale qui compte environ 1500 agents dédiés à servir tous les galonnés d’en haut : contrôleurs généraux des armées, administrateurs civils, officiers généraux qui servent au secrétariat général pour l’administration (SGA, au cabinet du ministre, etc… jusqu’au service automobile. Cette appellation discrète donnée à un service pléthorique n’est pas sans rappeler le camouflage du service de renseignement du Colonel Paillole sous l’appellation de « Travaux Ruraux » opéré pendant la deuxième guerre mondiale …
Faut-il in fine avoir recours à la fameuse citation, sans doute apocryphe figurant en exergue des « Centurions » de Jean Lartéguy : « Que Rome prenne garde à la colère des légions ! » ? Tant il est vrai et terriblement humain d’être légèrement énervé lorsqu’on n’est pas soldé en fin de mois, après service fait.

76 commentaires suite à cet article :

  1. et poutant !!! on nous a bien bassiné avec la soi disant efficacité des systemes informatiques , au TOP !
    TIM , et les autres bouquin de propagande du parti nous ressassent que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes . y’en a qui n’ont rien gagné ce mois ci ? ça m’etonnerait que ce soit des etoilés .
    les agios des banques , qui va les payer ? les pbs qui vont avec , qui s’en charge ?
    Les autruches , a force de mettre la tete sous la terre quand ya des problemes , ben , elles sont en voie de disparition …..
    deltafred • 12 novembre 2011 à 9 h 57 min
  2. Solde pas payée = coup d’Etat (en Afrique… )
    Bob D • 12 novembre 2011 à 11 h 55 min
  3. Vous pouvez ajouter les réservistes comme victimes du systèmes « LOUVOIS ». Sans être soldés par LOUVOIS, nous comptions déjà en moyenne 2 mois de décalage entre la période de réserve faite et son paiement. En ce 2°semestre nous comptons toujours 2 mois de décalage et en plus, il nous a été dit que les réservistes allaient être soldé par « LOUVOIS », qu’un certain retard était donc prévisible..que…que…Faites savoir à nos chefs que nos gestionnaires « civils banquier, huissier et autres, eux n’ont aucun état d’âme à nous rappeler à l’ordre, voire nous sanctionner si nous nous permettons de tels écarts de gestions…….Mais, je terminerai par une note positive » HEUREUSEMENT MA RETRAITE N’EST PAS TRAITE PAR LOUVOIS…OUFFFFFFFFFFFFFF
    44magnum • 12 novembre 2011 à 14 h 14 min
  4. Il voulait écrire une page glorieuse de l’histoire de France en intervenant en Libye ,c’est maintenant chose faite avec le rétablissement de la charia !!!
    Pour autant ,l’argent dépensé là bas que l’on avait emprunté ici n’est plus dans les caisses et il faudra encore emprunté pour payer les hommes et les femmes qui ont choisi de servir les armes de la France .
    Le budget du ministère de la défense a t’il vocation à servir de variable d’ajustement pour les autres ministères ,la question du jour c’est bien de savoir si il faut-il d’abord payer les fonctionnaires puis les militaires avec ce qui reste ?
    Le seau des finances publiques est percé de milliers de trous ,le danger semble bien qu’il se vide maintenant plus vite que le gouvernement ne parvient à le remplir après cinq années de gabegies .
    Le journal le monde dans son édition du 12 novembre 2011 évoque précisément les surcouts du rapprochement police gendarmerie et souligne l’inefficacité du dispositif voulu par notre président encore un surcoût lié à une politique irréfléchie !!!
    tartenpion • 12 novembre 2011 à 16 h 07 min
  5. PAYEZ SINON LES PARA VONT SAUTER SUR PARIS A L-AUBE DU 50 eme anniversaire
    STRAFILE • 12 novembre 2011 à 17 h 55 min
  6. Je déplore ce style digne d’un mauvais « canard ». De grâce épargnez à vos lecteurs une stupide « lutte des classes » démagogiques. En matière de solde nous sommes tous logés à la même enseigne . Je n’ai jamais vu la hiérarchie ne pas se préoccuper du sort, en matière de solde , de ses hommes et femmes . Je ne vois pas pourquoi il en serait autrement aujourd’hui. De surcroît vos attaques « ad hominem » manquent singulièrement de dignité. Je n’appartiens pas au Contrôle , il m’arrive de douter de leur efficacité, pour autant respecter les hommes qui y servent me paraît relever du minimum de considération pour des compagnons d’armes.
    Ancien • 12 novembre 2011 à 21 h 17 min
  7. idem pour les primes de retour de séjour de 3ème année ainsi que la réinstallation, ces dernières seront au mieux payées au printemps 2012 (pour un retour à l’été 2011 !) soit 8 mois après s’être réinstallé !!!!!!!
    Anonyme • 13 novembre 2011 à 6 h 37 min
  8. Je suis réserviste, et ma période du 7 au 9 juin 2011 ne m’a toujours pas été soldée.
    Didier • 13 novembre 2011 à 9 h 08 min
  9. oui effectivement, je crois que la coupe est pleine….
    l’esprit de 1789 n’est plus uniquement qu’un murmure…
    partout le grondement roule ! Ah ça ira, ça ira….
    Tremblez donneurs de leçons de tous poils, les vilains se lèvent !
    Anonyme • 13 novembre 2011 à 18 h 22 min
  10. Moi c’est ma période d’ESR de mars 2011 qui n’a pas été payée mais surtout ma prime de départ mensuelle (fin de contrat OSC) qui constitue la majeure partie de mes revenus. J’admets que ne pas être soldé c’est encore pire mais n’étant plus en activité, on n’a ni trésorier ni hiérarchie vers qui se retourner.
    ML • 14 novembre 2011 à 13 h 32 min
  11. Dernière nouvelle de Louvois. On nous annonce que certains militaires ne seront pas payés en Novembre et Décembre. Mais ils travaillent à corriger ce problème. On veut réduire le volume de l’armée de terre c’est une bonne méthode pour y arriver. Nous n’en pouvons plus.
    Anonyme • 15 novembre 2011 à 18 h 07 min
  12. Il semblerait que le problème se généralise concernant les soldes de novembre et celles de décembre…
    Dans mon bataillon, principalement constitué de cadre, chacun a bien effectué la vérification de sa fiche concerto ainsi que comparaison des fiches (traditionnelle et LOUVOIS) de solde pour le mois d’octobre…
    Pour autant, nous savons déjà qu’il y aura bon nombre d’erreurs grossières sur les soldes de novembre.
    En ce qui me concerne, ma solde sera juste amputée DE MA SOLDE DE BASE!!!! Un détail… Certains ne toucheront juste rien…
    Le problème touche plus de la moitié des personnels.
    Anonyme • 15 novembre 2011 à 21 h 41 min
  13. Honte à ceux,les fêlons des salons,qui s’en fichent comme une guigne de vous,de nous, les « gueux » à leurs yeux aveugles…
    1789 ,Saint Just ?
    : Oui,il y va de notre survie,de celles de nos compatriotes,de celles de nos Enfants,de nos Familles.
    luci2 • 16 novembre 2011 à 11 h 43 min
  14. à quand une clarification officielle de la DPMAT ?
    Anonyme • 16 novembre 2011 à 17 h 01 min
  15. Au derniere info c est 1500 personnels qui sont concernés par les « erreurs »……………………………………………… Mais tout va bien Madame la Marquise…………………..
    Anonyme • 16 novembre 2011 à 19 h 45 min
  16. Tout simplement un problème de logiciel. Je ne pense pas que la France soit à ce point impécunieuse, à l’image des pays en voie de développement. Donc, ne noircissons pas les choses. Ce sont des incidents que j’ai tant de fois rencontrés au cours de ma carrière, mais toujours régularisés. Il est vrai que cela provoque des inconvénients et de la gêne.
    Anonyme • 17 novembre 2011 à 7 h 31 min
  17. Pas un centime non plus ici… Soit disant payé sur un compte bancaire clôturé depuis maintenant 3 ans avec comme seule réponse d’attendre… Mais les impôts eux, n’attendent pas, la banque non plus…
    Anonyme • 17 novembre 2011 à 14 h 14 min
  18. oui toujours « régularisés » mais des mois après !!
    Anonyme • 17 novembre 2011 à 17 h 40 min
  19. Contrôleur général des armées soldé par… le Contrôle général qui décompte lui-même… le SPAC qui fait boîte aux lettres pour la DGA qui paye… = 8000 euros nets par mois !!!
    A peine plus cher qu’un 4 étoiles (pas de la SNCF) !
    Et à vous dégoûter de l’école de guerre, définitivement un concours de seconde zone !
    Chasseur renifleur • 17 novembre 2011 à 23 h 21 min
  20. En regard des commentaires, oui, pour le mois d’octobre, la majorité des pbs de soldes sont dus à des comptes bancaires non vérifiés par les militaires eux-memes sur les fiches de synthèse solde.
    Anonyme • 17 novembre 2011 à 23 h 22 min
  21. Ne soyons pas étonnés de cette situation! C’ est le résultat d’un « laisser aller géneral », un manque de sérieux …… l’armée n’est plus ce qu’elle était . Ce n’est pas juste un problème de logiciel, comme on veut nous l’expliquer, mais des postes occupés par des hommes et des femmes incompétents (distorsion d’emplois) En ce qui me concerne, je fait partie de ceux qui attendent encore leur solde d’octobre!
    nordsud • 19 novembre 2011 à 17 h 34 min
  22. effectivement, ne jettons pas pas le discrédit sur le logiciel ! ; devant l’écran se trouve des femmes et des hommes qui, peut-être par manque de formation, ne font pas leur travail correctement ou peut-être à la tête du client !
    Anonyme • 20 novembre 2011 à 17 h 51 min
  23. Idem pour moi, solde d’octobre soit disant versée sur un compte clôturé depuis plus de 3 ans, et jamais eu à déplorer de problèmes de paiement jusqu’à la mise en service de ce logiciel.
    Mais le plus lamentable dans l’histoire est tout de même de rejeter encore une fois la faute sur les militaires eux-mêmes, alors qu’il s’agit d’une mauvaise saisie d’origine humaine, pour ne pas dire incompétence ou je-m’en-foutisme !
    Et quid de cette soit disant « avance » qui devait nous être versée 48 h après constatation du non paiement ??? Nous sommes le 20 et toujours pas un euro !
    Il serait plus que regrettable qu’il en soit de même pour la solde de novembre …
    Anonyme • 20 novembre 2011 à 23 h 11 min
  24. Mon homme est un homme d’honneur avant tout, et il est aussi militaire. Nous sommes le 21 novembre et non rien de rien toujours rien, pas de solde d’octobre! Dans quel pays sommes nous, quel mépris à l’égard de ses citoyens! Oui , il y a de quoi être en colère quand on est pris à la gorge de cette façon là. Les militaires n’ont pas le droit de grève mais la rebellion serait pourtant bien légitime. Quel recours avons nous? Hommes d’honneur levez vous, unissez vous!
    tatanka • 21 novembre 2011 à 15 h 03 min
  25. La seule obligation qui résulte des dispositions de l’article L.143-2 du CT consiste pour l’employeur à payer ses salariés à intervalles réguliers.
    Le Code du travail ne prévoit aucune date de paiement et le Ministre du travail, en réponse à un parlementaire lui demandant si une date-limite de paiement des salaires ne pouvait être introduite dans le code, a précisé :
     » …Si le paiement du salaire afférent à une période de travail doit être effectué dans le délai le plus rapproché de la fin de cette période, il peut cependant être admis que l’établissement des comptes individuels exige quelque délai pour permettre aux employeurs l’achèvement des opérations comptables.
    Aussi, dans le souci d’assurer aux entreprises une certaine souplesse de gestion, il n’apparaît pas opportun de fixer une date-limite de paiement des salaires dès lors que l’intervalle de temps entre deux paies successives n’excède pas la périodicité maximale prévue par l’art. L. 143-2 du Code du travail  » (Rép. Proveux, JO AN 26/08/85, p. 4035).
    Tout retard dans le paiement des salaires, même s’il porte sur une seule échéance, constitue une infraction pénale et peut donner lieu à réparations civiles, même si le retard porte sur une seule échéance et a été provoqué par des circonstances exceptionnelles ;
    la Cour de cassation a ainsi jugé que c’est à bon droit que l’infraction a été relevée contre un employeur qui, en raison de la mise en place d’un nouveau système de comptabilité informatisée, n’avait payé aucun salaire entre le 31 décembre et le 6 février de l’année suivante, alors même qu’il avait :
    prévenu le personnel en temps utile de cet inconvénient,
    offert de verser des acomptes à ceux qui le désiraient.
    nota bene : la circonstance invoquée est seulement de nature à établir la bonne foi de l’employeur mais ne fait pas disparaître l’infraction (Cass. crim. 3/06/82, Barrais).
    Le non-respect, par l’employeur, de son obligation autorise :
    le recours à la grève, les grévistes ont obtenu une indemnité compensant les salaires perdus du fait de la grève (Cass. soc. 14/03/79) ;
    le travailleur à rompre son contrat de travail sans observer le délai de préavis, la responsabilité de la rupture incombe alors à l’employeur (Cass. soc. 16/03/78).
    mc_coy2 • 21 novembre 2011 à 19 h 26 min
  26. Sauf que le code du travail ne s’applique pas aux militaires!
    michel • 21 novembre 2011 à 20 h 44 min
  27. Lundi 21 : solde de novembre virée pour vendredi 25 ? Samedi sur tous les bons comptes bancaires ?
    Silence total de la DRHAT = perte de crédibilité à 4 étoiles, un peu moins de 8000 euros, « au traitement », c’est-à-dire soldé par le SPAC et payé par la DGA.
    Et un sous-fifre du Contrôle général, un !
    Au pain sec à crédit • 21 novembre 2011 à 22 h 28 min
  28. Les délires sur le code du travail me font sourire, pourquoi pas les prud’hommes, la pointeuse ?
    En attendant d’être requalifiés vigiles chez Carouf, ce qu’il nous faut, c’est des explications et des solutions rapides.
    Les responsables : général de corps d’armée Renard DRHAT et contrôleur général des armées Roudière DRH-MD (tous les deux soldés à cher et pas par Louvois).
    Ils ont grand tort de ne pas communiquer.
    Parce que sinon, même les légumes du CSFM de dans 15 jours vont leur demander.
    Solde de novembre moins 3 jours.
    Mauvais Karma • 22 novembre 2011 à 22 h 20 min
  29. Peu convaincant, le « communiqué » de la 46e session du CFM Terre, le sous-machin qui sert à rien, option « je campe dans les bois » (et en Afghanistan aussi).
    Rédigé, non pas par les « belles plumes » habituelles du CEMAT, les Royal (à 2 ou 3 étoiles) et autres, mais plutôt apparemment par un adjudant-chef de cavalerie lourde, rewrité (on ne dit plus corrigé) par un capitaine au long cours du génie, option travaux, sous-option pelle mécanique.
    En une phrase du « communiqué », il est rapporté que le CEMAT a expliqué à une assistance (respectueuse et recueillie) pourquoi les soucis recontrés lors de la solde d’octobre ne sont pas dûs qu’à l’institution. Du pur Joseph Staline.
    Pas un chiffre, pas un bilan, pas de visibilité sur la procédure de secours, RIEN. A moins qu’un membre présent du CFM Terre ne veuille ou ne puisse en dire davantage ?
