Google+ Followers

Vidéos explicatives par François de Siebenthal sur youtube, dailymotion ou https://vimeo.com/136794

Loading...

Google+ Badge

mercredi 5 août 2009

Plaintes pénales contre des vaccins très dangereux !

Plaintes pénales contre des vaccins dangereux pour la santé.

Quelques faits:
 
http://www.24heures.ch/vaud/actu/alerte-virus-porcin-train-gare-lausanne-2009-04-27
 
http://wakenews.net/Microsoft_Word__Anzeige_Schweiz.pdf
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_1918

http://www.google.ch/search?hl=fr&q=grippe+espagnole+laboratoire+us&meta=

http://911truth-sherbrooke.org/2009/04/26/h5n1-le-genome-de-la-grippe-espagnole-ressuscite-a-partir-dun-cadavre-congele/

http://www.rense.com/general68/dal.htm

http://portland.indymedia.org/en/2005/10/327804.shtml (Tamiflu est ses actionnaires du Bilderberg US dont Rumsfeld

http://www.youtube.com/watch?v=hRYmofiA6fk (Cercueils de la FEMA, etc.)

http://edition.cnn.com/2009/HEALTH/07/29/CDC.H1N1.vaccine.guidelines/

http://www.forbes.com/feeds/reuters/2009/07/29/2009-07-29T233649Z_01_N29382300_RTRIDST_0_FLU-VACCINE-USA-UPDATE-3.html

http://www.prisonplanet.com/12000-u-s-children-to-be-swine-flu-vaccine-guinea-pigs.html

http://www.prisonplanet.com/canadian-doctor-h1n1-vaccination-a-eugenics-weapon-for-mass-extermination.html

http://www.lewrockwell.com/sardi/sardi114.html

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-39997663@7-37,0.html

 http://www.lenouvelliste.ch/fr/news/valais/300-000-valaisans-a-vacciner_9-154398

http://desiebenthal.blogspot.com/2009/06/vaccins-et-certaines-manipulations.html

Un culot révélateur, l'immunité juridique pour le H1N1.

Les fabricants de vaccins contre la grippe H1N1 viennent d'obtenir l'immunité juridique


vendredi 20 mars 2009
Enquête sur une contamination...
...de vaccins par le virus de la grippe aviaire chez Baxter International
Des autorités (US) tentent de découvrir comment la compagnie Baxter International Inc., qui fabrique des vaccins, a pu produire du « matériel viral expérimental » basé sur une souche de la grippe humaine mais contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire, qui a ensuite été envoyé à une entreprise autrichienne.
Par Helen Branswell
Des autorités (US) tentent de découvrir comment la compagnie Baxter International Inc., qui fabrique des vaccins, a pu produire du « matériel viral expérimental » basé sur une souche de la grippe humaine mais contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire, qui a ensuite été (...)

lire la suite de l'article
mardi 25 novembre 2008
Du poison à rat dans les ingrédients du vaccin anti-HPV
Par Joanne Waldron Qu'ont en commun un raticide et le vaccin contre le papillomavirus humain (HPV) ? Réponse : un produit chimique dangereux connu sous le nom de borate de sodium. Le lecteur dégourdi a le droit de se demander ce que fabrique une toxine servant d'habitude à tuer les rats dans la recette du vaccin contre le HPV, actuellement conseillé aux fillettes dès l'âge de neuf, et même à l'étude pour la gent masculine. Hélas, la réponse n'est guère rassurante, en particulier pour les nouveaux résidents des États-Unis, pour qui l'injection anti-HPV au borate de sodium est désormais obligatoire.
Le (...)

lire la suite de l'article
samedi 15 novembre 2008
Victimes de Vaccination : revirement de la Justice
Par Pierre Luton et S.J.
Du nouveau pour les personnes ayant développé une maladie à la suite d'une vaccination : les victimes de pathologies consécutives à une vaccination doivent désormais être traitées de la même manière. Les fabricants de vaccins défectueux peuvent voir leur responsabilité engagée, en droit privé, même si le lien de causalité n'est pas formellement ni médicalement prouvé.
Un revirement de la Cour de Cassation permet désormais une uniformisation de l'indemnisation des victimes à l'occasion de vaccinations et ce, quelle que soit la juridiction, publique ou privée, annonces, dans ses (...)

lire la suite de l'article
lundi 31 mars 2008
Lettre ouverte du Docteur S. à ses confrères
Avec l'autorisation d'Alis-France que je remercie.
Jean Dornac
En cette fin du XXe siècle notre profession est en bien triste posture. Les pouvoirs publics cherchent à châtrer les médecins. Cette mutilation a pour but d'asservir, de rendre obéissant. Elle doit nous enlever à nous médecins notre courage et notre force morale. Quoi de mieux que de nous faire enfreindre le code de déontologie ?
Évoquons les articles fondamentaux du code de déontologie :
* L'article 9 qui stipule que le médecin est libre de ses prescriptions,
* l'article 10 qui précise qu'il ne peut aliéner son indépendance (...)

lire la suite de l'article
lundi 17 mars 2008
Composition d'un certain nombre de vaccins... bonjour les poisons !
Reçu de l'Association Stelior
Voici une intéressante liste de divers poisons que l'on trouve dans toutes sortes de vaccins… Comment s'étonner, ensuite, qu'il y ait des accidents, des maladies plus ou moins graves, des handicaps réellement lourds et, dans un certain nombre de cas, la mort au bout de la vaccination…
Mais, motus et bouche cousue… le chiffre d'affaires et les rentes aux actionnaires avant tout… Ce qui est tragique, c'est que vous n'avez pas grande chance de trouver ces informations dans les grands médias, tous supports confondus, alors que la propagande en faveur des vaccins se trouve partout, elle.
Il faut lutter pour (...)

lire la suite de l'article
mercredi 12 mars 2008
par Sylvie Simon
Une bombe à retardement !
Une "tromperie aggravée"
Quatorze ans après la campagne nationale de vaccination contre l'hépatite B, les responsables de deux laboratoires ayant mis au point et commercialisé le vaccin ont été mis en examen pour " tromperie aggravée ". Il était temps !
Après avoir déclaré que les accusations portées à l'encontre des responsables " ne sont pas justifiées ", le porte-parole du laboratoire Sanofi Pasteur MSD a affirmé que toute cette histoire était uniquement " franco-française ". Il n'y a que lui pour le croire, à part ceux qui sont à l'abri de toute information venant de l'étranger.
En Allemagne, comme en Grande-Bretagne, les (...)

lire la suite de l'article
mardi 11 mars 2008
par Lucienne Foucras
Un scandale encore plus grand que celui du sang contaminé
« Je montre comment nos organismes de santé publique et nos institutions médicales les plus prestigieuses ont camouflé pendant plus de dix ans un scandale encore plus grand (de l'avis des spécialistes) que celui du sang contaminé. »
Lucienne FOUCRAS
« La vaccination massive contre l'hépatite B dans les années 90 a fait des ravages dans la population. Elle n'y a pas déclenché que des scléroses en plaques comme on l'entend dire de tous côtés, mais toutes sortes de graves maladies, parfois mortelles, au minimum handicapantes, qu'elles soient hématologiques, rhumatismales et/ou auto-immunes, et à tous les (...)

lire la suite de l'article
jeudi 6 mars 2008
Appel international auprès des victimes du vaccin hépatite B
de Patricia Gouy
(vaccin issu de manipulations génétiques – OGM-)
Cet appel s'adresse aux victimes de tout pays pour participer à la plainte pénale déposée auprès du pôle sanitaire du TGI de Paris par l'association Action Santé Environnement représentée par Patricia GOUY (administratrice ASE, elle-même victime)
Chaque victime du vaccin hépatite B, d'une nationalité autre que française, même engagée en son pays dans quelque procédure en justice que ce soit, peut parfaitement s'associer à la démarche inscrite par Action Santé Environnement (ASE).
En effet, cette association s'est constituée Partie civile le 3 janvier 2008, (...)

lire la suite de l'article
samedi 1er mars 2008
par Dr Marie-Hélène Groussac
Réponse à M. Trémeau à propos de l'hôpital de Garches
M. Trémeau a posé une question, voir ci-dessous, au docteur Groussac. Voici la réponse très complète du docteur. Une fois de plus, je la remercie pour son travail plus que précieux.
Jean Dornac
La question de M. Trémeau :
En 1949, il y avait dans l'hôpital de Garches (AP HP) un important service uniquement spécialisé dans le traitement des séquelles paralysantes de la poliomyélite (service du docteur Grossiord). La vaccination anti-poliomyélitique est apparue peu après. Le service a fermé : il n'avait plus en France d'enfants paralysés à vie. Comment expliquez-vous cette fermeture ? Est-ce une simple (...)