    Solde moins 2 jours pour novembre et PERTE DE CREDIBILITE pour le 5 étoiles Ract-Madoux, CEMAT, soldé lui aussi par la DGA et pour plus cher que Sarko.
    Stop Langue de Bois • 23 novembre 2011 à 19 h 08 min
  30. Un peu d’information officielle, rescendue par les GSBDD, guichet de promise cuitée qui fait tout,sauf le café.
    1.200 militaires de l’armée de terre sur 100.000 n’ont pas été soldés au mois d’octobre 2011 : un tout petit, petit 1,2 % de l’effectif, qu’on se rassure, la stat est bonne.
    Pas tout à fait mille, 80 % des non soldés, de leur faute, problème de RIB ou de compte clôturé : indicatif Fausse Couche.
    Un peu plus de deux cents, 20 % seulement des non soldés, suite à problèmes techniques Concerto-Louvois-Sergent de semaine : Indicatif Pas D’bol.
    En novembre, ces 1200 idiots (FC) et malchanceux (PD’b) auront tout de même leur solde… de novembre… ET avec un décalage de 15 jours.
    Il est un fois de plus demandé a tout le personnel de vérifier sa fiche Concerto…
    GSBDD4IU • 24 novembre 2011 à 19 h 04 min
  31. Et un de plus qui est non payé depuis fin octobre et pas avant début janvier !!!!!!!!!!! Après vérification sur concerto ou tout est ok. Louvois a viré ma solde a un tiers sur un compte que je ne connais pas , dans une banque que je ne connais pas…………
    Et il me demande de cloturer ce compte pour me solder………Alors que doit je faire???
    Tout simplement porter plainte au tribunal administratif.
    Plus on sera nombreux plus cela portera ces fruits à defaut de sucer des cailloux le soir du réveillon de noel avec notre famille.
    auv83 • 24 novembre 2011 à 20 h 43 min
  32. j etai blessé en ahfganistan et je suis en aréte maladie hiere il mon coupé lélectricité et le téléphone et la banque ma mie en recouvrement acause de découvert les impot mon ajouté 10 por sent et il menace de bloké mon compte 2 moi de loiyer en retare le frigo et vide plus tout c est probleme et la maladie je peux plus je vait metre fin a mes joure c mieux merci la france pour le cadeaux de noél
    sniper • 25 novembre 2011 à 9 h 59 min
  33. on ait le 26 et tejour rien pour la solde je crois que c faurt possible que on touche rien mém pour se moi si.et au finale si ils von ne payer ils von ne solder les 2 moi?
    mistére!!!!!!c kelkin a des information svp ne tien aucourant;merci
    sniper • 26 novembre 2011 à 0 h 56 min
  34. Plusieurs dans mon régiment non pas été payé (solde), plusieurs aussi en retard.mais il n’y a pas que les soldes les isc …..pour ma part cela fait un an et demi que j’attends que l’on me paye mes un mois a la courtine .
    Après avoir réclamé plusieurs fois a qui de droit en suivant la voie hiérarchique, rien ne c’est passé, alors j’ai pris contact directement avec ma gsbdd! On ma promis « désolé les papiers se sont perdus, mais vous serez payé avant décembre, et la personne qui a fauté sera punis » j’attends toujours de voir s’ ils tiennent leur promesse.
    a mon avis ceux qui gère notre argent , eux n’ont pas de soucis de paye ou de retard, le travail est il bien fait?
    vous voulez de la chair fraîche dans l’armée mais comment la faire venir si tous le monde cri haut et fort de ne pas être payé?
    melimelo • 26 novembre 2011 à 13 h 36 min
  35. Pas de solde sur les comptes ce samedi 26 novembre.
    Rien de possible avant mardi 29 maintenant.
    Sans parler de mes 3000 euros qui traînent depuis des mois, déplacements temoraires, changement de résidence.
    Y a du recours dans l’air.
    Fauché • 26 novembre 2011 à 23 h 02 min
  36. En mission depuis fin aout, toujours pas de soldes OPEX et en ce 29 novembre toujours pas de soldes tout court ! Qui va prendre la responsabilité des failles Louvois? Qui sera puni? Moi quand mon boulot est mal ou pas fait, je me fais vilipender! Alors quelle tète tombera ?
    SOC • 27 novembre 2011 à 20 h 00 min
  37. Lettre de saisine à la comission des recours militaires? Quelqu’un peut-il me dire si ce recours est le bon dans une situation comme la notre: 2 mois de soldes impayées!!!
    tatanka • 28 novembre 2011 à 12 h 02 min
  38. Salut tatanka
    Oui c’ est la bonne solution car c’ est ce que j’ ai fait avec les conseils de la juriste de mon régiment. Et si Louvois ne bouge toujours pas je les amene au tribunal administratif…….. Et là ils vont payer tous les préjudices que j’ ai subit : intérêts débiteurs, préjudice moral, ……….
    Pour ma part déjà 2 mois sans solde et certainement pas payé avant fin décembre voir même début janvier d’ après ce qu’ ils ont dit à la GSBDD, alors que je leur ai amené la preuve de leur faute…………… Et oui ils ont soldé un collégue du régiment dont le nom diffère d’ une lettre avec le mien.
    auv83 • 28 novembre 2011 à 12 h 19 min
  39. Bonjour
    Je pense que malheureusement, le fait de porter la situation devant la commission des recours ne mènera à rien et, je ne vois pas cette commission ordonner de payer quoique ce soit au titre des préjudices subis. Le tribunal administratif me semble davantage approprié mais, mes connaissances juridiques sont assez restreintes.
    Mon fils patiente après 2200 euros d’ISC couvrant l’intégralité des manoeuvres éffectuées en 2011.
    Il n’a pas été payé de sa solde de novembre après avoir eu une solde incomplète en octobre. Son compte est donc passé à découvert malgré une excellente gestion fnancière et donc, j’ai du lui prêter en urgence le montant de sa solde (1400 euros) afin qu’il puisse vivre, payer ses charges et combler son découvert. Je précise que sa fiche Concerto est vérifiée et conforme à la réalité de sa situation.
    Localement, personne ne semble avoir la parade et, le pire est que certains « hauts gradés » encouragent les subordonnés à être patient, à minimiser la situation et surtout à tout faire pour ne pas que l’on parle à l’extérieur des casernes, quitte à employer la menace au renouvellement de contrat par exemple.
    Je suis écoeuré de constater une telle dérive dans cette Institution qui m’a pourtant tout donné.
    Pour ma part, j’ai décidé de parler depuis que j’ai surpris la femme d’un de mes cadres se rendre dans une association fournissant des colis d’aide alimentaire. Deux mois sans solde, rien de mieux pour crever de faim avec femme et enfants.
    J’ai donc pris rendez vous avec un élu politique. La démarche est anodine mais, face au silence des médias et à l’immobilisme de nos Chefs, je n’ai pas trouvé mieux.
    Il m’est impossible d’accepter cette situation et de continuer à regarder mes hommes dans les yeux, de voir la détresse et de ne rien pouvoir faire.
    Pourquoi des procédures d’urgence ne sont-elles pas mises en place ? Sommes nous tous égaux devant les ailles de Louvois ? Certes, la vérification des fiches Concerto était très importante mais, tout est loin d’être la faute à « pas de chance » ou « mauvaise vérif » …..
    Noel approche, pour certains, la fête aura un gout amer.
    Tex • 28 novembre 2011 à 17 h 41 min
  40. c honteux c qui se passe et tout le monde senfout c lamontable 2 moi son salaire il ya que nous qui peux nous ariver des truc com ça la il mon coupé lelectricité et le téléphone et jai recu un courier de l huissier de la pare de ma banque jai plus rien a manger et en plus jetai blessé en ahfga et je suis en maladie c époventaple se qui ne arive ils ne traite come des chien.la demain je monte a paris pour comencait une gréve de la faim devant la ministere de la défence c ki veux me regoindre il me laisse c cordoné
    sniper • 29 novembre 2011 à 9 h 27 min
  41. C’est honteux! solde d’octobre virée à un tiers, solde de novembre idem! un tiers qui possède le même numéro de compte et la même clé rib que le compte que j’ai clôturé il y plus de 3 ans! Une mauvaise blague un cauchemar, c’est surréaliste, et on ne nous aide pas , pas de solution rapide . IL FAUT QUE LA PRESSE EN PARLE, comme pour les étudiants qui n’ont pas eu leur bourse, il y a URGENCE….
    tatanka • 29 novembre 2011 à 12 h 20 min
  42. Quelqu’un aurait il les connaissances suffisantes en la matière pour nous indiquer la marche à suivre afin de faire bouger rapidement les choses ? ? ? Juristes, férus de droits, militaires, anciens militaires, avocats ? ? ?
    Y a quelqu’un ?
    SOC • 29 novembre 2011 à 14 h 08 min
  43. Vous en avez rêvé? nos chefs l’ont fait. Après avoir plombé de nombreuses entreprises grâce à CHORUS, nous voilà nous même dans la panade grâce à LOUVOIS. Nos chefs ont-ils les pieds sur terre? Peu d’informations descendent vers les administrés, juste ce qu’il faut pour nous dire que tout va bien et que tout sera régularisé… super!!
    Absence de paiement, retrait de la MICM, dossiers de déménagement empilés on ne sait où, retards important dans les remboursements de frais de déplacement… mais ce sera évidemment de la faute de ceux qui n’ont pas vérifié leur fiche Concerto… mais encore faudrait il pouvoir y avoir accès. Muté l’été dernier, je n’arrive plus à consulter ma fiche Concerto car l’adresse intraterre qui y est associée est fausse. Après avoir relancé mes gestionnaires dès septembre… plusieurs relances… toujours pas d’accès…
    En même temps ils n’ont pas attendu Louvois pour « oublier » de payer les administrés, ça m’est arrivé il y a environ 10 ans, sauf qu’à l’époque avec un bon trésorier à l’unité et un CTAC opérationnel, j’avais été payé (en grande partie) dans les 3 jours qui ont suivis. A l’aune des éléments rapportés ici, je crois que ça va être plus compliqué aujourd’hui…
    Pour passer de bonnes fêtes de fin d’année je vous propose de vous porter volontaire pour le service de garde, au moins vous aurez le traditionnel panier garni, parce qu’à la maison… c’est pas gagné.
    Troll Hebus • 29 novembre 2011 à 17 h 29 min
  44. une honte c’est tout ce que j’ai a dire !! on nous repond patience patience !!! mais peut-on dire ça a notre banque ? au magasin en allant faire nos courses ? patience patience !! moi je n’en ai plus de patience !!!!! il faut agir !!!! contacter les medias les deputés etc … moi de mon coté c’est fait ….il faut pas que ça reste sous silence c’est trop facile !!!
    les mili ont pas le droit de greve mais nous femme de mili homme de mili ont peur le faire !!!
    Doro • 29 novembre 2011 à 19 h 00 min
  45. Un camp militaire de la commune de Marseille, qui pour des raisons de commodité postale, possède une boîte postale (donc son adresse) dans la commune d’à coté a vu, suite à LOUVOIS, tout ses personnels (environ 750 pax) amputés de 2% sur l’ indemnité de résidence! (1% au lieu de 3% habituellement). On nous répond : « Si cela doit être rectifié, cela ne sera pas avant le 1er semestre 2012!  » ce qui me fait le plus peur, ce n’est pas le « premier semestre 2012″ mais plutôt le « si cela doit être rectifié »!
    épouse de soldat • 29 novembre 2011 à 19 h 47 min
  46. bonjour a toutes et a tous, ce mois ci retour d’opex paye du mois 443,84€ c’est nouveau un soldat francais est solde 400€ mainenant …. encore 31 jours a tenir pour decembre, je tel a la compta qui me dit oui nous somme au courant et vous etes plusieur dans ce cas ….. (moi apres un blanc d’une minute) ET ????, ben monsieur (un civil que je ne connait pas) s’en occupe …… ET on sera payer QUAND ? ……. ON ne sait pas …… bref la hierarchie s’en branle car EUX sont payer bien plus que nous et sont dans des bureau bien au chaud, le regiment n’a pas reagit alors je vous laisse imaginer si je n’etait pas partie en opex et que j’avais toujours mon appart a payer qui reglerai mes FRAIS bancaire, loyer etc etc, un collegue n’a pas etait payer du tous du meme regiment dans le sud LE 3 ….. et nous sommes plusieurs ont a tous lu la lettre du ministre et la on c’est qu’ont est prie pour des C.. bref l’armée s’enfonce tellement qu’ont ce demande qui defendra le pays et les interet de la france en continuant a etre payer a peine au dessus du smic et faire partie des travailleur pauvre au 35H …. a non on est solde donc pas d’heure sup donc on serre les dents et on fait quand meme sont taff, le service militaire va pas tarder a revenir c’est sur a ce rythme bref on ne va pas parler des repas ou des personne on pas de probleme a faire des buffet avec fontaine de champagne a 60.000€ vive les passation et apres on n’arrive pas a payer nos soldat avec l’excuse de mauvaise coordonee bancaire 10 ans d’armee toujours le meme compte sur ce bon vent je retourne a la vie civil. Ou un cdc qui prend un avion avec des sous fifre pour allez feter bazeille ca ne coute pas d’argent CA ? bref cet derniere mission ma degoute je retourne a la vie civile un peu plus d’humanisme dans ce boulot car de plus en plus de personne craque …. jusqu’a la mort pour certain
    ispano • 29 novembre 2011 à 21 h 13 min
  47. qui serait ok pour manif devant le ministere de la defense ???
    doro • 30 novembre 2011 à 12 h 08 min
  48. ISC MISSION FEUX DE FORETS JUILLET AOUT SEPTEMBRE + TERRAIN PENDANT 15 JOURS COURANT NOVEMBRE NON PAYES !!! SERONT PEUT ETRE REGULARISE FIN JANVIER PAR LE CTAC DE RENNES ! INADMISSIBLE…. SURTOUT POUR CETTE PERIODE DE FÊTES.
    VALEXTONIO • 30 novembre 2011 à 13 h 32 min
  49. 100 milliosn d’euros donnés aux africains pour des bus…
    700 Milliards pour la grece
    1500 Milliards de dettes
    1 président nain
    Uncharted • 30 novembre 2011 à 14 h 14 min
  50. bonjour,
    Une institution comme le ministere ne peut avoir de souci tel LOUVOIS.
    Un conseil contactez vous tous. Prendre un cabinet d avocat et tribunal administratif. Un peu de médias !!!!!
    Le minimum légal de solde c la base du RMI.
    Je ne comprend pas que vous vous laissiez faire comme ca!!!
    gautex • 30 novembre 2011 à 14 h 30 min
  51. aler il faut faire un truc areté de parler je suis partan pour la manif lavocat et les média c grave se ke nous arive la
    sniper • 30 novembre 2011 à 15 h 17 min
  52. Certes c’est dommageable qu’une telle expérience soit arrivée mais que l’on cesse de casser du sucre sur le dos des organismes payeurs. Ayant été militaire, je peux vous dire que j’en ai croisé des militaires qui devaient traiter nos papiers pour les faire parvenir au CTAC et au final, ils passaient leur journée à se promener dans les couloirs des compagnies. Un militaire qui a perçu récemment 2 soldes opex ne peut-il pas payer son loyer en attendant que le problème avec la solde soit régularisée ? Il faut ausi apprendre à épargner et à prévoir les coups durs dans la vie, comme celui-ci.
    Anonyme • 30 novembre 2011 à 17 h 06 min
  53. sécurite de l’emploi et funérailles nationales voilà les droits des militaires
    momm54 • 30 novembre 2011 à 18 h 26 min
  54. Je suis très surpris que les militaires de notre pays ne soient pas payés comme tous les salariés doivent l’être en temps voulu.
    Chacun d’eux a des engagements financiers et des dépenses à faire pour sa famille…
    Je souhaite que les responsables politiques fassent le nécessaire immédiatement pour que leurs revenus soient payés sans tarder. Je ne pense que les militaires qui sont au service de la nation n’accepteraient pas de ne pas recevoir leur solde en temps voulu. Personne ne peut accepter cette situation.
    J’invite donc les citoyens à manifester leur soutien à leurs armées pour que les militaires soient payés.
    J’invite les militaires à informer leurs députés et sénateurs pour que ceux-ci agissent afin de régler cette situation en faisant pression – amicale mais parlementaire et citoyenne – auprès du gouvernement et du ministère de la défense pour que nos militaires soient payés sans attendre.
    Avec mon cordial soutien à toutes et tous qui vivent cette situation difficile que nous n’aurions jamais pensé voir dans notre pays.
    Daniel Maniscalco
    Citoyen de la Terre de culture française
    Daniel Maniscalco – Créateur de l’€VA Monnaie libre d’échange et de service • 30 novembre 2011 à 18 h 36 min
  55. Idem! les terrains pas payer et une paie de séjour pas réglé non plus! et cela depuis plus de un an! plus de 4000 euros dans l’air…… en panique a chaque fin du mois pour savoir si le solde tombe ou pas!!!!
    épouse • 30 novembre 2011 à 19 h 56 min
  56. j’espère que ce message passera .. pour la manif rejoingnez nous ici
    http://www.facebook.com/groups/184097518350747/?notif_t=group_activity
    doro • 30 novembre 2011 à 20 h 38 min
  57. ok pour la manif devant la defense ….
    Quand a Monsieur Anonyme qui nous dit d’apprendre a épargner, il faudrait peut-être comprendre que certaine famille n’ont pas les moyens d’épargner .
    Ayant été militaire !!! peut être ne savez vous pas non plus que dorénavant les soldes opex ne sont payer que 3 mois après l’arrivé sur le territoire ….. et après tout, c’est juste se battre pour récupérer ce qui leur est dû …
    Anonyme • 30 novembre 2011 à 20 h 39 min
  58. Groupe servant a défendre nos intérêt,pour nous rejoindre cliquez ci dessous? Plus nombreux nous serons a la défense et mieux ça sera.
    http://www.facebook.com/groups/184097518350747/184273054999860/?notif_t=like
    Anonyme • 30 novembre 2011 à 20 h 46 min
  59. ici jamais mon homme n’a eu de fiche de vérification des ces informations de paiement avant la mise en place de concerto et louvois dans les mains, . Nous avons eu juste un impayés des primes chargés de famille et micm qui ont été régularisés 48 h après mais je suis solidaire car je ne sais pas comment ont aurait fait pour vivre si mon mari cch n’aurait pas été payé et moi qui suis en congé parental et deux enfants en bas âge. Même si beaucoup n’ont pas été touchés par ces problèmes il faut être solidaire pour les autres et faire connaitre cette situation intolérable je me demande que fait l’état de notre argent : il achète des logiciels nul à chier ou alors a force de réduire le personnel ils sont pas assez nombreux, pas formés pour ce genre de boulot etc… pourquoi ont n’en parle pas aux infos, l’état doit très certainement faire taire les médias pas de scandale surtout aux périodes de noël faut croire. Peut être faudrait il que les époux et épouses de militaire fasse comme les conjoints de gendarmes y a plusieurs années et descendent dans les rues pour faire valoir les droits de leurs conjoints militaires qui n’ont pas le droit de grève et de manifester. Bonne soirée
    rosita 84 • 30 novembre 2011 à 21 h 05 min
  60. tout travail mérite salaire…je pense aux épouses seules à l’arrière, qui va les aider à résoudre ce problème, l’action sociale n’a rien voir, donc rien n’est prévu… encore un cas non conforme non pris en compte par nos chefs. bonnes fêtes quand même.
    Anonyme • 30 novembre 2011 à 22 h 10 min
  61. j’entends gronder, et aussi les sages qui appellent à la raison.
    oui, oui, j’entends aussi qu si t’es pas payé t’avais qu’a pas changer de banque ou bien vérifier sur concerto et
    j’entends qu’il faut être épargnant et savoir prévoir ses coups durs
    patati patata…
    moi, j’ai changé de RIB il y a 2 ans, j’etais soldé entre temps et les frais de mission ont suivi (de prés ou de loin) « normal »…jusqu’a octobre.
    ah, oui aussi : ma fiche concerto est à jour: difficile de passer à coté ; puisque depuis concerto, l’administré se doit de prendre en charge sons dossier qui n’existe plus qu’électroniquement (il existe plus alors s’il est virtuel?)
    au passage, les pièces originales sont passées ou? celles qui nous suivaient de chancellerie en chancellerie?
    bon retour aux moutons (non pas nous)
    La trésorerie a été super réactive: j’ai été soldé avec 15 jours de retard en octobre et 50 euros d’agios bancaire. tout va bien
    mes frais de mission de cet été sont virés sur l’ancien rib (2ans), bon c’est normal ca doit être comme pour la solde…
    ma solde de novembre elle est pas tombée : c’est normal y a pas d’inquietudes on va gérer.
    Mais pourquoi j’ai pas mis 2 solde de coté histoire de…. ??? je serais un mauvais garcon??
    faut pas m’en vouloir je suis un peu comme la moitié d’entre nous : jeune (c’est comme ca à l’armée, il y a encore beaucoup de jeunes, c’est nous qu’on recrute pour les balles)
    je suis sous contrat et il faut que je me débrouille en gageant sur l’achat de mon toit : ca coute pas mal par moi : presque un smic… mais c’est pas bien de parler fric…
    alors c’est la faute à qui???
    Pourquoi le grand Shadock Louvois concerto et fdligne il fonctionne pas là maintenant: ptère qu’il lui faut des bras mais y a plus de bras ni en gsbdd ni ni ni ailleurs : il faut bien rationnaliser et rgpp pour nos retraites, enfin celles de ceux qui ont la chance de cotiser longtemps.
    bonne nuit les petits
    Anonyme • 30 novembre 2011 à 23 h 40 min
  62. c’est une honte qu’on ne soit pas payé !!! Nos chers officiers supérieurs ne sont pas impactés eux…. et que dire de cette revalorisation des soldes des militaires dont on a soi-disant bénéficié, pour un engagé, cela représentait des poussières, toujours les hauts gradés qui en profitent, c’est dégoûtant. Les loyers et autres préléèvements n’attendent pas, alors battez-vous mesdames parce que vos chers époux doivent se taire, manifestez et réclamez votre dû !
    Anonyme • 1 décembre 2011 à 7 h 06 min
  63. Moi je me dis être encore chanceuse finallement quand je lis tous ce que je vois…. On a eu une paie qui est tombé même si on s’attendais à toucher les isc que mon mari a honnêtement gagné en quittant le domicile conjugal pendant plusieurs semaines, et que j’ai du gérer seule nos enfants, en jonglant aussi avec mon travail (comme un bon nombre d’épouse ou époux).
    le pire c est que nous n’avons aucune info. Les primes de sécurité ne sont pas non plus paiés, certes c est pour tout le régiment. Mais bon depuis mars, nous ne sommes pas paiés par louvois, mais nous étions paies par le ctac (donc ancien systhème) . Donc la création des bdd en sont aussi le problème.
    notre cher president de la république touche bien sa paie lui pourtant on est en crise, et pourtant on est loin de gagner ce que notre chère président et ceux qui servent a rien dans le gouvernement touche… On sait aidé les pays quand il y a des soucis, mais je dis qu’il faudrait déjà régler les soucis dans le pays….
    Mr le président de l’association, je pense que vous avez assez de témoignage de personne qui connaissent, et qui vous font part des problèmes, maintenant il vous agir….. Nous savons que si vous nous aidez pas, on en entendera pas parler aux informations, nous sommes quand même gérés par l’état…. Si l ‘état ne paie pas ses hommes, comment voulez vous que dans le civil après tout, les patrons paient leurs salariés.
    Nous avons crée une page sur les réseaux sociaux pour se réunir et aussi pour que beaucoup viennent commenter ici, car beaucoup de militaire ne savaient pas qu’une association existait.
    pour tous ceux qui viennent ici, venez rejoindre notre groupe, nous tenons à jour le groupe et pouvons nous exprimer librement.
    https://www.facebook.com/groups/184097518350747/
    merci de nous aider…..
    angele • 1 décembre 2011 à 7 h 31 min
  64. « La petite crotte » logo Pôle-emploi a coûté 500 mille balles aux contribuables français pour les Ricains
    La promotion 1 mio et quelques – les gouvernements français successifs jettent des milliards d’euros aux Ricains
    (encore eux) pour Microsoft Redmond – Toute l’administration scandinave, un grand nombre d’administrations et ministères
    RFA Autriche, Suisse n’envoient rien – because ils utilisent LINUX gratuit. Linus Torvald le créateur et son équipe
    sont quand même dignes d’un don…. Le pire c’est ce disent 90% des Français: J’m'en fous!!!
    La preuve: les commentaires sont farcis de fautes de français (fautes de frappe, c pas trop grave)…
    Harry • 1 décembre 2011 à 18 h 56 min
  65. Harry : vive le traducteur automatique… (il faudrait que linux approfondisse le truc…)
    Anonyme • 1 décembre 2011 à 20 h 17 min
  66. Eh bien, après avoir enfin été soldé pour le mois d’octobre le 21 novembre, ce mois-ci c’est la même rengaine, on nous parle d’un différé jusqu’au 16 décembre… Juste l’impression d’être baladé bien gentiment comme le mois dernier…
    Anonyme • 1 décembre 2011 à 21 h 17 min
  67. Le traitement de la solde et acessoires pour les réservistes est fait aussi à la petite semaine…je viens de toucher mes frais de dépalements et de missions de 2010 ( 43 jours de missions) je reste dans l’attente d e20 jours de solde entre mai et novembre 2011 et je recevrai mes frais de missions 2011 en mai ou juin 2012…
    il est ainsi depuis longtemps mais la galére a passé le turbo…sans compter qu’aprés trois réclamation au CTAC pour des soldes érronées je n’ai eu aucune régularisation et aucune réponse, c’est dire la considération pour ceux qui servent au titre de la réserve…..mais cela rejoint également une attitude d el’active au regard de la vairaible d’ajustement des charges des forces que nous sommes…..Aprés cela d’aucun s’inquièteront de la fidélisation de la réserve….LAMENTABLE….de plus pour rejoindre à 80 km mon unité par défaut de train correspondant aux heures de convocations j’utilse ma voiture soit un remboursement de 3,30 aller …vu le prix de l’essence….vivement que je me fasse député ou haut fonctionnaire car je serai remboursé de dépenses non faites !
    Réserviste • 2 décembre 2011 à 11 h 39 min
  68. Bonsoir.
    Un autre exemple: Je suis prévu avec un camarade sur un stage, mais il n’y a pas de place au CAF pour nous. Mes chefs voient avec le régiment support du stage ce qu’il est possible de faire.
    Le régiment support accepte, mais au frais du corps envoyant les stagiaires, de plus il n’y aura pas d’attribution de diplôme ou qualification. Mon corps vérifie s’il peut financer (tout va bien pour l’instant). Le corps accepte et nous partons en stage sereinement 2 semaines… loin de la famille.
    Au retour, la bonne info, c’est que le remboursement des repas sera fait, cool! Par contre, comme c’est un stage, pas d’ISC… mais comme on n’a pas le droit a une qualif et que nous n’étions pas inscrit au CAF, on peut estimer être en ISC. Ben oui si je suis pas sur le stage de manière officielle, c’est que je suis dans une position autre… non? Donc ISC?
    Ben que dalle! On nous a bien baratiné (…on va financer qu’ils disaient). 15j de terrains (camp de manœuvre), et pas un jour d’ISC… J’ai honte de leur attitude et aujourd’hui, on nous appelle les bénévoles!
    Bravo et merci pour cette attitude détestable, même mon CDU a halluciné (pas de démago de sa part)! En 20 ans, jamais vu ca!
    redbull • 2 décembre 2011 à 22 h 27 min
  69. ma femme non soldé heureusement moi si.
    Une petite info pour mes camarades militaires.
    http://vosdroits.service-public.fr/F2556.xhtml
    Notre recommandé avec injonction de payer est parti hier. la semaine prochaine tribunal admnistratif. Et à mon avis idem début janvier
    voilà courage à tous et bienvenue en union soviétique.
    bob • 3 décembre 2011 à 1 h 52 min
  70. je viens dapprendre que mon chef de corps vient de débloquer les fonds de lordinaire pour pouvoir payer les militaires qui nont pa eu leur solde!
    sekondo • 3 décembre 2011 à 15 h 35 min
  71. certaines familles n’ont pas les moyens d’épargner ? Peut être mais bien d’entre eux vivent au jour le jour, après ils se retrouvent dans la panade quand l’argent ne tombe pas, mesdames peuvent aussi travailler non ? Une solde opex est quand même pas négligeable et ne me dites pas qu’avec des opex il n’y a pas de moyen d’épargner un minimum, comment ils font ceux qui bossent à l’usine pour s’en sortir ?
    Anonyme • 4 décembre 2011 à 17 h 41 min
  72. La vraie guerre a mener est celle de la lutte des classes, reclamer votre salaire.
    Un citoyen de tout coeur avec son armée (de non gradés)
    zedjo • 5 décembre 2011 à 13 h 15 min
  73. Un policier (ex gendarme auxiliaire) solidaire des militaires , et je crois que nous n’avons encore rien vu. L’année prochaine risque d’être terrible.
    Lorenzo • 5 décembre 2011 à 16 h 17 min
  74. pour ma part également problème avec lourvois et encore je ne vais pas me plaindre le mois dernier il me manquait seulement ma MICM le pb résolu dans la journée , j’étais contente mais ce mois ci c’est le double qu’il me retire , 1.4 de ma solde, que sera le mois prochain et le mois d’après , a cet allure d’ici 2 mois je n ai plus de solde.
    yunabab • 6 décembre 2011 à 14 h 36 min
  75. avec la crise ils vont baisser les salaires des fonctionnaires et assimilés comme en Grèce………
    Anonyme • 7 décembre 2011 à 8 h 05 min
  76. « j etai blessé en ahfganistan et je suis en aréte maladie hiere il mon coupé lélectricité et le téléphone et la banque ma mie en recouvrement acause de découvert les impot mon ajouté 10 por sent et il menace de bloké mon compte 2 moi de loiyer en retare le frigo et vide plus tout c est probleme et la maladie je peux plus je vait metre fin a mes joure c mieux merci la france pour le cadeaux de noél »
    Je ne crois pas à ce message, en général, la CABAT intervient et il y a un soutien spécifique pour le personnel blessé gravement en opex (hors petits bobos), je pense que ce message provient de quelqu’un qui a une expérience amère avec l’armée et qui veut la discréditer.
    Anonyme • 7 décembre 2011 à 8 h 08 min