lire la suite de l'article
samedi 9 février 2008
Dégâts du vaccins anti hépatite : En Italie aussi !
Reçu de Patricia Gouy
Voici une information qui montre combien, en France, la désinformation dans le domaine des effets secondaires graves de certains vaccins est occultée, dissimulée pour que la population ne mette surtout pas en doute le dogme de la vaccination. Dans cette désinformation sont impliqués les pouvoirs politiques, scientifiques et médiatiques. Tout ce "beau monde" affirme, sans cesse, qu'il n'y a qu'en France que ce vaccin poserait un problème, sous-entendu que les victimes et ceux qui les défendent sont soit irresponsables, soit appartiennent à des sectes...
Merci à l'auteur de cette lettre et à son (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 février 2008
Cancer : petits soucis autour d'un gros vaccin
Deux jeunes femmes sont mortes en Allemagne et en Autriche, de façon « subite et inexpliquée », après une vaccination contre le cancer du col de l'utérus. Le lien de cause à effet n'est pas établi. Mais ces cas ravivent des questions sur les effets éventuels d'un produit-phare promu par de gros labos (Merck, Sanofi-Aventis), lancé à grand renfort de tam-tam en France fin 2006. D'autant que d'autres décès suspects ont été identifiés aux Etats-Unis.
par Philippe Bornard & Vincent Nouzille
Le communiqué est presque passé inaperçu. Deux jeunes femmes de 16 et 18 ans sont mortes en Allemagne et en Autriche d'une (...)

lire la suite de l'article
mercredi 16 janvier 2008
par Dr Marie-Hélène Groussac
Réponse à un médecin belge à propos du vaccin contre l'hépatite B
Le 11 janvier 2008,
On m'a transmis la lettre, non datée mais postérieure à 2000, d'un pédiatre, le docteur P. R. de Bruxelles. Cette lettre reprend quatre points.
Je cite : « Le vaccin Engerix contient de minimes quantités de mercure, qui n'ont jamais provoqué aucune pathologie.
Toutefois à titre de précaution, et particulièrement en pensant aux nouveaux-nés, le thiomersal a été retiré de la fabrication en 2000. […] »(les passages en italiques bleus font partie de la lettre du médecin belge)
Pour information, le thiomersal, comme tout dérivé mercuriel, est utilisé en raison de la propriété suivante : le (...)

lire la suite de l'article
vendredi 4 janvier 2008
par Dr Marie-Hélène Groussac
Vaccin hépatite B & acides aminés variants toxiques
Le 29 décembre 2007
Est-il possible de tenter de cerner les acides aminés variants isotopiques présents dans la protéine HBs du vaccin transgénique anti-hépatite B ? Cette question en appelle une autre. Est-il possible de relier certaines pathologies observées à leur action ?
Dans la thèse de médecine « Etude en analyse multivariée hépatite B versus patients vaccinés contre l'hépatite B » , certaines pathologies semblaient plus fréquentes en post-vaccination qu'en post-hépatite B. Se posait la question de l'intervention possible des adjuvants vaccinaux et, donc, de similitudes de pathologies avec d'autres (...)

lire la suite de l'article
samedi 15 décembre 2007
par Jean Dornac
Un fait pas tellement « divers » : «  Hépatite B : deux laboratoires convoqués par la justice »
« Hépatite B : deux laboratoires convoqués par la justice », c'est le titre d'un article du Parisien daté du mercredi 12 décembre 2007. Cet article est classé dans les « Faits divers », mais pour toutes les victimes du vaccin contre l'hépatite B, il ne s'agit pas vraiment d'un simple fait divers ; c'est franchement un « fait majeur » ! Quelque chose bougerait-il au royaume du dogme absolu de la vaccination ?…
L'article de François Vignolle et Marc Payet, commence ainsi :
« Entre 1994 et 1998, quelque 21 millions de Français ont été vaccinés contre l'hépatite B. Mille trois cents patients ont développé, depuis, (...)

lire la suite de l'article
mardi 27 novembre 2007
Le "Dossier noir..." : vente prorogée une fois encore
reçu de Lucienne Foucras
Le dossier noir du vaccin contre l'hépatite B
Mensonge d'Etat ?
par Lucienne Foucras
Editions Du Rocher
Date de Parution : 07/10/2004
Document – Actualité
240 pages
16 cm x 24 cm
ISBN 2268049825
Prix initial éditeur 19,90 €
Vente prolongée une ultime fois avant destruction définitive des invendus.
pour l'achat à 5 euros pièce, s'adresser à :
lucienne.foucras@wanadoo.fr
Tél : 04 76 00 10 60
30 millions de Français ont été vaccinés contre l'hépatite B au cours de la dernière décennie dont beaucoup à la suite d'une campagne de promotion du vaccin soutenue par les pouvoirs (...)

lire la suite de l'article
mardi 20 novembre 2007
Vaccin : « Pas de preuve scientifique ! »
reprise d'article
Une pièce de plus au dossier, et pas des moindres !
Jean Dornac
lundi 12 novembre 2007 Lors d'une table ronde sur le thème « Les vaccins en France : quels enjeux pour l'industrie pharmaceutique et la recherche ? », réunie le mercredi 6 juin dernier, sous la présidence de Jean-Michel Dubernard, organisé par l'Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé (Opeps), nous apprenons maintenant que « l'utilité des vaccins n'est pas prouvée scientifiquement ».
M. Eric Guez, de Novartis Vaccines, a considéré que la défiance à l'égard du vaccin relève, en France, d'un manque de confiance dans les (...)

lire la suite de l'article
vendredi 16 novembre 2007
par Dr Marie-Hélène Groussac
Sclérose en plaques, myofaciite & protéines de choc thermique (HSP)
Le 08 novembre 2007
Depuis des lustres, il est connu que la sclérose en plaques (SEP) présente des tableaux cliniques évolutifs différents. Il existe des formes évoluant par crises, par poussées, des formes évoluant d'un seul tenant et d'autres commençant par des poussées initiales suivies, après un certain temps, d'une évolution chronique. Dans les formes évoluant par poussées, des faits étaient connus depuis longtemps, l'induction par des stress psychologiques, l'induction par certaines phases du cycle génital et l'induction, notamment l'été, au moment des fortes chaleurs, des canicules. Il est connu que (...)

lire la suite de l'article
mercredi 14 novembre 2007
Vacciner - qu'une petite piqûre d'aiguille ?
reçu de Lucienne
Voici la traduction de la présentation de l'émission sur ARTE le 27 novembre prochain à 21h40
Je suis très étonnée de ce que mon amie dit de l'épidémie de variole en Allemagne en 2006. On nous a toujours dit et répété que la variole avait été éradiquée par la vaccination..
Je lui ai donc téléphoné. Sa réponse : oui, en 2006, à Duisbourg et dans d'autres villes allemandes aussi.
Lucienne
Un film de Valentin Thum et Sabine Goette
L'invention des vaccins est un des grands succès de l'histoire de la médecine. Les épidémies comme la variole et la polio qui ont effrayé et terrifié longtemps les hommes, ont pu être (...)

lire la suite de l'article
lundi 22 octobre 2007
Vaccination : Les défis en cours !
reçu d'un ami
La lettre du Dr Viera SCHEIBNER , ci-dessous, a été envoyée et publiée par le Medical Observer, journal médical australien en février 1999.
Le 19 février 1999.
Cher Editeur,
SIMON CHAPMAN EST INVITE A S'ADMINISTRER LUI-MÊME SA PROPRE MEDICATION
Le 19 février 1999, le Medical Observer a publié un article de Simon Chapman dans lequel il lançait un défi au mouvement anti-vaccinaliste australien. Ma réponse à cet article provocateur est celle-ci :
Si les vaccins représentent une telle bénédiction, j'invite Simon Chapman à se faire injecter sur un plateau de télévision, par un médecin de mon choix et en ma (...)

lire la suite de l'article
samedi 20 octobre 2007
Santé : Vous avez dit experts ? Oh malheureux !… (2)
reçu d'un ami
1794……………………………..2007 : des questions posées il y a plus d'un siècle : TOUJOURS SANS REPONSE ! « Si les vaccins sont efficaces et sans danger, pourquoi des médecins et des chercheurs tirent-ils la sonnette d'alarme depuis cent ans ? »
Dr Eric Ancelet
« N'est-il pas stupéfiant que l'introduction systématique et obligatoire de produits dangereux dans notre sang n'ait jamais donné lieu à aucune recherche scrupuleuse, à l'établissement d'aucune statistique valable concernant ses inconvénients ? » (...)

lire la suite de l'article
vendredi 19 octobre 2007
Santé : Vous avez dit experts ? Oh malheureux !… (1)
reçu d'un ami
« L'histoire de la science est l'histoire de la lutte contre l'erreur et les idées arrêtées »
« l'organisation du silence » ?
« Le drame lié au scandale de la transfusion sanguine est là pour rappeler que ni les pouvoirs publics en charge de la santé, ni les autorités médicales censées les conseiller ne prirent l'initiative de sa révélation. Ce sont les usagers victimes de ce dysfonctionnement majeur et d'une complicité collective peu commune, qui provoquèrent l'affaire en demandant justice. »
Pr Pierre CORNILLOT Professeur d'université, doyen-fondateur de la Faculté de Médecine de Bobigny
Nombreuses sont (...)

lire la suite de l'article
mardi 16 octobre 2007
par Dr Marie-Hélène Groussac
VACCIN CONTRE LA FIEVRE JAUNE
Le 10 octobre 2007
Le STAMARIL®, en cours depuis 1986, est un vaccin anti-amaril vivant atténué produit sur cellules d'embryons de poulet. C'est depuis cette année 86, la souche 17D-204 qui est utilisée. S'agissant d'un virus, il utilise, pour ses protéines, les acides aminés des cellules de culture, ici un oiseau, donc un vertébré : ces aides aminés sont identiques à l'espèce humaine, contrairement à l'infection naturelle dont les protéines synthétisés par un moustique utilisent les acides aminés de celui-ci, donc ses variants isomériques non reconnus par l'Homme.
En théorie, c'est moins toxique de cette (...)

lire la suite de l'article
mardi 9 octobre 2007
par Dr Marie-Hélène Groussac
Vaccination contre le virus de l'hépatite B et sclérose en plaques : état des lieux
Cet exposé qui date de 2004 fait partie des documents essentiels du docteur Groussac. A lire et partager pour la prise de conscience la plus large possible.
Jean Dornac
Réunion AFSSAPS du 09 novembre 2004
Vaccination et auto-immunité : états des lieux des données physiopathologiques
Je vous présente rapidement un nouveau modèle de la SEP, faisant suite à une étude en analyse multivariée dont une partie a fait l'objet d'une thèse, soutenue par le Dr Cavario-Cabot.
L'étude domaine par domaine de tous les symptômes présentés, dans les suites de contage hépatite B ou dans les suites comparées de (...)

lire la suite de l'article
dimanche 7 octobre 2007
Les 10 plus gros mensonges sur les vaccins - Les dangers du vaccin anti-tétanos...
Reçu d'un ami
Mon ami a reçu l'autorisation de publication de la part de Sylvie Simon. Qu'elle en soit vivement remerciée.
J. Dornac
par Sylvie SIMON
Mensonge n°6
Le vaccin contre le TETANOS est indispensable « Quand on a décidé d'être aveugle, l'évidence cesse d'avoir cours. »
A. PEYREFITTE
« Le tétanos n'est pas contagieux, il ne se transmet pas par contact d'individu à individu et – mention particulière – la maladie n'est pas immunisante. Dans son ouvrage La catastrophe des vaccinations obligatoires, le Pr. J. Tissot, qui n'était pas un « gourou » de secte, mais un (...)

lire la suite de l'article
mercredi 3 octobre 2007
VACCINS ET CROYANCE - La peur se vend bien
reçu d'un ami
Les statistiques ont montré que confrontés à une idée nouvelle et quelque peu provocatrice, 96% des personnes appliqueront leur temps et leur énergie à défendre les croyances généralement admises, et seulement 4% pourront accepter que la nouvelle idée mérite d'être sérieusement envisagée.
par Dr Sherri Tenpenny
Il est intéressant de constater comment une discussion sur les vaccinations peut rapidement devenir animée et parfois même agressive. Pareille animosité se manifesterait-elle au sujet d'un antibiotique ou d'un médicament contre la tension s'il était démontré que le médicament pouvait être dangereux (...)

lire la suite de l'article
lundi 1er octobre 2007
Le Dossier Noir du Vaccin contre l'Hépatite B de Lucienne Foucras
Lucienne Foucras me demande de bien vouloir insérer cette demande urgente, ce que je fais volontiers.
Jean Dornac
Lucienne Foucras
Le dossier noir du vaccin contre l'hépatite B
Mensonge d'Etat ?
Editions Du Rocher
Date de Parution : 07/10/2004
Document – Actualité
240 pages
16 cm x 24 cm
ISBN 2268049825
Prix initial éditeur 19,90 €
En solde auprès de L. FOUCRAS : 5 € + frais de port (état neuf)
Jusqu'au 13 octobre 2007 impérativement
lucienne.foucras@wanadoo.fr
30 millions de Français ont été vaccinés contre l'hépatite B au cours de la dernière (...)

lire la suite de l'article
jeudi 20 septembre 2007
par Dr Marie-Hélène Groussac
Le redoutable vaccin anti-grippe
La campagne 2008 de vaccination anti-grippe va démarrer dans quelques jours selon les informations livrées, hier soir, par la télévision, TF1 en l'occurrence.
Il est bon, de ce fait, de prendre connaissance, et de façon urgente, de cette analyse du docteur Marie-Hélène Groussace. A son propos, on m'a reproché de ne passer que des informations de ce médecin. Je veux donc faire une courte mise au point :
Premièrement : J'ai totalement confiance en cette femme courageuse qui n'hésite pas à mettre sa vie en jeu pour nous prévenir des dangers graves que nous courrons ;
Deuxièmement : Tout le monde peut (...)

lire la suite de l'article
lundi 17 septembre 2007
par Jean Dornac
Victimes de la vaccination : Le parcours du combattant !
J'ai reçu le témoignage qui va suivre par l'entremise d'un nouveau contact, une personne également gravement malade après une obligation de vaccination. Ce témoignage qu'on m'a autorisé à publier est constitué d'un court avis du médecin traitant puis du dossier de recours indemnitaire préparé par l'avocat de la victime.
Pour des raisons que vous pouvez désormais facilement comprendre, la victime souhaite garder l'anonymat et j'ai enlevé, pour ma part, les noms des médecins. S'en prendre à la vaccination, montrer à quel point elle est nocive chez trop de patients, est dangereux, et il ne s'agit pas de paranoïa. (...)

lire la suite de l'article
dimanche 16 septembre 2007
par Dr Marie-Hélène Groussac
« Intelligence économique » & évolution du contexte médical …
Et thérapeutique en France depuis quinze ans
Le 03 septembre 2007
Au vu des méthodes employées en « intelligence économique », au vu de la nette prééminence des Etats-Unis dans ce domaine, la politique répressive envers les thérapeutiques naturelles à laquelle la France est soumise depuis quinze ans, peut ressortir d'une action d'intelligence économique des USA.
A peu près dans les mêmes temps, apparaissait, aux Etats-Unis, une nouvelle façon de traiter les gens, appelée médecine orthomoléculaire et qui consistait à donner le bon produit ou la bonne association thérapeutique en fonction de données biochimiques. En parallèle, de nouveaux trusts de (...)

lire la suite de l'article
samedi 15 septembre 2007
par Dr Marie-Hélène Groussac
Vaccin hépatite B & responsabilité de l'État
Voici un nouveau texte du docteur Marie-Hélène Groussac qu'elle m'a fait parvenir le 2 septembre. J'estime, pour ma part, qu'il s'agit d'une vraie bombe, en tout cas pour tous ceux qui ne sont pas au courant des méfaits extrêmement graves de l'association d'intérêts entre les labos et le pouvoir français. Lisez, imprégnez-vous de cet écrit, au besoin vérifiez par vous-mêmes en faisant des recherches, mais surtout, diffusez ce texte autour de vous ou publiez-le si vous possédez un site sur Internet.
Jean Dornac
Le 31 août 2007
Dans les suites de la vaccination contre l'hépatite B, outre le fait que peu, au (...)

lire la suite de l'article
vendredi 14 septembre 2007
par Dr Marie-Hélène Groussac
Protection de l'industrie pharmaceutique et vaccinale par les services de l'Etat
& conséquences sur la population
Encore un article extrêmement important du docteur Marie-Hélène Groussac. Celui-ci, de plus, et je m'adresse aux sceptiques occasionnels ou quasi professionnels, peut-être consulté sur le site de l'Assemblée Nationale. Mais je vous met le rapport en pièce jointe. Là encore, n'hésitez pas à diffuser ce textes le plus largement possible et à le publier sur votre site Internet si vous en disposez.
Jean Dornac
Le 29 août 2007
Suite à l'affaire « Farewell » en 1982, voulant mettre en garde contre les effets de l'espionnage industriel dont la France pouvait être la cible, les instances politiques ont mis en (...)

lire la suite de l'article
jeudi 13 septembre 2007
par Dr Marie-Hélène Groussac
Une femme d'honneur et de courage contre la mafia des labos et de l'Etat
A la suite de mes articles « Ces vaccins qui nous veulent du mal », je tiens à vous apporter l'éclairage essentiel du docteur Marie-Hélène Groussac. La femme d'honneur et de courage, c'est elle. Je ne l'ai jamais rencontrée, mais j'ai la chance d'être en contact avec elle. Docteur en médecine, elle lutte sur le plan scientifique contre la vaccination, notamment les vaccins contre l'hépatite A et B et le vaccin anti-grippe. Ses démonstrations ne sont pas de simples paroles, mais se basent sur ses études et recherches. Nulle doute qu'elle a découvert nombre de vérités très dérangeantes, à la fois pour les (...)