VOILA LES AMIS Là NOUS SOMMES AU FOND DU BOCAL …… je pense que tout ce qui es CRS , POLICIER , MILITAIRES ……… vont bientôt nous donner leurs soutiens …..

AMICALEMENT

Les moutons enragés

Aucun commentaire:

Justice = Pax - Peace - Paz - Paix - Vrede - Frieden - Shalom - Salam - Mir - Pau - Pokoj - Shanti - Ashkharh...Abenaki OLAKAMIGENOKA Afrikaans VREDE Akan ASOMDWOE Akkadian SALMU Alabama ITTIMOKLA Albanês PAQE Algonquin WAKI IJIWEBISI Alsaciano FRIEDE Amharic SELAM Árabe SALAM Aranese PATZ Armenio ASHKHARH Assamese SHANTI Aymara HACANA Bemba MUTENDEN Basque (Euzkera) BAKEA Bavariano FRIDN Batak PARDAMEAN Belorusso PAKOJ Bengali SHANTI Bhojpuri SHANTI Isaïe 32, 17

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

Politesse et étiquette

Les commentaires si possible signés, concis ou non, courtois et pertinents, même très critiques sont appréciés. Toute discussion peut être source de progrès. Les autres, surtout les vulgaires, pourraient être supprimés .

(c) Date de l'article, sinon 2000 Famille de Siebenthal, Lausanne, Suisse. 021 616 88 88

Sites que vous devriez visiter, merci

Saint Jean-Paul II a comparé le rapport sexuel entre les époux chrétiens à l'adoration eucharistique.

http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/le-rapport-sexuel-est-comparable.html


http://michaeljournal.org

http://ferraye.blogspot.com/

Un pour tous, tous pour un, IEOUA, LIOBA, Alleluia

Un pour tous, tous pour un, IEOUA, LIOBA, Alleluia
Image des rings burgondes

von Siebenthal

von Siebenthal
Signification des armoiries:chapelle de Gstaad, St Niklaus. Mettons le dragon qui est en chacun de nous sous 7 verrous. Meaning of the coat of arms: Chapel of Gstaad, St Niklaus. Let the dragon that is in each of us within 7 locks. http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/misericordes-suisses.html

Un pour tous, tous pour un.

Un pour tous, tous pour un.
Le dragon de nos armoiries qui crache le feu sur le casque. http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/misericordes-suisses.html

Les valeurs suisses

Les valeurs suisses
Un pour tous, tous pour un.

Archives du blog

Les sept verrous qui bloquent le dragon qui est en chacun d'entre nous.

On triomphe des 7 vices capitaux par l’exercice des 7 vertus opposées.

Ainsi on triomphe :

de l’orgueil par l’humilité,

de l’avarice par la libéralité,

de la luxure par la chasteté,

de la colère par la patience,

de la gourmandise par l’abstinence,

de l’envie par l’amour fraternel,

de la paresse par la diligence et l’ardeur dans le service de Dieu.

Un combat à la fois, un par jour est plus efficace.

Sagesse de la première Alliance...Isaïe 11.1-3

Un rejeton sortira de la souche de Jessé,
un surgeon poussera de ses racines.
Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur,
esprit de sagesse et d’intelligence,
esprit de conseil et de force,
esprit de connaissance et de crainte du Seigneur
son inspiration est dans la crainte [piété] du Seigneur.


ll y a sept dons du Saint-Esprit qui nous aident dans ce combat :

1 le don de Sagesse ;

2 d’Intelligence ;

3 de Conseil ;

4 de Force ;

5 de Science ;

6 de Piété ;

7 de Crainte de Dieu.

A quoi servent les 7 dons du Saint-Esprit ?

Les 7 dons du Saint-Esprit servent à nous confirmer dans la Foi, l’Espérance et la Charité ; et à nous rendre prompts aux actes de vertu nécessaires pour acquérir la vie chrétienne et le CIEL.

Qu’est-ce que la Sagesse ?

La Sagesse est un don par lequel, élevant notre esprit au-dessus des choses terrestres et fragiles, nous contemplons les choses éternelles, c’est-à-dire la Vérité qui est Dieu, en qui nous nous complaisons et que nous aimons comme notre souverain Bien.

Qu’est-ce que l’Intelligence ?

L’Intelligence est un don par lequel nous est facilitée, autant que c’est possible pour un homme mortel, l’intelligence de la Foi et des divins mystères que nous ne pouvons connaître par les lumières naturelles de notre esprit.

Qu’est-ce que le Conseil ?

Le Conseil est un don par lequel, dans les doutes et les incertitudes de la vie humaine, nous connaissons ce qui contribue le plus à la gloire de Dieu, à notre salut et à celui du prochain.

Qu’est-ce que la Force ?

La Force est un don qui nous inspire de l’énergie et du courage pour observer fidèlement la sainte loi de Dieu et de l’Eglise, en surmontant tous les obstacles et toutes les attaques de nos ennemis.

Qu’est-ce que la Science ?

La Science est un don par lequel nous apprécions sainement les choses créées, et nous connaissons la manière d’en bien user et de les diriger vers leur fin dernière qui est Dieu.

Qu’est-ce que la Piété ?

La Piété est un don par lequel nous vénérons et nous aimons Dieu et les Saints, et nous avons des sentiments de miséricorde et de bienveillance envers le prochain pour l’amour de Dieu.

Qu’est-ce que la Crainte de Dieu ?

La Crainte de Dieu est un don qui nous fait respecter Dieu et craindre d’offenser sa divine Majesté, et qui nous détourne du mal en nous portant au bien dans l'amour.


Les dons du Saint Esprit
(CEC 1830-1831 ; ST I-II 68.1-8)


Les dons sont des habitudes, habitus infus, qui sont en nous et qui nous rendent réceptifs aux motions du Saint-Esprit, pour nous faire mieux agir en faveur du bien commun.

« Les dons sont des habitus qui perfectionnent l’homme pour qu’il suive promptement l’impulsion du Saint-Esprit, de même que les vertus morales disposent les facultés appétitives à obéir à la raison. Or, de même qu’il est naturel pour les facultés appétitives d’être mues par le commandement de la raison ; de même il est naturel pour toutes les facultés humaines d’être mues par l’impulsion de Dieu comme par une puissance supérieure. » ST I-II 68.4

Les sept dons du Saint Esprit
(ST I-II 68.4)


Intelligence : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités spéculatives (ST II-II 8.1-8).
Conseil : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités pratiques (ST II-II 52.1-4).
Sagesse : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans le jugement, par l’intelligence, des vérités spéculatives (ST II-II 45.1-6).
Connaissance : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans le jugement, par l’intelligence, des vérités pratiques (ST II-II 9.1-4).
Piété : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits de l’amour des choses qui concernent un autre (ST II-II 121.1-2).
Force : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits de la crainte des choses qui nous concernent (ST II-II 138.1-2).
Crainte : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits du désir des choses nous concernant (ST II-II 19.1-12).

http://www.lumenc.org/maladies.php

Les conseils du pape François pour se confesser

© POOL-OR/CPP/CIRIC

© POOL-OR/CPP/CIRIC

Dans un petit livret intitulé « Prends soin de ton cœur », offert par le pape François aux pèlerins de la place Saint Pierre après l'Angelus du 22 février, se trouvent différents textes à méditer pendant le carême et un examen de conscience pour se préparer à la confession.

  • Une distribution un peu particulière a eu lieu il y a quelques jours place Saint-Pierre, à Rome. Des bénévoles, parmi lesquels de nombreux sans-abri venus en pèlerinage, ont distribué à la foule réunie pour entendre l'Angelus un petit carnet offert par le pape pour le premier dimanche du carême.
  • Notre cœur doit se convertir au Seigneur, a insisté François lors de l'Angélus. C’est pourquoi, en ce premier dimanche, j’ai pensé vous offrir, à vous qui êtes ici sur la place, un petit livret de poche intitulé "Prends soin de ton cœur". »

Celui-ci rassemble quelques enseignements de Jésus et les contenus essentiels de la foi, comme les sept sacrements, les dons de l'Esprit Saint, les dix commandements, les vertus, les œuvres de miséricorde, etc. On y trouve aussi un examen de conscience dont le pape avait souligné l'importance lors de sa messe quotidienne à la chapelle de la maison Sainte-Marthe le 11 octobre 2014. « Avoir un cœur recueilli, un cœur dans lequel nous savons ce qui se passe et ici et là, nous pouvons exercer une pratique ancienne mais efficace de l’Église : l’examen de conscience. Qui d’entre nous, le soir, avant de finir sa journée, reste tout seul ou toute seule et se pose la question : qu’est-ce qui s’est passé aujourd’hui dans mon cœur ? Qu’est-il arrivé ? Quelles émotions ont traversé mon cœur ? Si nous ne faisons pas cela, nous ne réussissons pas ni à bien veiller ni à bien protéger notre cœur », avait-il alors expliqué.

Comment faire son examen de conscience

La confession
Auteur :abbé J. Olivier

Difficulté de lecture :♦ Facile
Remarque particulière :Comment bien faire son examen de conscience en vue de la confession ?

Sommaire

[masquer]

I. Petits rappels sur le sacrement de Confession (ou de Pénitence ou de Réconciliation)

Un vrai chrétien a le souci constant de conserver son âme en état de grâce aux yeux de Dieu. Il sait, en effet, d’une part, que nul ne connaît ni le jour ni l’heure de sa mort et que, d’autre part, l’âme, pour être admise au bonheur parfait et éternel du Ciel, doit être entiè­rement purifiée du péché. C’est pourquoi il reçoit volontiers le sacrement de la Réconciliation.

Par ce sacrement, on obtient la rémission de tous les péchés person­nels (quelle qu’en soit la gravité) commis après le baptême. Ce pouvoir qu’avait le Christ, il l’a transmis à ses Apôtres quand, leur apparaissant après sa Résurrection, il leur a dit : Recevez le Saint-Esprit : les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez ; ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez (Jean, XX, 23). Ce pouvoir passa des Apôtres à leurs successeurs.


Tout chrétien doit recevoir ce sacrement au moins une fois chaque année. Il comporte :

  • L’examen des fautes commises.
  • Le regret de les avoir commises (Contrition).
  • La résolution sincère de les éviter à l’avenir.
  • L’accusation des péchés, au moins graves, à un prêtre approuvé, tenant la place de Dieu.
  • L’absolution donnée par le prêtre au nom de Jésus-Christ.
  • L’accomplissement de la pénitence qu’il a imposée (Satisfaction).


Le sacrement de pénitence produit notre propre mort au péché et notre résurrection à la vie en Dieu. Il prolonge ainsi notre baptême et nous prépare à l’eucharistie. Il doit laisser dans nos âmes une immense joie, car c’est un sacrement de vie.


II. Quelques conseils pour bien réaliser son examen de conscience

Par une courte prière, demander à Dieu et à Notre-Dame la grâce de bien connaître les péchés dont on est coupable.

S’examiner sur les Commandements de Dieu et de l’Église ; les péchés capitaux ; les devoirs de son état.

Pour aider le plus d’âmes possible, dont les besoins sont très divers, l’examen proposé ci-après est plutôt détaillé. Mais il est rappelé qu’en confession seule l’accusation des péchés mortels est obligatoire. Un péché est mortel quand, sachant pleinement que la matière en était grave, on l’a néanmoins commis avec un entier consentement. C’est alors une rupture d’amour avec Dieu. Et comme l’âme cesse ainsi d’être unie à Dieu - de qui elle tenait sa vie -, elle meurt surna­turellement : le péché a été "mortel" pour elle.

L’examen terminé, demander instamment à Dieu, par l’intercession de la Vierge Marie, la grâce d’une vraie contrition des péchés com­mis et la ferme résolution de les éviter à l’avenir, conditions indispen­sables pour obtenir le pardon de ses péchés.

Pour exciter en soi le regret de ses fautes, réfléchir durant quelques instants :

  • au redoutable châtiment du purgatoire ou de l’enfer que l’on a mérité ;
  • aux souffrances et à la mort que Jésus-Christ endura pour l’expiation de nos péchés ;
  • à la bonté d’un Dieu d’amour et de miséricorde, offensé par le péché qui a produit une rupture profonde, surtout s’il a été mortel.

Puis, réciter lentement l’acte de contrition.

III. Quelques conseils pour recevoir le sacrement lui-même

Avant de rentrer au confessionnal, ou immédiatement en entrant, suivant la coutume, réciter le « Je confesse à Dieu… » LeConfiteor nous remet devant cette réalité du péché et nous fait accomplir le mouvement de « conver­sion » nécessaire, vers Dieu et vers les autres :

Parce que nous nous sommes opposés à l’Amour tout-puissant, en cherchant à réaliser notre bonheur contre Lui ou sans Lui, nous disons : « Je confesse à Dieu tout-puissant » ;

Parce que nous avons porté atteinte à l’œuvre de l’Incarnation et de la Rédemption, en nous séparant de tous ceux qui ont coopéré à cette œuvre, notamment de la Mère du Christ, nous disons : « Je confesse … à la Bienheureuse Marie toujours Vierge » ;

Parce que nous nous sommes opposés à l’œuvre de lutte et de fidélité des anges, l’attente des martyrs, des prophètes de l’Ancien Testament, morts pour que le Règne du Messie se réalise, à l’œuvre des apôtres et des saints qui ont travaillé pour le Christ, nous disons : « Je confesse… à saint Michel (vainqueur du démon), à saint Jean Baptiste (dernier des pro­phètes), aux apôtres (représentés par saint Pierre et saint Paul), et à tous les saints » ;

Enfin, parce que notre péché s’est opposé à toute l’Église et nous sépare des autres membres du Corps Mystique que le prêtre représente, en même temps qu’il tient la place de Jésus Christ, nous disons : « Je confesse… à vous, mon Père… ».


Avant de commencer l’énumération des péchés, préciser : le temps écoulé depuis la dernière confession ; un oubli ou une dissimulation de péché grave dans celle-ci ; une ou plusieurs mauvaises communions (en état de péché grave) ; une omission de la pénitence donnée (volontaire ou non).


Accuser sincèrement tous les péchés mortels que l’on a commis, avec leur nombre et les circonstances qui les ont modifiés (aggravés, allégés), comme par exemple, les péchés commis avec d’autres personnes qu’on a ainsi scandalisées, ou qu’on a entraîné au péché.

L’accusation des péchés véniels n’est pas indispensable car on peut en obtenir le pardon par d’autres moyens que la confession, par exemple la prière, l’aumône, la pénitence… Pourtant, cette accusation est fort conseillée car, par le sacrement de la Confession, on obtient des grâces spéciales pour éviter ces péchés véniels à l’avenir.

Dans le cadre de confessions régulières, on peut dire où l’on en est par rapport à son défaut dominant, ou par rapport à ses résolutions.

Si l’on est troublé ou que l’on a peur, ou tout simplement si on hésite, on peut demander au prêtre de nous interroger, ou de nous renseigner sur la gravité d’un péché.

Terminer par : « Je m’accuse de tous ces péchés, de tous ceux que j’aurais pu avoir oublié et de tous ceux de ma vie passée ; j’en demande très humblement pardon à Dieu, et à vous mon Père, pénitence et absolution si vous m’en jugez digne ».


Ecouter avec attention le mot d'exhortation du prêtre. Avant l'absolution, bien regretter ses péchés, et réciter à cet effet l'acte de contrition : « Mon Dieu, j'ai un très grand regret de Vous avoir offensé, parce que Vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché Vous déplaît. Je prends la ferme résolution avec le secours de Votre sainte grâce de ne plus Vous offenser et de faire pénitence. »


Après la confession, accomplir la pénitence imposée par le confesseur au plus tôt, afin de ne pas l’oublier ; remercier Dieu du pardon obtenu ; renouveler sa résolution d’éviter tout péché à l’avenir, surtout le péché grave.


Examen de conscience détaillé

Avant de commencer cet examen, adresser à Dieu cette prière :

Mon Dieu, je vous supplie, par l’intercession de la Vierge Marie, de m’accorder la grâce de bien connaître tous les péchés dont je suis coupable. Faites qu’ensuite je m’en accuse avec un sincère regret de les avoir commis et une ferme volonté de les éviter à l’avenir et qu’ainsi j’en obtienne le pardon de votre miséricorde infinie. Ainsi soit-il.


Examen sur les commandements de Dieu

1er Commandement : « Tu adoreras Dieu seul et l’aimeras plus que tout… »

Omission de la prière (en particulier le matin et le soir), de la fré­quentation des sacrements de la Pénitence et de l’Eucharistie… Communions ou confessions sacrilèges… Manque de respect des sacrements… Manque au jeûne avant la communion (une heure au moins)… Violation du secret de confession… Doutes volontaires contre la foi… Mise en péril de la foi par la lecture de journaux impies, par des fréquentations dangereuses… Respect humain… Manque de confiance en Dieu ou confiance présomptueuse en ses propres forces… Indifférence à l’égard de Dieu… Manque de soumission à la volonté de Dieu… Pratiques superstitieuses, spiritisme… Critiques de la religion… Adhésion à des mouvements incompatibles avec la foi catholique… Négligence dans sa formation chrétienne…


2ème Commandement : « Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect… »

Emploi inutile du nom de Dieu… Blasphèmes, imprécations, jurons… Serments faux ou inutiles… Irrespect à l’égard des personnes et des choses consacrées à Dieu… Souhaits néfastes à l’égard de soi-même ou d’autrui… Non-accomplissement des vœux émis…


3ème Commandement : « Tu sanctifieras le jour du Seigneur… »

Omission volontaire ou sans motif de l’assistance à la Messe domini­cale ou des fêtes d’obligation… Retard volontaire ou dissipation durant ces Messes… Travail fait ou ordonné sans nécessité ou permission… Recherches de distractions contraires à la sanctification du dimanche…


4ème Commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère… »

Manque d’amour, d’affection, de respect, d’obéissance, d’assistance à l’égard des parents durant leur vie et de prière à leur intention après leur mort… Peine causée… Souhaits de mal… Disputes d’intérêt en famille… Manque de déférence et de soumission à l’égard des supérieurs…

Pour les parents à l’égard de leurs enfants : négligence dans leur édu­cation chrétienne ou leur pratique religieuse, mauvais exemples donnés, manque de surveillance, de soins, de disponibilité, de conseils ou de corrections nécessaire… Dureté, injustice, sévérité excessive…


5ème Commandement : « Tu ne tueras point… »

Meurtre, tentative de suicide, euthanasie… Avortements, stérilisations… Souhait de mort ou de malheur à l’égard d’autrui… Vengeance, coups, blessures, torts causés à la santé, drogues, alcool, mutilations… Insultes, injures, mépris, faux rapports, haine, violences, refus de pardonner, vengeances… Indifférence à la peine d’autrui… Scan­dales par mauvais exemples, par conseils ou approbation silen­cieuse…


6ème et 9ème Commandements : « Tu ne feras pas d’impureté… » et « Tu n’auras pas de désir impur volontaire… »

Pensées ou désirs impurs provoqués en soi ou chez les autres… Conversations, chansons, lectures, spectacles immoraux (TV, Internet…) Flirts… Familiarités coupables… Danses lascives… Touchers indécents… Actions contraires à la chasteté, seul ou avec d’autres : masturbation, relations charnelles en dehors du mariage, homosexualité… Tenues ou attitudes provocantes…

Pour les fiancés : Légèretés, tendresses excessivement sensuelles… Relations prématrimoniales… Cohabitation…

Pour les époux : Atteintes coupables à la fécondité du mariage, contraception permanente ou temporaire… Limitation de l’usage du mariage aux jours inféconds sans cause sérieuse… Adultère (pensées, désirs, actions)… Liaisons… Divorce… Remariage civil… Refus injuste du droit du conjoint…


7ème et 10ème Commandements : « Tu ne voleras pas… » et « Tu ne désireras pas injustement le bien d’autrui… »

Vol (quoi ? combien ? circonstances ?), recel, objets trouvés ou empruntés et non rendus… Dommages injustes causés au prochain dans ses biens… Fraudes, manœuvres déloyales dans le travail, les affaires, le commerce, les contrats… Pots-de-vin… Coopération à des injustices… Recel d’objets volés… Négligence dans le paiement des dettes… Salaires insuffisants… Exploitation des faibles… Dommages aux biens collectifs… Désirs de vol ou d’injustices… Non-réparation de dommages causés… Non-restitution… Gaspillage… Travail bâclé…


8ème Commandement : « Tu ne mentiras pas… »

Mensonges avec ou sans préjudice pour autrui… Médisances ou calom­nies, faites ou approuvées… Faux témoignages en justice… Accusations injustes… Jugements téméraires… Rapports injustes nuisibles… Violation du secret, confié ou professionnel, des correspondances… Dissimulation, hypocrisie… Tricheries… Promesses non tenues… Refus de rectifier la vérité…


Examen sur les commandements de l’Église

Tu sanctifieras les fêtes d’obligation (Noël, Ascension, Assomption, Toussaint).

Tu assisteras à la messe les dimanches et fêtes d’obligation.

Tu te confesseras au moins une fois l’an.

Tu communieras chaque année au Temps pascal.

Tu jeûneras les jours fixés par l’Église (Mercredi des Cendres et Vendredi Saint).

Tu ne mangeras pas de viande les jours fixés par l’Église (c’est-à-dire, les jours de jeûne et les vendredis de Carême). Pour les autres vendredis de l’année, cette abstinence peut être remplacée par une autre forme de pénitence (qu’il faut alors accomplir sous peine de péché).