lire la suite de l'article
mercredi 12 septembre 2007
par Jean Dornac
Ces vaccins qui nous veulent du mal ( 5 )
Le scénario du pire : confirmation ?
"En politique, rien n'arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon."
Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), 32e président américain
Il y a bientôt 3 ans, j'écrivais un article intitulé « Le scénario du pire ». Ce texte résultait à la fois de la réflexion et de l'intuition. Je ne pouvais rien prouver. Ma conclusion, à l'époque, c'est que, tôt ou tard, les dirigeants des pays les plus riches procèderaient à l'élimination physique des peuples trop pauvres pour présenter un intérêt économique. Ce qui est troublant, c'est qu'à l'occasion de mon enquête (...)

lire la suite de l'article
mercredi 12 septembre 2007
par Jean Dornac
Ces vaccins qui nous veulent du mal ( 4 )
J'imagine que certains lecteurs doivent être très mal à l'aise en lisant cette série concernant les vaccins. Nous avons tant de tabous à faire tomber, tant d'efforts à faire pour vaincre l'effet des manipulations et désinformations organisées, le plus souvent, par les labos pharmaceutiques, ces multinationales aux mœurs mafieuses, qu'ouvrir notre esprit critique sur ce sujet sensible est très difficile. Déjà que l'esprit critique est une denrée en raréfaction accélérée au sein des sociétés de consommation contemporaine…
Cependant, pour ma part, parce que je suis touché par une maladie neurologique, la (...)

lire la suite de l'article
mardi 11 septembre 2007
par Jean Dornac
Ces vaccins qui nous veulent du mal ( 3 )
Ce « cher » Louis Pasteur nous aurait-il « roulé dans la farine » ? Et nos « chers gouvernants » auraient-ils fait de même depuis des décennies ? Et que penser des autorités médicales et scientifiques : ignorantes ou complices ? Comme vous le voyez, les questions sont importantes et graves.
Pour tenter d'y répondre, j'aurais pu chercher des arguments dans la médecine dite « alternative ». Mais nos « autorités », toutes confondues, ont tout fait pour enlever toute crédibilité à cette médecine différente qui prend en compte l'ensemble de l'humain pour découvrir les causes d'un mal, ne se contentant pas de ne (...)

lire la suite de l'article
mardi 11 septembre 2007
par Jean Dornac
Ces vaccins qui nous veulent du mal ( 2 )
« Ce ne sont pas les prions qui sont à l'origine de la maladie de la Vache Folle. Cette épidémie n'en est pas une... Elle n'est liée à aucune contamination ni CONTAGION, comme le démontre son extension aveugle et incohérente. Elle n'est que la résultante d'un empoisonnement massif par l'ALUMINIUM.  » (Alain SCOHY, docteur en médecine)
Il y a trois ou quatre ans, je croyais encore en la valeur et en l'importance primordiale de la vaccination. Je croyais que par ce moyen on nous sauvait ou on nous protégeait de nombreuses et souvent mortelles maladies… J'étais loin d'imaginer qu'en fait, depuis plus de (...)

lire la suite de l'article
lundi 10 septembre 2007
par Jean Dornac
Ces vaccins qui nous veulent du mal… ( 1 )
Parce que nous sommes de plus en plus nombreux à souffrir de maladies rares, dites « orphelines », avec le peu de moyens qui sont les miens, je veux tenter de « traquer » les causes de ces maux. J'ignore à quoi j'aboutirai, mais ce qui me semble essentiel, c'est que vous, lecteurs et amis d'altermonde, soyez mis au courant d'un certain nombre de scandales. Car il m'apparaît de plus en plus clairement que ces maladies inconnues ou plus que rares il y a cinquante ans à peine, ne surgissent pas par hasard. Et, qu'on le veuille ou non, pour l'essentiel, c'est bien la mentalité liée à la mondialisation (...)