Examen sur les péchés capitaux

ORGUEIL : Amour-propre désordonné… Complaisance en soi-même… Egoïsme… Ambition démesurée… Vanité mondaine… Présomption… Attitudes hautaines, susceptibilité…

AVARICE : Vices contraires aux 7ème et 10ème commandements. Refus de partager, d’aider ceux qui sont dans le besoin (aumône) …

LUXURE : Vices contraires aux 6ème et 9ème commandements.

ENVIE : Jalousie du bonheur, des biens, des succès des autres ; joie de leurs malheurs, de leurs misères, de leurs revers…

GOURMANDISE : Excès dans le manger, le boire… Ivrognerie… Sensualité… Ivresse des stupéfiants…

COLÈRE : Manque de maîtrise de soi, emportements, rancunes, res­sentiment, murmures, bouderie, brusquerie, grossièreté, cruauté…

PARESSE : Dans le lever, le travail, les prières… Oisiveté… Fuite systématique des efforts…


Examen sur les devoirs d’état

N.B. L’examen suivant est très détaillé, et reprend en partie ce qui a déjà été vu auparavant.


Alors qu’il est très important, c’est un domaine qu’on oublie souvent dans l’examen de la conscience. Selon son état de vie et ses responsabilités :


1. Devoirs personnels de chrétiens :

Quelle importance ai-je attaché à ma vie chrétienne, au milieu de toutes mes occupations ? A-t-elle la première place ? Y a-t-il dans ma vie une cohérence entre ma foi et mes œuvres ?

Est-ce que je crois à la présence et à l’action du Seigneur dans le monde et dans ma vie de chaque jour ? Ai-je cherché à mieux connaître sa pensée et sa volonté en face des événements, en face des autres, et de mes problèmes personnels ? Suis-je fidèle à la vocation que Dieu m’a envoyée ?

Ai-je cherché à grandir dans la foi, à approfondir ma connaissance du Sei­gneur par la lecture de l’Évangile et du Catéchisme, ou par tout autre moyen mis à ma disposition : retraites, cours, prédications… ?

Ai-je eu peur de témoigner de ma foi par lâcheté, respect humain ? N’ai-je pas cédé aux doutes, à l’inquiétude, à l’angoisse, au désespoir ?

Ai-je compté sur le Seigneur dans les difficultés et dans les tentations ?

Est-ce que je vis dans l’attente de la vie éternelle ?

Ai-je prié ? Régulièrement ? Avec mon cœur ? Avec toute ma vie ?

Ai-je pris part à la Sainte Messe quand l’Église me le demande ? Y ai-je participé de mon mieux ?

Ai-je vécu le dimanche comme un jour de prière et de joie ? N’ai-je pas accom­pli des travaux qui ne sont pas conformes à cet esprit ?

Ai-je fait quelque chose pour aider la mission d’évangélisation de l’Église ? Pour ramener mes connaissances à la vraie foi ?

N’ai-je pas refusé par souci de ma tranquillité ou par égoïsme de m’engager dans un mouvement d’Église ?

Ai-je collaboré loyalement avec les prêtres de l’Église ? Les ai-je aidé autant que je pouvais ?


2. Devoirs envers le prochain :

Est-ce que j’aime le prochain d’un amour vrai et efficace ?

La misère, les souffrances des autres sont-elles pour moi une préoccupation ? Ai-je fait mon possible pour les sou­lager ?

Ai-je cherché à comprendre les autres ? Ai-je cherché à les aider en mettant à leur disposition mon amitié, mon temps, mes biens ?

N’ai-je jamais blessé les autres par mes paroles, mes gestes ?

Ai-je risqué de porter atteinte à la vie des autres ou à la mienne, par des im­prudences dans le travail, le sport ou sur la route ?

En quoi ai-je pu trahir l’amour des autres : indifférence, oubli des autres, mise à l’écart de certains, mauvais caractère, volonté d’avoir raison à tout prix, jalousie, envie, désir de vengeance, mépris, jugement téméraire, haine, rail­lerie, médisance, calomnie, secrets ré­vélés, achats ou ventes à des prix injustes, dettes impayées, choses non rendues, gaspillage ou détérioration des biens collectifs, mauvais exemple, scan­dale d’autant plus grand qu’il vient d’un témoin du Christ, refus de pardonner.


3. Devoirs familiaux :

Enfants :

Ai-je vraiment aimé mes parents, en évitant d’augmenter leurs difficultés, en leur apportant mon concours, en leur manifestant mon affection ?

Ai-je respecté mes parents ? En leur parlant avec déférence, en ne les jugeant pas sans les comprendre ?

Ai-je respecté l’autorité de mes parents en écoutant leurs conseils, leurs ordres et en les exécutant de mon mieux ?

N’ai-je pas gêné l’atmosphère familiale par de la mauvaise humeur, de la bouderie, de la révolte ?

Est-ce que j’aide de mon mieux mes parents âgés quand ils sont dans la gêne, ou malades ou isolés ?

Est-ce que je cherche à bien m’entendre avec tous les membres de ma famille ?


Personnes mariées :

Suis-je fidèle à l’amour promis le jour du mariage ? Ai-je cherché à développer cet amour, à me donner sans réserve et à me sacrifier ?

Ai-je souci des désirs, des goûts, des difficultés de mon époux ou de mon épouse ?

N’ai-je pas négligé mon foyer ? Ai-je le souci de penser à deux les pro­blèmes de ma famille ?

N’ai-je pas gâché notre amour en ne maîtrisant pas suffisamment les défauts de mon caractère ?

N’ai-je pas recherché les joies du mariage par simple égoïsme ?

La communion des cœurs et des esprits l’emporte-t-elle et anime-t-elle celle des corps ?

N’ai-je pas par égoïsme refusé d’avoir des enfants ? Ai-je dans ce but utilisé des moyens défendus ?

Est-ce que j’apporte toute l’attention voulue à l’éducation de mes enfants ?

Est-ce que je cherche à les connaître, à les comprendre, à découvrir leurs goûts, leur vocation, à suivre leur évolution quand ils grandissent ?

Ai-je pensé à leur donner le moyen d’exercer leur liberté quand ils grandissent ?

Mon attitude envers eux ne manque-t-elle pas de fermeté ou au contraire d’affection et de confiance ?

Est-ce que je leur donne le bon exemple ?

Ai-je cherché à les éduquer religieusement ? Leur ai-je donné le sens de la prière ?

Ai-je cherché à garder au foyer le sens du jour du Seigneur ? Ai-je aidé mes enfants à préparer leur messe ?

Ai-je considéré comme un honneur et un devoir de donner à Dieu des prêtres, des religieuses ?

Notre foyer est-il accueillant pour les autres ?


4. Devoirs professionnels :

Enfants :

Ai-je manqué l’école par ma faute ?

Ai-je mal étudié mes leçons, mal fait mes devoirs ?

Ai-je triché en classe (copié, soufflé) ?


Adultes :

Ai-je négligé mon travail ?

Ai-je conscience des responsabilités qu’engage ma situation, mon rôle ?

Quelle est mon attitude à l’égard de ceux qui me dirigent ? N’ai-je pas cherché, par méchanceté ou jalousie, à miner leur autorité ?

Quelle est mon attitude vis à vis de ceux qui travaillent avec moi ? N’ai-je pas tendance à me décharger sur les autres de ma tâche ? Est-ce que je sais les aider, les soutenir, entretenir avec eux des relations de bonne camaraderie ?

Ai-je pris ma place dans les organisa­tions professionnelles ?

Quelle est mon attitude vis à vis de ceux que je commande ou que j’emploie ? Est-ce que je les rétribue conformément à la justice ? Les ai-je traité humainement, en res­pectant leur dignité d’hommes ? Ne leur ai-je pas confié des tâches au-dessus de leurs forces ? Leur ai-je accordé le repos auquel ils ont droit et dont ils ont besoin ?


5. Devoirs civiques :

Ai-je rempli mes devoirs de chrétien dans la société ?

Ai-je cherché à m’informer le mieux possible pour comprendre les pro­blèmes sociaux et économiques ? A découvrir les solutions justes et efficaces ?

Ai-je le souci de tenir ma place dans la vie de la cité ou de la nation pour lui donner une meilleure orienta­tion ? Ai-je su accepter les charges mu­nicipales ou autres en les envisageant comme un service ?

Ai-je choisi mes représentants en fonc­tion de leur aptitude à promouvoir le bien commun et la loi divine plutôt qu’en fonction de leur aptitude à défendre mes intérêts ?

Ai-je fait mon possible pour faire changer les lois injustes (Avortements, divorce, euthanasie, pacs, etc.) ?

Examen de conscience pour Adultes


Je crois en un Sauveur aimant qui pardonne mes péchés et qui me donne la grâce de devenir un Saint. Par le ministère de ses Prêtres, Jésus–Christ accomplit l’un et l’autre dans le Sacrement de Pénitence.

"Comme le Père M’a envoyé, Moi aussi Je vous envoie … Recevez le Saint Esprit. Les péchés seront pardonnés à qui vous les pardonnerez ils seront retenus à qui vous les retiendrez." (Jean XX : 21-23)

"Vos péchés seraient-ils rouges comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige." (Isaie I : 18)

"Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs." ( Matt. IX : 13)

"Les hommes ont reçu de Dieu un pouvoir accordé ni aux Anges,ni aux Archanges. Jamais il n’a dit aux Esprits Célestes « Tout ce que vous lierez et délierez sur la terre sera lié et délié dans le ciel ». Les Princes de ce monde peuvent seulement lier et délier le corps. Le pouvoir du prêtre va plus loin, il atteint l’âme et elle est exorcisée non seulement par le baptême, mais encore plus par le pardon des péchés. Ne rougissons donc pas de confesser nos fautes. Celui qui rougit de découvrir ses péchés à un homme et qui ne se confesse pas, sera couvert de honte au Jour du Jugement en présence de tout l’univers," (St Jean Chrysostome, Traité sur les prêtres, Livre 3)

Prière avant la confession: O Seigneur, accordez-moi la lumière pour que je me voie comme Vous me voyez, et le grâce de regretter vraiment et effectivement mes péchés. O Marie, aidez-moi à faire une bonne confession.

Comment se confesser: D’abord, examinez bien votre conscience, puis dites au prêtre le genre précis de péchés que vous avez commis et dans la mesure du possible, combien de fois vous les avez commis depuis votre dernière bonne confession. Il n’est obligatoire de confesser que les péchés mortels puisqu’on peut obtenir le pardon des péchés véniels par les sacrifices et les actes de charité. Si vous n’avez pas la certitude qu’un péché soit mortel ou véniel, mentionnez votre doute au confesseur. Souvenez-vous aussi que la confession de péchés véniels aide à éviter le péché et à progresser vers le Ciel.

Conditions nécessaires pour qu’un péché soit mortel:

  1. Matière grave
  2. Pleine connaissance
  3. Entier consentement de la volonté.

Considérations préliminaires:

  1. Ai-je parfois omis de confesser un péché grave dans le passé ; ou ai-je volontairement déguisé ou caché un tel péché ?
    Nota bene : Cacher des péchés rend invalide la confession .
  2. La confession est secrète, c’est à dire que c’est une faute mortelle pour le prêtre de révéler à qui que ce soit l’objet d’une confession.
  3. Ai-je été coupable d’irrévérence envers ce sacrement en omettant d’examiner ma conscience avec soin?
  4. Ai-je négligé de faire la pénitence donnée par le prêtre?
  5. Ai-je des habitudes de péchés graves à confesser d’abord (par exemple: impureté, ivrognerie, etc.)

Premier Commandement:

Je suis le Seigneur Ton Dieu. Tu n’auras pas des dieux étrangers devant Moi. (y compris les péchés contre la Foi, l’Espérance et la Charité)

L'amour de l'argent est la racine de tous les maux, c'est une idolâtrie...

  1. Ai-je négligé de connaître ma foi selon l’enseignement du catéchisme, par exemple le Symbole des Apôtres, les Dix Commandements, les Sept Sacrements, le Notre Père, etc.?
  2. Ai-je volontairement mis en doute ou renié l’un des enseignements de l’Eglise?
  3. Ai-je pris part à quelque culte non- catholique?
  4. Suis-je membre de quelque organisation religieuse non-catholique, société secrète ou groupe anti-catholique?
  5. Ai-je, en toute connaissance, lu quelque littérature hérétique, blasphématoire ou anti catholique?
  6. Ai-je pratiqué des superstitions (telles que les horoscopes, prédiction d’avenir, spiritisme, etc.)
  7. Ai-je omis des obligations ou pratiques religieuses pour des motifs de respect humain?
  8. Me suis-je recommandé chaque jour à Dieu?
  9. Ai-je été fidèle à mes prières quotidiennes?
  10. Ai-je fait mauvais usage des Sacrements? Les ai-je reçus sans respect (par exemple la Communion dans la main) ou de manière invalide?
  11. Me suis-je moqué de Dieu, de Notre-Dame, des Saints, de l’Eglise, des Sacrements ou d’autres sujets sacrés?
  12. Ai-je été coupable de grande irrévérence dans l’Eglise (par exemple: conversation, comportement ou vêtement)?
  13. Ai-je été indifférent vis-à-vis de ma foi catholique – en croyant qu’on peut se sauver dans n’importe quelle religion, que toutes les religions se valent?
  14. Ai-je présumé de la miséricorde de Dieu en toute circonstance?
  15. Ai-je désespéré de la miséricorde de Dieu?
  16. Ai-je trahi Dieu?
  17. Ai-je donné trop d’importance à quelque créature, activité, objet ou opinion?

Deuxième Commandement:

Tu ne prendras pas en vain le Nom du Seigneur Ton Dieu.