lire la suite de l'article
©  2003 - 2009 Altermonde-sans-frontières
1
Übersicht
Anzeige gegen
WORLD HEALTH ORGANISATION, und
Baxter, und
Nationalen Zentrums für Influenza, Genf
wegen der Vorbereitung und Durchführung einer schwerer bioterroristischer
Anschlag auf mehrere Passagiere in der
Schweiz in einem IC 730 Zug in der Nähe von Bern um 18:39
am Montag 27 April mit Hilfe eines tragbaren Biologischen
„Rucksack" Bombe mit der Absicht eine tödliche Pandemie
auszulösen in einer Handling die auch gegen Gesetze der
International Organisierten Kriminalität und Völkermord
verstößt.
Eingereicht in Wien am: Montag 1 Mai 2009
Von
Jane Bürgermeister
Gentzgasse 14-9-12
1180 Wien
Österreich
jmburgermeister@gmail.com
2
Inhalt
A. Zusammenfassung der Anklagepunkte und deren
Begründungen
B. Anhang: Expertenmeinung und Medienberichte
3
A) Zusammenfassung der Anklagepunkte und deren Begründungen
Ich bin Österreichische Staatsbürgerin und in der Schweiz,
in Zürich, geboren, und möchte eine Anzeige gegen
The World Health Organisation, mit Sitz in Geneva,
und
Baxter AG, mit Sitz in Volketswil bei Zürich, die
österreichische Tochtergesellschaft des Pharmaunternehmens
Baxter International, mit Sitz in Deerfield, IL, USA,
und
Baxter International
aufgrund Gefährdung des Lebens und der Gesundheit der
Passengieren des Intercity Zuges 730 St Gallen – Zürich
erstatten.
Ich behaupte, WHO und Baxter und ihre Partner Labors und
Organisationen haben am Montag 27 April rechtswidrig,
willentlich und wissentlich, unter Verwendung manipulativer
und betrügerischer Kunstgriffe, gegen nationale und
internationale Gesetze zur Herstellung, Besitz, Verbreitung
und Einsatz biologischer Massenvernichtungswaffen und
Gesetze zur organisierter Kriminalität, eine biologische
Agent hergestellt und unter die Passagiere verteilt mit der
Absicht eine tödliche Pandemie in der Schweiz auszulösen.
Erstens wurde ein Behälter mit den Schweinegrippe Viren aus
Mexiko, wo die tödliche Schweinegrippe Pandemie grassiert,
in einem Intercity Zug in Zürich eingeführt ohne die
aufsichtsbehördlicher Arm des Schweizer National Bahn, die
für die Umsetzung der Transports-Sicherheitsmaßnahmen
verantwortlich ist, den Inhalt des Behälters mitzuteilen.
„Laut dem zuständigen Bundesamt für Verkehr (BAV)...«Zwar
dürfen Viren nicht als Handgepäck transportiert werden.
Doch es gibt eine Ausnahme: Der Transport ist erlaubt, wenn
die Viren nicht unmittelbar ansteckend sind, also zum
Beispiel bei Impfstoffen», sagt Sprecher Gregor Saladin auf
Anfrage von Tagesanzeiger.ch/Newsnetz. Bei solchen
Transporten gelten allerdings genaue Bestimmungen – diese
seien gestern nicht eingehalten worden. «Die Bestimmungen
4
wurden verletzt.» Eine Anzeige könnte laut Saladin eine
Strafverfolgung nach sich ziehen. „
„Die SBB war nicht über den Transport informiert. «Was im
öffentlichen Verkehr transportiert werden darf und was
nicht, regeln die Bundesbehörden. Die SBB hat keine
Kenntnis, was Kunden im Reisegepäck mitführen», sagt
Sprecher Roland Binz. Die SBB würden jedoch Kontakt mit dem
Transporteur aufnehmen, «und eine allfällige
Rechnungsstellung für die entstandenen Umtriebe bei der SBB
diskutieren.» (Tagesanzeiger.ch/Newsnetz)"
Zweitens, haben sie den Behälter wissentlich, falsch
verpackt um eine Bombe mit einer maximalen Wirkung zu
beschaffen.
Die Wirkung biologischen Kampfstoffen können besser
kalkuliert werden wenn der Einsatz in mehr oder weniger
geschlossenen Räumen, in denen Wirkungsdeterminanten wie
Temperatur und Luftbewegungen konstant sind. Ein Intercity
Zugwagen kann deswegen besonders attraktiv für die
Durchführung eines Biologischen Anschlages erscheinen
lassen.
.
Der Behälter bestand aus einer dreifachen Verpackung
hermetisch gesichert und mit Trockeneis gekühlt.
Bei diesen Bomben handelt es sich um einen kleinen
Behälter, deren Zündung das Auftauchen der Soliden
Kohlendioxide und Trockeneis im Inneren Teil unterlag.
Das Trockeneis, solide Kohlendioxid, würde in der zweite,
Zwischenschicht des Behälters gepackt.
Wenn Kohlendioxid schmilzt verwandelt es sich ins Gas.
Dass das Trockeneis bei der Lufttemperatur im Zug auftauten
wurde war vorauszusehen.
Als das Trockeneis sich ins Gas verwandelte, stieg der
Volumenanteil von Luft in der mittleren Verpackungssicht
des Behälters. Der Druck auf die Fläschen mit den
Schweinegrippe Viren im innersten Verpackungsteil stieg.
Austretendes Gas verursachte steigende Druck im hermetisch
geriegeltes Behälter und eine Explosion.
Um 18.39 Uhr, als sich der Zug kurz vor dem Bahnhof
Freiburg befand, platzte der Behälter
5
Die von der Bombe erzeugte Druckwelle war so stark, dass
der Techniker, der den Behälter im Zug eingeführt hat, und
eine Passengier leicht verletzt wurden.
Mikroben wurden durch die Druckwelle in allen umliegenden
Richtungen gestreut.
Der Wagen wurde verseucht.
Die Druckwelle schickte die Viren Mikroben über die
Passagiere, und es ist anzunehmen, dass einige diese
Mikroben eingeatmet haben.
61 Menschen waren im Zug Wagen laut Berichten.
Der Techniker sammelte die geborstenen Teile seines
Behälters ein.
Solide Kohlendioxid, wie ich behaupte, wurde als einer Zeit
Zünder benützt weil es nicht erkenntlich ist und die
Detonationszeit leichter zu berechnen ist.
Es wäre schwierig eine Bombe aus Konventioneller
Sprengmittel durch die Sicherheitskontrollen am Züricher
Flughafen oder am Zürich Haupt Bahnhof zu bringen.
Der Behälter scheint nicht ein gängiger Behälter für die
Transport von Virenproben zu sein. Solche Behälter sind oft
aus Material wie Plastik hergestellt.
Das Borsten eines plastik Behälters könnte eine derartige
Druckwelle, so dass zwei Menschen dadurch leicht verletzt
würden, kaum erzeugen. Also, ist es anzunehmen, dass dieser
Behälter aus anderen festeren Material gebaut war.
Erst nach 40 Minuten wurde der Schweizer Bahn von dem
Vorfall informiert.
Nach Konsultation eines Virologen stoppte die Polizei den
Zug kurz vor dem Bahnhof Lausanne, um die 61 Passagiere des
Wagens zu betreuen.
Die zuständige Kantonale Polizei und
Strafverfolgungsbehörden insgesamt sind für die Verfolgung
von staatsschutzrelevanten
Taten verantwortlich, und sind verpflichtet eine
erforderliche und angemessene Ermittlung durchzuführen.
6
Laut Berichten haben die Behörden den Explosionshergang
nicht zu rekonstruieren versucht. Sie haben auch keine
forensische Untersuchung durchgeführt. Der verseuchte Wagen
wurde schließlich von Schweizer Bahn Personal geputzt.
Wegen der erheblichen Gefährdungen der Bevölkerung
insbesondere durch eine tödliche Pandemie Virus ist ein
möglichst frühzeitiges Eingreifen zu empfehlen.
Mehrere Ebenen der Untersuchung sind notwendig, will man
die Bedrohungspotenziale im
Hinblick auf solch ein Virus abschätzen. Der genaue
Virenstamm hätte im Labor untersucht werden müssen.
Es gibt Hinweise darauf, dass dieser Virenstamm aus einem
US Biowaffenlabor stammt.
„Paris (dpa) - Die Schweinegrippe stammt möglicherweise gar
nicht vom Schwein. «Das betreffende Virus wurde bisher
nicht bei Schweinen isoliert. Er wurde isoliert bei kranken
Menschen», sagte der Generaldirektor der Weltorganisation
für Tiergesundheit (OIE), Bernard Vallet, am Mittwoch in
einem dpa-Gespräch in Paris. Sein Ursprung sei völlig
ungewiss. «Man sollte nicht von Schweinegrippe sprechen,
sondern lieber den geografischen Ursprung benennen.»
Das Virus sei eine Kombination von vier Elementen, von
denen zwei von Schweineviren und je einer von Menschen- und
Vogelviren stammten, sagte Vallet. Das Virus könnte seinen
Ursprung auch in Vögeln oder Menschen haben. «Alles ist
möglich. Man weiß noch nichts», sagte Vallet.
Eine Laboruntersuchung wurde jedoch nicht durchgeführt. Es
kann aber, zumindest laut Medienberichte, von einer
Verwicklung hochrangiger Wissenschaftler, auch aus dem
Genfer Labors.
Ein Spezialist für Infektionskrankheiten des Waadtländer
Kantonsspitals und der Virologe aus Genf, für den der
Laborbehälter bestimmt war, begaben sich zusammen mit einem
Biologen vor Ort und betonten, dass kein Ansteckungsrisiko
für Menschen bestehe, und nach Aufnahme ihrer Personalien
konnten die Passagiere ihre Reise kurz vor 20.30 Uhr
fortsetzen.
Solche Meldungen sind zu verifizieren.
Es ist tatsächlich fraglich, ob die Wissenschaftler des
Genfer Labors, die entsprechende Expertise im Bereich
Virenproben besitzen.
7
Schließlich wurden mehrere Sicherheitsrichtlinien schon
gebrochen: der Behälter hätte nicht in einem übervollen
Personal Zug früh Abends überhaupt eingeführt werden
sollen. Der Behälter war falsch verpackt und verursachte
eine Explosion.
Auch die regionalen Gesundheits- Spezialisten hätten keine
hundertprozentigen Aussagen machen können. Ihre
Glaubwürdigkeit hängt von der ihrer Quellen ab, die sich
wiederum von außen beziehen müssen, nämlich von WHO. Es
hätte zumindest um eine irrtümliche Bekennzeichnung handeln
können.
Eine unabhängige Laboruntersuchung um den Virenstamm zu
verifizieren hätte durchgeführt werden sollen.
Das Gesetz beinhaltet eine große Anzahl an Bestimmungen,
die darauf abzielen, den Schutz der Bevölkerung vor
Bioterrorism oder Schaden durch Vernachlässigung zu
sichern.
Ein tödlicher Pandemie Virus, auch versehentlich, in einem
Zug auszulösen stellt eine Bedrohung für die Sicherheit von
der Schweizer Bevölkerung und sogar einen
Destabilisierungsfaktor für das gesamte Wirtschaftssystem
des Schweiz.
Die Passagiere hätten Masken und Medikamente verabreicht
sollen und auch unter einer ärztlichen Kontrolle für
mindestens eine Woche -- die normale Inkubationszeit --
gestellt werden zum Beispiel durch Telefon Monitoring.
Die Polizisten hätten auch erkennen sollen, dass der
Behälter mit falsch verpackten Trockeneis besonders
geeignet für terroristische Zwecke ist. "Mini-Bomben" die –
anders als z.B. Interkontinental – sind als Handgepäck auch
ohne weiteres zu transportieren.
Bei der Zündung einer solchen Bombe in einem Intercity Zug
ist ihre Zerstörungskraft zudem um ein Vielfaches größer
Außerdem ist es nicht klar wie die Schweine Grippe Viren in
die Schweiz transportiert gewesen sind.
Warum wurden sie nach Zürich geflohen und nicht nach Genf
wo der Schlüssel Labor sein Sitz hat?
8
Wenn die Virenproben über den Flughafen Zürich
hineingeführt gewesen sind dann kommen nur ein Charterflug
(8einmal in der Woche) oder zwei Fluglinie in Frage nach
der Website von dem Zürich Flughafen, eine mit Verbindungen
über Philadelphia
http://www.flughafen-zuerich.ch/desktopdefault.aspx/tabid-
91/searchcall-101/101_keepvisible-true/redirected-1/?/sid-
2131156/mid-101/tid-35/ct-0/q-Mexico//k-/et-4/rpp-5/sar-
False/t-/p-0/ap-True/cat-/cr-0/pr-0/icp-False/icc-
False/ifc-False/sl-1/sp-0/cs-/p$0-go$
Kontakte
Zu Ihrer Suche nach «Mexiko» wurden 2 Einträge
gefunden
US Airways
US Airways offers nonstop service with Boeing 767-
200 equipment from Zurich to Philadelphia and
beyond to over 230 destinations in the US, Canada,
Mexico and the Caribbean. Coming soon: Our new
Business Class offering 170° lie-flat seats and
Audio-Video-On-Demand.
Ruwa Sped Ltd
RUWA SPED LTD offers all kind of international
freight forwarding services. We have partners all
over Switzerland (Bale, Chiasso, Embrach-Embraport,
Geneva) and have special agreements with local
transport or warehousing companies. We
Ruwa Sped ist ein Frachtflugzeuglinie, zum Transport
Kommerzieller Fracht. Bekanntlich sind die Kontrolle in
diesem Bereich lockere.
Transportunternehmen
Ruwa Sped Ltd
RUWA SPED LTD offers all kind of international
freight forwarding services. We have partners all
over Switzerland (Bale, Chiasso, Embrach-Embraport,
Geneva) and have special agreements with local
transport or warehousing companies. We have
flexible and reliable partners in 86 countries with
168 offices in all mayor sea- and airports.
9
Zurück zur Übersicht zurück | weitere Ergebnisse
Tel +41 (0)43 816 31 31
Fax +41 (0)43 816 31 32
Email info@ruwasped.ch
Website http://www.ruwasped.ch
The main business of RUWA SPED LTD is
transportation by rail, truck, sea, air, sea/air
from to the following countries: Far East Region:
China, Hongkong, India, Japan, Korea, Malaysia,
Philippines, Singapore, Taiwan, Thailand, Vietnam.
Australia, New Zealand. Middle East: Egypt, Israel,
Jordan, Saudi Arabia, United Arab Emirates.
America: Brazil, Canada, Chile, Equador, Mexico,
USA, Uruguay. Africa: East- and South Africa.
Europe: EEC Countries.
Es ist nicht klar, warum ein Virenstamm der wahrscheinlich
über einen Frachtfleugzeug in der Schweiz eingeflogen
wurde, dann in einem IC Zug eingeführt wurde.
Es ist nicht klar warum die Proben nicht direkt nach Geneva
geflogen wurden, wo der Labor sich befindet. Der BAG ist in
Bern.
In der Nähe vom Züricher Flughafen befindet sich eine
Niederlassung Baxter AG.
WHO and Baxter haben tatsächlich Zugang zu Viren, die als
Biowaffen gelten, so ist nicht
auszuschließen, dass diese Virenstämmen in den Fläschen
gegeben wurden entweder in Meixco City oder in der
Niederlassung in Baxter.
Im Baxter Labor hätten sie auch die Trockeneis Bombe mit
Zeit Zünder herstellen können in Kenntnis dessen, dass sie
für einen Anschlag, die eine ernsthafte Bedrohung mit
negativen Folgen für die Gesundheit oder Todesfolgen für
Menschen und Tieren darstellen, in der Schweiz verwendet
werden sollen.
Ich behaupte, Baxter, WHO und ihre Partner Labors und
Organisationen sind Ersatzorganisationen für eine
internationale Kriminelle Gruppe, die „Illuminati", die
sich gegen die verfassungsmäßige Ordnung der Schweiz und
gegen den Gedanken der Völkerverständigung richtet, und mit
dem Ziel die Menschen in der Schweiz und die Schweizer
Wirtschaft zu Schaden durchgeführt.
10
Staatsanwaltschaft Korneuburg in Österreich untersucht.
Ich behauptete diese internationale kriminelle Gruppe hat
den Anschlag durchgeführt als Druckmittel und
Bedrohungsmittel gegen die Schweiz, das Bankengeheimnis zum
Beispiel nicht zu lüften.
Sollte es gelüftet werden, könnten viele Bürger aus der USA
– auch hohe Regierungsmitglieder sich im Bedrängnis finden.
Schließlich, behaupte ich, dass diese gut Organisierte
Anschlag auf die Schweiz nur von den höchsten Machkreisen
durchgeführt hätte werden können, weit über die General
Direktorin des WHOs hinaus.
Ich behaupte nur irgendjemand mit dem Machtwort von
Präsident Barack Obama hätte den Anschlag befohlen können.
Im Falle einer Pandemie wird Präsident Obama den
Kriegsrecht ausrufen dürfen.
Somit kann er und anderen Mitglieder der „Illuminati"
internationale kriminelle Gruppe Politische Vorteile
erzielen, zum Beispiel, Untersuchungen über ihre Rolle in
der Folterprogramme der USûs Regierung und in der jetzigen
Finanzkrise.
Auch ist laut einem Bericht in der Neue Zürcher Zeitung
nicht klar, wo das Schweizer National Bank Gold, das im
Fort Knox gelagert sein soll, in der Wirklichkeit ist.
WHO und Baxter AG, die Österreichische Tochtergesellschaft
von Baxter Int., werden im Zusammenhang mit einer Anzeige
über bioterroristisch motivierten Straftaten Anfang 2009 in
Österreich derzeit von der Staatsanwaltschaft in Österreich
untersucht.
Der Fall weist Parallele auf.
Mehrere mit dem tödlichen Vogelgrippe Virus kontaminierte
Grippe Impfproben wurden in Baxterûs biomedizinischen
Forschungslabors in Orth an der Donau in Dezember 2008
hergestellt.
Baxter befolgt BSL3 (Biosafety Level 3) Richtlinien, eine
Reihe an Labor- Sicherheitsbestimmungen, welche die
Kontaminierung von Stoffen mit der gefährlichen Vogelgrippe
Viren praktisch unmöglich macht.
11
Der verseuchter Impfstoff enthielt eine Mischung aus dem
aktuellen H3N2 Grippevirus und den tödlichen H5N1 Viren aus
einem WHO Labor.
Indem Baxter den H5N1-Virus einer Mischung aus regulären
Grippeviren vom Typ H3N2 beisetzte haben sie eine
hochpotente biologische Waffe mit einer Sterberate von 63
Prozent hergestellt.
„Der H5N1 Virus ist in seiner Übertragbarkeit von Mensch zu
Mensch, insbesondere durch die Luft eingeschränkt.
Wenn er jedoch mit regulären Grippeviren gemischt wird,
welche bekanntermaßen extrem gut durch die Luft übertragbar
sind, entsteht ein neues Grippe-Virus, dass für das
menschliche Immunsystem völlig unbekannt ist und auf eine
ungeschützte Bevölkerung treffen wird."
Ein solches Virus könnte sich in kurzer Zeit über die ganze
Welt verbreiten und Millionen und sogar Billionen Menschen
lebensgefährlich infizieren.
Zweitens, hat Baxter über Avir mehrere von diesem
kontaminierten Impfproben mit verfälschten
Bekennzeichnungen Ende Januar/Anfang Februar 2009 an 16
Labors im In-und Ausland verschickt, und mindestens 36-37
Labormitarbeiter im Rahmen ihrer Arbeit dem hoch pathogenen
Erreger ausgesetzt, sodass diese Mitarbeiter im Spital
vorsorglich gegen die Vogelgrippe und Influenza behandelt
werden mussten.
Am 9th Februar -- am gleichen Tag als 18 Mitarbeiter von
Avir vorsorglich gegen Vogelgrippe in dem Otto Wagner
Spital in Wien behandelt sein müssten -- hat AFP berichtet,
dass Panasonic Japan viele Familien ihrer Mitarbeiter um
die Welt nach Japan aus Angst vor einer Vogelgrippe
Pandemie holen würden.
The Times of India sprach von dem beinahe Auslösen einer
Pandemie.