  1. Ai-je blasphémé le Nom de Dieu à tort, inconsidérément ou en matière légère et triviale?
  2. Ai-je murmuré ou gémi contre Dieu (blasphème)?
  3. Ai-je prononcé des malédictions contre moi-même ou les autres, ou toute créature?
  4. Me suis-je emporté contre les autres jusqu’à provoquer des jurons ou des blasphèmes contre Dieu?
  5. Ai-je manqué à un vœu fait à Dieu?

Troisième Commandement:

Souvenez –vous de sanctifier le Sabbat.

  1. Ai-je manqué la Messe le dimanche ou une fête d’obligation?
  2. Ai-je été en retard à la Messe ou l’ai-je écourtée par ma faute?
  3. Ai-je fait manquer la Messe à d’autres ou leur ai-je fait écourter la Messe?
  4. Ai-je été volontairement distrait pendant la Messe ?
  5. Ai-je fait ou commander un travail servile non nécessaire le dimanche ou les jours de fête d’obligation?
  6. Ai-je acheté ou vendu sans nécessité ce jour là?

Quatrième Commandement:

Honore ton père et ta mère.

  1. Ai-je désobéi ou manqué de respect envers mes parents ou ai-je négligé ou refusé de les aider dans leurs besoins ?
  2. Ai-je manqué de respect pour des personnes chargées de me commander?
  3. Ai-je calomnié ou insulté des prêtres ou d’autres personnes consacrées à Dieu?
  4. Ai-je manqué de respect vis à vis des personnes âgées?
  5. Ai-je maltraité mon conjoint ou mes enfants?
  6. Ai-je désobéi ou manqué de respect à mon mari?
  7. En ce qui concerne mes enfants:
    Ai-je négligé leurs besoins matériels?
    Me suis-je soucié de les faire baptiser de bonne heure?1
    Ai-je pris soin de leur éducation religieuse personnelle?
    Leur ai-je permis de négliger leurs devoirs religieux?
    Leur ai-je permis le flirt ou des fréquentations régulières sans perspective du mariage dans un proche avenir?
    Ai-je veillé à leurs compagnies?
    Ai-je omis de les discipliner quand c’était nécessaire?
    Leur ai-je donné un mauvais exemple?
    Les ai-je scandalisés par des disputes avec mon conjoint en présence de mes enfants? En jurant ou blasphémant en leur présence?
    Ai-je gardé la modestie à la maison?
    Leur ai-je permis de porter des vêtements immodestes (mini jupes, pantalons serrés, robes ou pulls trop ajustés, corsages transparents, shorts courts, tenues de bain provocantes, etc.)? 2
    Leur ai-je refusé la liberté de se marier ou de suivre une vocation religieuse?

1 Les nouveaux nés devraient être baptisés dès que possible. Sauf prescription diocésaines particulières, il semble généralement admis qu’un nouveau-né devrait être baptisé dans l’intervalle de une semaine ou dix jours environ après sa naissance. Beaucoup de catholiques repoussent le baptême à une quinzaine ou un peu plus. L’idée d’administrer le baptême dans les trois jours après la naissance est considérée comme trop stricte. Saint Alphonse, suivant l’opinion commune, pensait qu’un délai non motivé au-delà de dix ou onze jours serait un péché grave. Par rapport à la coutume moderne, connue et non corrigée par les Ordinaires locaux, un délai non motivé au delà d’un mois serait un péché grave. S’il n’y a pas de danger probable pour l’enfant, les parents ne peuvent être convaincus de péché grave en différant le baptême un peu au-delà de trois semaines au plus, mais l’usage de faire baptiser un nouveau-né dans l’intervalle d’environ une semaine ou dix jours après la naissance est fort recommandable et en vérité, une date plus précoce peut être recommandée à juste titre. — H. Davis S.J., Moral and Pastoral Theology, Vol. III, Pg.65, Sheed and Ward, New York, 1935

2 Demander le feuillet LF05 Règles Mariales pour la Modestie dans le vêtement.

Cinquième Commandement:

Tu ne tueras pas.

  1. Ai-je provoqué, désiré ou hâté la mort ou la blessure physique de quelqu’un?
  2. Ai-je entretenu de la haine contre quelqu’un?
  3. Ai-je opprimé quelqu’un?
  4. Ai-je désiré la vengeance?
  5. Ai-je été cause d’inimitié entre d’autres personnes?
  6. Ai-je querellé ou combattu quelqu’un?
  7. Ai-je souhaité du mal à quelqu’un?
  8. Ai-je eu l’intention ou tenté de blesser ou de maltraiter d’autres personnes?
  9. Y a-t-il quelqu’un avec qui je refuse de parler ou contre qui je garde rancune?
  10. Ai-je pris plaisir aux malheurs de quelqu’un?
  11. Ai-je été jaloux ou envieux?
  12. Ai-je pratiqué ou essayé de pratiquer un avortement ou conseillé à quelqu’un de le faire
  13. Ai-je, d’une manière ou d’une autre, mutilé mon corps sans nécessité?
  14. Ai-je eu des pensées de suicide ou des tentatives?
  15. Me suis-je enivré ? Ai-je pris des drogues interdites?
  16. Ai-je trop mangé ou est-ce que je néglige de me nourrir convenablement? (c’est à dire avec des aliments sains)
  17. Ai-je manqué à la correction fraternelle?
  18. Ai-je nuit à l’âme de quelqu’un, surtout aux enfants en scandalisant par le mauvais exemple?
  19. Ai-je nuit à moi-même en exposant mon âme aux tentations volontairement et sans nécessité. (par exemple: mauvaises émissions, mauvaises chansons, plages, etc.)?

Sixième et Neuvième Commandement:

Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne désireras pas la femme de ton prochain.

  1. Ai-je refusé à mon conjoint, à ma conjointe, les droits du mariage?
  2. Ai-je pratiqué le contrôle des naissances (pilules, appareils, retrait)?
  3. Ai-je abusé des droits du mariage de quelque autre manière?
  4. Ai-je commis l’adultère ou la fornication ( pratiques sexuelles prémaritales)?
  5. Ai-je commis un péché contre nature dans le domaine de la pureté (homosexualité ou lesbianisme en pensée, en parole ou en action )?
  6. Ai-je touché ou embrassé quelqu’un de manière impure?
  7. Me suis-je engagé dans des baisers prolongés et passionnés en dehors du mariage ?
  8. Me suis-je engagé dans des affections désordonnées?
  9. Ai-je pratiqué l’impureté solitairement ( masturbation )?
  10. Ai-je entretenu des pensées impures et m’y suis-je complu?
  11. Me suis-je laissé aller à des désirs sensuels pour quelqu’un ou ai-je volontairement désiré voir ou faire quelque chose d’impur?
  12. Me suis-je laissé aller volontairement à quelque plaisir sexuel complet ou incomplet en dehors du mariage?
  13. Ai-je été occasion de péché pour d’autres en portant des vêtements immodestes, trop serrés ou provocants de toute autre manière?
  14. Ai-je agi pour provoquer ou occasionner chez les autres des pensées ou des désirs impurs délibérément ou par légèreté?
  15. Ai-je fait des lectures indécentes ou regardé de mauvais film?
  16. Ai-je regardé des films et des émissions érotiques ou la pornographie par internet ou permis à des enfants de le faire?
  17. Ai-je prononcé des paroles ou raconté des histoires indécentes?
  18. Ai-je écouté volontairement de telles histoires?
  19. Me suis-je vanté de mes péchés ou complu dans les péchés du passé?
  20. Me suis-je trouvé en compagnie impudique?
  21. Ai-je consenti à des regards impudiques?
  22. Ai-je négligé de contrôler mon imagination?
  23. Ai-je prié tout de suite pour bannir de si mauvaises pensées et tentations?
  24. Ai-je évité la paresse, la gourmandise, l’oisiveté et les occasions d’impureté?
  25. Ai-je pris part à des danses immodestes et à des spectacles indécents?
  26. Suis-je resté sans nécessité seul en compagnie de quelqu’un du sexe opposé en dehors du mariage?

Nota bene: Ne pas craindre de dire au prêtre tout péché d’impureté que vous avez pu commettre. Ne pas cacher ou essayer de déguiser de tels péchés. Le prêtre est là pour vous aider et vous pardonner. Rien de ce que vous dites ne le choquera, donc ne craignez pas, quelque puisse être votre honte.

Septième et Dixième Commandement:

Tu ne voleras pas. Tu ne convoitera pas les biens du prochains.

  1. Ai-je volé quelque chose? Quoi ou combien?
  2. Ai-je endommagé le bien des autres?
  3. Ai-je par négligence abîmé le bien des autres?
  4. Ai-je été négligent dans la gestion de l’argent et des biens d’autrui?
  5. Ai-je triché ou fraudé?
  6. Ai-je participé excessivement à des jeux d’argent?
  7. Ai-je refusé ou négligé de payer mes dettes?
  8. Ai-je acquis un bien notoirement volé?
  9. Ai-je omis de rendre des objets prêtés?
  10. Ai-je trompé mon employeur sur ma journée de travail?
  11. Ai-je triché sur les salaires de mes employés?
  12. Ai-je refusé ou négligé d’aider quelqu’un en urgente nécessité?
  13. Ai-je omis de restituer en cas de vol, de tricherie ou de fraude?
  14. Ai-je envié à un autre ce qu’il avait?
  15. Ai-je été jaloux du bien d’autrui?
  16. Ai-je été avare?
  17. Ai-je été cupide et avare, accordant trop d’importance aux biens matériels et au confort? Mon cœur est-il porté vers les possessions terrestres ou les vrais trésors du Ciel ?

Huitième Commandement:

Tu ne porteras pas de faux témoignage envers ton prochain.

  1. Ai-je menti à propos de quelqu’un?
  2. Mes mensonges ont-ils causé un tort matériel ou spirituel?
  3. Ai-je porté des jugements téméraires (c’est à dire cru fermement, sans preuve évidente à la culpabilité de quelqu’un dans un crime ou une faute morale?
  4. Ai-je nui à la bonne réputation de quelqu’un en révélant des fautes vraies mais cachées (délation )?
  5. Ai-je révélé les péchés d’autrui?
  6. Ai-je été coupable de cafardage (c’est à dire d’avoir rapporté quelque chose de défavorable dit par quelqu’un à propos d’un autre de manière à créer l’inimitié entre eux)?
  7. Ai-je encouragé ou prêté l’oreille à la diffusion du scandale concernant mon prochain?
  8. Ai-je prêté de faux serments ou signé de faux documents?
  9. Suis-je critique, négatif ou peu charitable dans ma conversation?
  10. Ai-je flatté les autres?

Les Sept Péchés Capitaux et les Vertus opposées.

  1. Orgueil..............................................Humilité
  2. Avarice............................................Libéralité
  3. Luxure.............................................Chasteté
  4. Colère...............................................Douceur
  5. Gourmandise....................................Tempérance
  6. Jalousie...........................................Amour fraternel
  7. Paresse............................................Effort

Cinq effets de l’Orgueil

  1. La vaine gloiren a. Vantardise b. Dissimulation/Duplicité
  2. Ambition
  3. Mépris des autres
  4. Colère / Vengeance / Ressentiment
  5. Entêtement / Obstination

Neuf manières d’être instrument de péché pour d’autres.

A. Ai-je sciemment été cause de péché ?
B. Ai-je coopéré au péché des autres ?

  1. Le conseil
  2. Le commandement
  3. Le consentement
  4. La provocation
  5. La louange ou la flatterie
  6. La dissimulation
  7. La participation
  8. Le silence
  9. La défense du mal accompli.

Les Quatre Péchés qui crient vengeance au Ciel.

  1. Le meurtre volontaire
  2. La Sodomie ou le Lesbianisme
  3. L’oppression des pauvres
  4. La fraude sur le juste salaire du travailleur.

Les Six Commandements de l’Eglise.

  1. Ai-je entendu la Messe le dimanche et les fêtes d’obligation?
  2. Ai-je pratiqué le jeûne et l’abstinence les jours désignés et ai-je observé le jeûne eucharistique?
  3. Me suis-je confessé au moins une fois l’an?
  4. Ai-je reçu la Sainte Eucharistie au temps de Pâques?
  5. Ai-je contribué au soutien de l’Eglise dans la mesure où je le dois?
  6. Ai-je observé les lois de l’Eglise concernant le mariage (c’est à dire le mariage sans présence d’un prêtre ou mariage avec un parent ou non-catholique)?

Les Cinq Blasphèmes contre le Cœur Immaculé de Marie.

  1. Ai-je blasphémé contre l’Immaculée Conception?
  2. Ai-je blasphémé contre la Virginité Perpétuelle de Marie?
  3. Ai-je blasphémé contre la Divine Maternité de Notre Dame ? Ai-je manqué à reconnaître Notre Dame comme Mère de tous les hommes?
  4. Ai-je cherché officiellement à semer dans les cœurs des enfants l’indifférence ou le mépris, ou même la haine de ce Cœur Immaculé?
  5. L’ai-je outragée directement dans Ses Saintes Images?

Finalement:

Ai-je reçu la Sainte Communion en état de péché mortel? (Sacrilège)

Examen des péchés véniels d’après St Antoine-Marie Claret.

L’âme devrait éviter tous les péchés véniels, spécialement ceux qui ouvrent la voie du péché mortel. Ce n’est pas assez , mon âme, de prendre la ferme résolution de souffrir la mort plutôt que de commettre un péché mortel. Il est nécessaire de former une résolution semblable par rapport au péché véniel. Celui qui ne trouve pas en lui-même cette volonté ne peut trouver la sécurité. Rien ne peut nous donner une certaine sécurité du salut éternel comme une vigilance incessante pour éviter même le moindre péché véniel et un sérieux remarquable en tous points touchant toutes les pratiques de la vie spirituelle - sérieux dans la prière et les rapports avec Dieu, sérieux dans la mortification et le renoncement, sérieux dans l’humilité et l’acceptation du mépris, sérieux dans l’obéissance et le renoncement à sa volonté propre, sérieux dans l’amour de Dieu et du prochain . Celui qui veut atteindre ce sérieux et le garder, doit nécessairement prendre la résolution d’éviter toujours spécialement les péchés véniels

suivants:

  1. Le péché d’admettre en son cœur tout soupçon non fondé, tout jugement injuste contre le prochain.
  2. Le péché d’entrer en conversation sur les défauts d’autrui et de manquer à la charité de toute autre manière même légèrement.
  3. Le péché d’omettre, par paresse, nos pratiques spirituelles ou de les accomplir avec négligence volontaire.
  4. Le péché d’avoir une affection désordonnée pour quelqu’un.
  5. Le péché d’avoir une vaine estime de soi-même ou une vaine satisfaction dans ce qui nous concerne
  6. Le péché de recevoir le Saint Sacrement de manière insouciante, avec des distractions et autres irrévérences et sans préparation sérieuse.
  7. Impatiences, ressentiment, tout manquement à accepter des déceptions comme venant de la Main de Dieu ; car cela met obstacle à la voie des décrets et dispositions de la Divine Providence par rapport à nous-mêmes.
  8. Le péché de se donner occasion de ternir même de loin l’éclat immaculé de la sainte pureté.
  9. La faute de cacher volontairement à ceux qui devraient les connaître, les mauvaises inclinations, les faiblesses et les mortifications, en cherchant à poursuivre la route de la vertu, non sous la direction de l’obéissance, mais en se laissant guider par ses propres caprices.

Nota bene: Ceci s’entend de circonstances où nous pourrions avoir une direction qui mérite d’être recherchée, mais nous préférons suivre nos faibles lumières personnelles).

Prière pour une bonne confession

O mon Dieu, par mes péchés détestables, j’ai crucifié de nouveau Votre Divin Fils et L’ai tourné en dérision. A cause de cela, j’ai mérité Votre Colère et me suis rendu digne des feux de l’Enfer. Combien aussi j’ai été ingrat envers Vous, mon Père Céleste, qui m’avez tiré du néant, m’avez racheté par le Précieux Sang de Votre Fils et m’avez sanctifié par Vos Saints Sacrements et le Saint Esprit. Mais dans Votre Miséricorde, vous m’avez réservé cette confession. Recevez –moi de nouveau comme Votre fils prodigue et accordez-moi de bien me confesser pour que je puisse recommencer à Vous aimer de tout mon cœur et de toute mon âme et par conséquent garder vos commandements et souffrir patiemment toute expiation temporelle qui reste à accomplir. J’espère obtenir de Votre bonté et puissance, la vie éternelle au Paradis. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

Note Finale

N’oubliez pas de confesser vos péchés avec regret surnaturel en même temps que ferme résolution de ne plus retomber dans le péché et d’éviter les occasions prochaines de péché. Demandez à votre Confesseur de vous aider en toute difficulté qui entraverait une bonne confession. Accomplissez promptement votre pénitence.

Acte de Contrition

O mon Dieu, je regrette du fond du cœur de vous avoir offensé. Et je déteste tous mes péchés, parce que je redoute la perte du Ciel et les peines de l’Enfer, mais surtout parce que mes péchés Vous offensent, mon Dieu, qui êtes toute bonté et qui méritez tout mon amour. Je prends la ferme résolution, avec le secours de Votre Grâce, de confesser mes péchés, de faire pénitence et d’amender ma vie. Amen.


    EXAMEN DE CONSCIENCE POUR ADULTES

    Résumé: Il faut rechercher au moins tous les péchés mortels dont on se souvient et qui n’ont pas encore été confessés dans une bonne confession et à un prêtre ayant les pouvoirs pour absoudre. Un péché est mortel s’il y a : gravité de matière, pleine connaissance et plein consentement. Indiquer, dans la mesure du possible, leur espèce et leur nombre (même pour les désirs). Pour cela on demande à Dieu la grâce de bien connaître ses fautes et on s’examine sur les Dix Commandements et les préceptes de l’Église, sur les péchés capitaux et les devoirs de notre état. Il faudra penser à accuser également les péchés qui ont pu être commis par omission. N.B.: La confession est sacrilège lorsqu’on a volontairement caché des fautes mortelles. COMMANDEMENTS DE DIEU l er Commandement : « Tu adoreras Dieu seul et tu l’aimeras plus que tout. » Dieu est-il au centre de ma vie ? Est-il bien pour moi un Père à l’amour duquel je réponds par un amour total et une généreuse obéissance ? Jésus est-il vraiment mon Maître et mon modèle, celui dont je vis par la foi et les sacrements ? Manquements par omission ou négligence dans les prières (matin, soir, dans les tentations) et la réception des sacrements. Tiédeur. Respect humain pour manifester sa foi. Parole ou acte contre la religion. Adhésion à des mouvements incompatibles avec la foi catholique. Superstitions, spiritisme. Avoir tenté Dieu. Péchés contre la foi : refus d’adhérer à une ou plusieurs vérités révélées. Doutes volontaires. Négligeance dans sa sa propre formation religieuse. Lectures, émissions et spectacles portant atteinte à la foi ou à la morale. Péchés contre l’espérance : manque de confiance en la bonté et la providence de Dieu. Découragement, désespoir. Compter sur ses seules forces. Prétexter de la bonté de Dieu pour pécher. Ne pas désirer le ciel. Péchés contre la charité : indifférence par rapport à Dieu ; absence de prière et de pratique religieuse. Sacrilèges en profanant les choses saintes, en particulier confessions (incomplètes volontairement) et communions sacrilèges (reçues en état de péché mortel). Envers le prochain : refus de voir Dieu dans nos frères; haines, mépris, moqueries ; refus d’assister son prohain dans les graves nécessités. 2e Commandement : « Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect. » Transgresser les serments et vœux faits en son nom. Associer son nom à des serments faux ou inutiles. Blasphémer son nom, celui de la Vierge ou des saints. Prononcer des imprécations contre soi ou contre autrui. 3e Commandement : « Tu sanctifieras le jour du Seigneur. » Avoir manqué à la sainte Messe par sa faute, y être arrivé en retard. Avoir fait ou fait faire “des travaux et des occupations qui empêchent le culte dû à Dieu, la joie propre au jour du Seigneur, ou la détente convenable de l’esprit et du corps” (can.1247). Avoir été à des amusements ou réunions dangereuses pour la foi ou les mœurs. 4e Commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère. » Enfants de tous âges : Manque d’amour, de respect, d’obéissance (dans les limites de leur autorité), de reconnaissance et d’assistance (matérielle, spirituelle) aux parents. Parents : ne pas témoigner de l’affection à tous ses enfants ; ne pas leur donner l’exemple d’une vie vertueuse et chrétienne. Envers ceux encore sous leur dépendance : Association Notre Dame de Chrétienté manquements dans leur formation humaine et chrétienne (instruction religieuse, choix de l’école); et dans ses devoirs de surveillance, de conseil et de corrections nécessaires. Tous : disputes d’intérêt en famille. Manquements dans l’accomplissement du travail dans le respect dû à l’autorité (dans le métier, la vie collective) ou dans les responsabilités des dirigeants (conditions de travail honnêtes, juste salaire, respect vis-à-vis des employés). Insoumission aux lois civiles justes (impôts, service militaire, devoir civique). 5e Commandement : « Tu ne tueras point. » Meurtre, tentative de suicide, imprudence exposant à tuer ou blesser son prochain (sport à risque, transgression grave et volontaire du code de la route, conduite en état d’ivresse). Colères, disputes, vengeances, refus de pardon, rancunes, envie, jalousie, drogue. Excès dans les boissons, gourmandise. Attitude insultante et scandaleuse. Participation (par action ou par omission), à la stérilisation, à l’avortement, à l’euthanasie, au suicide. Incitation à la violence, à la lutte des classes. Haine raciale ou ethnique. 6e et 9e Commandements : « Tu ne commettras pas d’impureté. Tu n’auras pas le désir impur volontaire. » Pensées, désirs et actes commis seul ou avec d’autres contre la pureté. Conversations et chansons déshonnêtes. Lectures, spectacles (TV, films,...), fréquentation de lieux exposant à l’impureté. Responsabilité dans le péché d’autrui (danse, mode et attitude provocantes). Personnes mariées : Limitation de l’usage du mariage aux jours inféconds sans cause sérieuse. Moyens contraceptifs, ponctuels ou permanents. Refus des droits du conjoint. Adultère (pensées, désirs, actions). Infidélité affective. Liaison extra-matrimoniale. Divorce. “Remariage”. Fiancés : Manifestations de tendresse excessivement sensuelles. Relations pré matrimoniales. Cohabitation. 7e et 10e Commandements : « Tu ne voleras pas. Tu ne désireras pas injustement le bien des autres. » Participation direct ou indirect à des vols, fraudes, injustices. Dettes impayées. Non restitution. Recel d’objets volés. Tort causé dans les ventes, contrats, transactions. Tricheries. Fraudes. Pots de vin. Non-respect des lois sociales justes sur le travail, les assurances... Travail bâclé ; perte de temps. Dépenses excessives, par luxe, vanité, etc. Gaspillage. 8e Commandement : « Tu ne mentiras point. » Mensonges. Faux témoignage. Accusations injustes. Jugements téméraires. Calomnies (personnes ou institutions). Secrets violés. Médisances, ragots. Refus de réparer ou de rectifier COMMANDEMENTS DE L’ÉGLISE 1. Tu sanctifieras les dimanches et fêtes d’obligation (en France : Noël, Pâques, Ascension, La Pentecôte, Assomption, Toussaint) : par l’assistance à la messe et l’abstention d’activités contraires à la sanctification du jour du Seigneur (voir 3e commandement de Dieu). 2. Tu te confesseras au moins une fois l’an. 3. Tu communieras chaque année au Temps pascal (de Pâques à la Pentecôte). 4. Tu jeûneras ou feras abstinence les jours fixés. Jeûne et abstinence: Mercredi des Cendres et Vendredi Saint ; abstinence : tous les vendredis de l’année (les vendredis autres que ceux du Carême, on peut remplacer l’abstinence par une autre pénitence). 5. Tu contribueras selon tes moyens aux dépenses de l’Eglise. Association Notre Dame de Chrétienté DEVOIRS D’ÉTAT 1. Devoirs de chrétien : effort pour tendre à la perfection de la charité ; témoignage de cohérence entre la foi et les œuvres ; fidélité à la vocation reçue de Dieu ; dimension apostolique de sa vie ; approfondissement de sa foi ; aide à l’Eglise ; respect et obéissance à la hiérarchie dans ce qui dépend de son autorité. 2. Devoirs dans la famille : fidélité et don de soi dans le mariage ; générosité dans la procréation et l’éducation des enfants ; amour et entraide ; affection et assistance aux ascendants. 3. Devoirs dans la profession application au travail ; sens de la justice dans les rapports professionnels, dans les contrats. 4. Devoirs dans la cité : participation à la vie de la cité, devoir électoral ; respect des lois justes ; effort pour faire changer les lois injustes (avortement, ...) ; solidarité avec les plus démunis. MAÎTRISE DE SON TEMPÉRAMENT Il faut soumettre à la raison et à la loi de Dieu les passions déréglées par le péché originel et nos propres péchés. On distingue sept tendances qui nous inclinent au mal : - l’orgueil : amour désordonné de soi-même qui engendre l’ambition, la présomption, la vaine gloire, les attitudes hautaines, les vanités mondaines. - l’avarice : attachement désordonné aux richesses qui engendre l’injustice, l’endurcissement du cœur, le défaut de générosité pour faire l’aumône, l’aveuglement de l’esprit. - la luxure : vice contraire, voir 6e et 9e commandements. - L’envie : nous attriste à la vue des qualités ou des succès d’autrui ; engendre la calomnie, la jalousie, les discordes, les actions portant tort à autrui. - la gourmandise : excès dans le manger et le boire (alcoolisme) qui met en danger notre santé et nous fait perdre la possession de nous-mêmes. - la colère : fait perdre le contrôle de soi-même et porte aux injures, querelles, coups... - la paresse : incline à fuir l’effort dans le travail, l’accomplissement des devoirs. Association Notre Dame de Chrétienté

    Mit freundlichen Grüssen

    Avec mes meilleurs salutations
    Distinti saluti
    Kind regards, yours sincerely
    Saludos cordiales
    בברכה, בכבוד רב
    С уважение
    ขอแสดงความนับถือ
    你的真诚的
    المخلص

    Nouvelle adresse: 23, Av. Edouard Dapples, CH 1006 LAUSANNE. SUISSE

    Tél: international ++ 41 21 616 88 88

    Mobilisation générale: épargnes, retraites... volées légalement ! Comme à Chypre et en Grèce... Arnaque de la création monétaire du néant, ex nihilo... Grâce à monnaie-pleine, on peut rédiger ensemble un projet de loi d'application ou un contre-projet et reprendre ainsi toutes les meilleures solutions, BNS, RBI, monnaie, crédits, etc...

    http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

    http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html

    Thème pour l'année 2016: Donner à chacun ce qui lui est dû par un dividende social à tous!
    à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

    Articles les plus consultés