Aucun commentaire:

Justice = Pax - Peace - Paz - Paix - Vrede - Frieden - Shalom - Salam - Mir - Pau - Pokoj - Shanti - Ashkharh...Abenaki OLAKAMIGENOKA Afrikaans VREDE Akan ASOMDWOE Akkadian SALMU Alabama ITTIMOKLA Albanês PAQE Algonquin WAKI IJIWEBISI Alsaciano FRIEDE Amharic SELAM Árabe SALAM Aranese PATZ Armenio ASHKHARH Assamese SHANTI Aymara HACANA Bemba MUTENDEN Basque (Euzkera) BAKEA Bavariano FRIDN Batak PARDAMEAN Belorusso PAKOJ Bengali SHANTI Bhojpuri SHANTI Isaïe 32, 17

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

Politesse et étiquette

Les commentaires si possible signés, concis ou non, courtois et pertinents, même très critiques sont appréciés. Toute discussion peut être source de progrès. Les autres, surtout les vulgaires, pourraient être supprimés .

(c) Date de l'article, sinon 2000 Famille de Siebenthal, Lausanne, Suisse. 021 616 88 88

Sites que vous devriez visiter, merci

Saint Jean-Paul II a comparé le rapport sexuel entre les époux chrétiens à l'adoration eucharistique.

http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/le-rapport-sexuel-est-comparable.html


http://michaeljournal.org

http://ferraye.blogspot.com/

Un pour tous, tous pour un, IEOUA, LIOBA, Alleluia

Un pour tous, tous pour un, IEOUA, LIOBA, Alleluia
Image des rings burgondes

von Siebenthal

von Siebenthal
Signification des armoiries:chapelle de Gstaad, St Niklaus. Mettons le dragon qui est en chacun de nous sous 7 verrous. Meaning of the coat of arms: Chapel of Gstaad, St Niklaus. Let the dragon that is in each of us within 7 locks. http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/misericordes-suisses.html

Un pour tous, tous pour un.

Un pour tous, tous pour un.
Le dragon de nos armoiries qui crache le feu sur le casque. http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/misericordes-suisses.html

Les valeurs suisses

Les valeurs suisses
Un pour tous, tous pour un.

Archives du blog

Les sept verrous qui bloquent le dragon qui est en chacun d'entre nous.

On triomphe des 7 vices capitaux par l’exercice des 7 vertus opposées.

Ainsi on triomphe :

de l’orgueil par l’humilité,

de l’avarice par la libéralité,

de la luxure par la chasteté,

de la colère par la patience,

de la gourmandise par l’abstinence,

de l’envie par l’amour fraternel,

de la paresse par la diligence et l’ardeur dans le service de Dieu.

Un combat à la fois, un par jour est plus efficace.

Sagesse de la première Alliance...Isaïe 11.1-3

Un rejeton sortira de la souche de Jessé,
un surgeon poussera de ses racines.
Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur,
esprit de sagesse et d’intelligence,
esprit de conseil et de force,
esprit de connaissance et de crainte du Seigneur
son inspiration est dans la crainte [piété] du Seigneur.


ll y a sept dons du Saint-Esprit qui nous aident dans ce combat :

1 le don de Sagesse ;

2 d’Intelligence ;

3 de Conseil ;

4 de Force ;

5 de Science ;

6 de Piété ;

7 de Crainte de Dieu.

A quoi servent les 7 dons du Saint-Esprit ?

Les 7 dons du Saint-Esprit servent à nous confirmer dans la Foi, l’Espérance et la Charité ; et à nous rendre prompts aux actes de vertu nécessaires pour acquérir la vie chrétienne et le CIEL.

Qu’est-ce que la Sagesse ?

La Sagesse est un don par lequel, élevant notre esprit au-dessus des choses terrestres et fragiles, nous contemplons les choses éternelles, c’est-à-dire la Vérité qui est Dieu, en qui nous nous complaisons et que nous aimons comme notre souverain Bien.

Qu’est-ce que l’Intelligence ?

L’Intelligence est un don par lequel nous est facilitée, autant que c’est possible pour un homme mortel, l’intelligence de la Foi et des divins mystères que nous ne pouvons connaître par les lumières naturelles de notre esprit.

Qu’est-ce que le Conseil ?

Le Conseil est un don par lequel, dans les doutes et les incertitudes de la vie humaine, nous connaissons ce qui contribue le plus à la gloire de Dieu, à notre salut et à celui du prochain.

Qu’est-ce que la Force ?

La Force est un don qui nous inspire de l’énergie et du courage pour observer fidèlement la sainte loi de Dieu et de l’Eglise, en surmontant tous les obstacles et toutes les attaques de nos ennemis.

Qu’est-ce que la Science ?

La Science est un don par lequel nous apprécions sainement les choses créées, et nous connaissons la manière d’en bien user et de les diriger vers leur fin dernière qui est Dieu.

Qu’est-ce que la Piété ?

La Piété est un don par lequel nous vénérons et nous aimons Dieu et les Saints, et nous avons des sentiments de miséricorde et de bienveillance envers le prochain pour l’amour de Dieu.

Qu’est-ce que la Crainte de Dieu ?

La Crainte de Dieu est un don qui nous fait respecter Dieu et craindre d’offenser sa divine Majesté, et qui nous détourne du mal en nous portant au bien dans l'amour.


Les dons du Saint Esprit
(CEC 1830-1831 ; ST I-II 68.1-8)


Les dons sont des habitudes, habitus infus, qui sont en nous et qui nous rendent réceptifs aux motions du Saint-Esprit, pour nous faire mieux agir en faveur du bien commun.

« Les dons sont des habitus qui perfectionnent l’homme pour qu’il suive promptement l’impulsion du Saint-Esprit, de même que les vertus morales disposent les facultés appétitives à obéir à la raison. Or, de même qu’il est naturel pour les facultés appétitives d’être mues par le commandement de la raison ; de même il est naturel pour toutes les facultés humaines d’être mues par l’impulsion de Dieu comme par une puissance supérieure. » ST I-II 68.4

Les sept dons du Saint Esprit
(ST I-II 68.4)


Intelligence : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités spéculatives (ST II-II 8.1-8).
Conseil : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités pratiques (ST II-II 52.1-4).
Sagesse : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans le jugement, par l’intelligence, des vérités spéculatives (ST II-II 45.1-6).
Connaissance : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans le jugement, par l’intelligence, des vérités pratiques (ST II-II 9.1-4).
Piété : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits de l’amour des choses qui concernent un autre (ST II-II 121.1-2).
Force : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits de la crainte des choses qui nous concernent (ST II-II 138.1-2).
Crainte : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits du désir des choses nous concernant (ST II-II 19.1-12).

http://www.lumenc.org/maladies.php

Les conseils du pape François pour se confesser

© POOL-OR/CPP/CIRIC

© POOL-OR/CPP/CIRIC

Dans un petit livret intitulé « Prends soin de ton cœur », offert par le pape François aux pèlerins de la place Saint Pierre après l'Angelus du 22 février, se trouvent différents textes à méditer pendant le carême et un examen de conscience pour se préparer à la confession.

  • Une distribution un peu particulière a eu lieu il y a quelques jours place Saint-Pierre, à Rome. Des bénévoles, parmi lesquels de nombreux sans-abri venus en pèlerinage, ont distribué à la foule réunie pour entendre l'Angelus un petit carnet offert par le pape pour le premier dimanche du carême.
  • Notre cœur doit se convertir au Seigneur, a insisté François lors de l'Angélus. C’est pourquoi, en ce premier dimanche, j’ai pensé vous offrir, à vous qui êtes ici sur la place, un petit livret de poche intitulé "Prends soin de ton cœur". »

Celui-ci rassemble quelques enseignements de Jésus et les contenus essentiels de la foi, comme les sept sacrements, les dons de l'Esprit Saint, les dix commandements, les vertus, les œuvres de miséricorde, etc. On y trouve aussi un examen de conscience dont le pape avait souligné l'importance lors de sa messe quotidienne à la chapelle de la maison Sainte-Marthe le 11 octobre 2014. « Avoir un cœur recueilli, un cœur dans lequel nous savons ce qui se passe et ici et là, nous pouvons exercer une pratique ancienne mais efficace de l’Église : l’examen de conscience. Qui d’entre nous, le soir, avant de finir sa journée, reste tout seul ou toute seule et se pose la question : qu’est-ce qui s’est passé aujourd’hui dans mon cœur ? Qu’est-il arrivé ? Quelles émotions ont traversé mon cœur ? Si nous ne faisons pas cela, nous ne réussissons pas ni à bien veiller ni à bien protéger notre cœur »

I. Petits rappels sur le sacrement de Confession (ou de Pénitence ou de Réconciliation)

Un vrai chrétien a le souci constant de conserver son âme en état de grâce aux yeux de Dieu. Il sait, en effet, d’une part, que nul ne connaît ni le jour ni l’heure de sa mort et que, d’autre part, l’âme, pour être admise au bonheur parfait et éternel du Ciel, doit être entiè­rement purifiée du péché. C’est pourquoi il reçoit volontiers le sacrement de la Réconciliation.

Par ce sacrement, on obtient la rémission de tous les péchés person­nels (quelle qu’en soit la gravité) commis après le baptême. Ce pouvoir qu’avait le Christ, il l’a transmis à ses Apôtres quand, leur apparaissant après sa Résurrection, il leur a dit : Recevez le Saint-Esprit : les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez ; ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez (Jean, XX, 23). Ce pouvoir passa des Apôtres à leurs successeurs.


Tout chrétien doit recevoir ce sacrement au moins une fois chaque année. Il comporte :

L’examen des fautes commises.
Le regret de les avoir commises (Contrition).
La résolution sincère de les éviter à l’avenir.
L’accusation des péchés, au moins graves, à un prêtre approuvé, tenant la place de Dieu.
L’absolution donnée par le prêtre au nom de Jésus-Christ.
L’accomplissement de la pénitence qu’il a imposée (Satisfaction).


Le sacrement de pénitence produit notre propre mort au péché et notre résurrection à la vie en Dieu. Il prolonge ainsi notre baptême et nous prépare à l’eucharistie. Il doit laisser dans nos âmes une immense joie, car c’est un sacrement de vie.


II. Quelques conseils pour bien réaliser son examen de conscience

Par une courte prière, demander à Dieu et à Notre-Dame la grâce de bien connaître les péchés dont on est coupable.

S’examiner sur les Commandements de Dieu et de l’Église ; les péchés capitaux ; les devoirs de son état.

Pour aider le plus d’âmes possible, dont les besoins sont très divers, l’examen proposé ci-après est plutôt détaillé. Mais il est rappelé qu’en confession seule l’accusation des péchés mortels est obligatoire. Un péché est mortel quand, sachant pleinement que la matière en était grave, on l’a néanmoins commis avec un entier consentement. C’est alors une rupture d’amour avec Dieu. Et comme l’âme cesse ainsi d’être unie à Dieu - de qui elle tenait sa vie -, elle meurt surna­turellement : le péché a été "mortel" pour elle.

L’examen terminé, demander instamment à Dieu, par l’intercession de la Vierge Marie, la grâce d’une vraie contrition des péchés com­mis et la ferme résolution de les éviter à l’avenir, conditions indispen­sables pour obtenir le pardon de ses péchés.

Pour exciter en soi le regret de ses fautes, réfléchir durant quelques instants :

au redoutable châtiment du purgatoire ou de l’enfer que l’on a mérité ;
aux souffrances et à la mort que Jésus-Christ endura pour l’expiation de nos péchés ;
à la bonté d’un Dieu d’amour et de miséricorde, offensé par le péché qui a produit une rupture profonde, surtout s’il a été mortel.

Puis, réciter lentement l’acte de contrition.

III. Quelques conseils pour recevoir le sacrement lui-même

Avant de rentrer au confessionnal, ou immédiatement en entrant, suivant la coutume, réciter le « Je confesse à Dieu… » LeConfiteor nous remet devant cette réalité du péché et nous fait accomplir le mouvement de « conver­sion » nécessaire, vers Dieu et vers les autres :

Parce que nous nous sommes opposés à l’Amour tout-puissant, en cherchant à réaliser notre bonheur contre Lui ou sans Lui, nous disons : « Je confesse à Dieu tout-puissant » ;

Parce que nous avons porté atteinte à l’œuvre de l’Incarnation et de la Rédemption, en nous séparant de tous ceux qui ont coopéré à cette œuvre, notamment de la Mère du Christ, nous disons : « Je confesse … à la Bienheureuse Marie toujours Vierge » ;

Parce que nous nous sommes opposés à l’œuvre de lutte et de fidélité des anges, l’attente des martyrs, des prophètes de l’Ancien Testament, morts pour que le Règne du Messie se réalise, à l’œuvre des apôtres et des saints qui ont travaillé pour le Christ, nous disons : « Je confesse… à saint Michel (vainqueur du démon), à saint Jean Baptiste (dernier des pro­phètes), aux apôtres (représentés par saint Pierre et saint Paul), et à tous les saints » ;

Enfin, parce que notre péché s’est opposé à toute l’Église et nous sépare des autres membres du Corps Mystique que le prêtre représente, en même temps qu’il tient la place de Jésus Christ, nous disons : « Je confesse… à vous, mon Père… ».


Avant de commencer l’énumération des péchés, préciser : le temps écoulé depuis la dernière confession ; un oubli ou une dissimulation de péché grave dans celle-ci ; une ou plusieurs mauvaises communions (en état de péché grave) ; une omission de la pénitence donnée (volontaire ou non).


Accuser sincèrement tous les péchés mortels que l’on a commis, avec leur nombre et les circonstances qui les ont modifiés (aggravés, allégés), comme par exemple, les péchés commis avec d’autres personnes qu’on a ainsi scandalisées, ou qu’on a entraîné au péché.

L’accusation des péchés véniels n’est pas indispensable car on peut en obtenir le pardon par d’autres moyens que la confession, par exemple la prière, l’aumône, la pénitence… Pourtant, cette accusation est fort conseillée car, par le sacrement de la Confession, on obtient des grâces spéciales pour éviter ces péchés véniels à l’avenir.

Dans le cadre de confessions régulières, on peut dire où l’on en est par rapport à son défaut dominant, ou par rapport à ses résolutions.

Si l’on est troublé ou que l’on a peur, ou tout simplement si on hésite, on peut demander au prêtre de nous interroger, ou de nous renseigner sur la gravité d’un péché.

Terminer par : « Je m’accuse de tous ces péchés, de tous ceux que j’aurais pu avoir oublié et de tous ceux de ma vie passée ; j’en demande très humblement pardon à Dieu, et à vous mon Père, pénitence et absolution si vous m’en jugez digne ».


Ecouter avec attention le mot d'exhortation du prêtre. Avant l'absolution, bien regretter ses péchés, et réciter à cet effet l'acte de contrition : « Mon Dieu, j'ai un très grand regret de Vous avoir offensé, parce que Vous êtes infiniment bon, infiniment aimable et que le péché Vous déplaît. Je prends la ferme résolution avec le secours de Votre sainte grâce de ne plus Vous offenser et de faire pénitence. »


Après la confession, accomplir la pénitence imposée par le confesseur au plus tôt, afin de ne pas l’oublier ; remercier Dieu du pardon obtenu ; renouveler sa résolution d’éviter tout péché à l’avenir, surtout le péché grave.


Examen de conscience détaillé

Avant de commencer cet examen, adresser à Dieu cette prière :

Mon Dieu, je vous supplie, par l’intercession de la Vierge Marie, de m’accorder la grâce de bien connaître tous les péchés dont je suis coupable. Faites qu’ensuite je m’en accuse avec un sincère regret de les avoir commis et une ferme volonté de les éviter à l’avenir et qu’ainsi j’en obtienne le pardon de votre miséricorde infinie. Ainsi soit-il.


Examen sur les commandements de Dieu

1er Commandement : « Tu adoreras Dieu seul et l’aimeras plus que tout… »

Omission de la prière (en particulier le matin et le soir), de la fré­quentation des sacrements de la Pénitence et de l’Eucharistie… Communions ou confessions sacrilèges… Manque de respect des sacrements… Manque au jeûne avant la communion (une heure au moins)… Violation du secret de confession… Doutes volontaires contre la foi… Mise en péril de la foi par la lecture de journaux impies, par des fréquentations dangereuses… Respect humain… Manque de confiance en Dieu ou confiance présomptueuse en ses propres forces… Indifférence à l’égard de Dieu… Manque de soumission à la volonté de Dieu… Pratiques superstitieuses, spiritisme… Critiques de la religion… Adhésion à des mouvements incompatibles avec la foi catholique… Négligence dans sa formation chrétienne…


2ème Commandement : « Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect… »

Emploi inutile du nom de Dieu… Blasphèmes, imprécations, jurons… Serments faux ou inutiles… Irrespect à l’égard des personnes et des choses consacrées à Dieu… Souhaits néfastes à l’égard de soi-même ou d’autrui… Non-accomplissement des vœux émis…


3ème Commandement : « Tu sanctifieras le jour du Seigneur… »

Omission volontaire ou sans motif de l’assistance à la Messe domini­cale ou des fêtes d’obligation… Retard volontaire ou dissipation durant ces Messes… Travail fait ou ordonné sans nécessité ou permission… Recherches de distractions contraires à la sanctification du dimanche…


4ème Commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère… »

Manque d’amour, d’affection, de respect, d’obéissance, d’assistance à l’égard des parents durant leur vie et de prière à leur intention après leur mort… Peine causée… Souhaits de mal… Disputes d’intérêt en famille… Manque de déférence et de soumission à l’égard des supérieurs…

Pour les parents à l’égard de leurs enfants : négligence dans leur édu­cation chrétienne ou leur pratique religieuse, mauvais exemples donnés, manque de surveillance, de soins, de disponibilité, de conseils ou de corrections nécessaire… Dureté, injustice, sévérité excessive…


5ème Commandement : « Tu ne tueras point… »

Meurtre, tentative de suicide, euthanasie… Avortements, stérilisations… Souhait de mort ou de malheur à l’égard d’autrui… Vengeance, coups, blessures, torts causés à la santé, drogues, alcool, mutilations… Insultes, injures, mépris, faux rapports, haine, violences, refus de pardonner, vengeances… Indifférence à la peine d’autrui… Scan­dales par mauvais exemples, par conseils ou approbation silen­cieuse…


6ème et 9ème Commandements : « Tu ne feras pas d’impureté… » et « Tu n’auras pas de désir impur volontaire… »

Pensées ou désirs impurs provoqués en soi ou chez les autres… Conversations, chansons, lectures, spectacles immoraux (TV, Internet…) Flirts… Familiarités coupables… Danses lascives… Touchers indécents… Actions contraires à la chasteté, seul ou avec d’autres : masturbation, relations charnelles en dehors du mariage, homosexualité… Tenues ou attitudes provocantes…

Pour les fiancés : Légèretés, tendresses excessivement sensuelles… Relations prématrimoniales… Cohabitation…

Pour les époux : Atteintes coupables à la fécondité du mariage, contraception permanente ou temporaire… Limitation de l’usage du mariage aux jours inféconds sans cause sérieuse… Adultère (pensées, désirs, actions)… Liaisons… Divorce… Remariage civil… Refus injuste du droit du conjoint…


7ème et 10ème Commandements : « Tu ne voleras pas… » et « Tu ne désireras pas injustement le bien d’autrui… »

Vol (quoi ? combien ? circonstances ?), recel, objets trouvés ou empruntés et non rendus… Dommages injustes causés au prochain dans ses biens… Fraudes, manœuvres déloyales dans le travail, les affaires, le commerce, les contrats… Pots-de-vin… Coopération à des injustices… Recel d’objets volés… Négligence dans le paiement des dettes… Salaires insuffisants… Exploitation des faibles… Dommages aux biens collectifs… Désirs de vol ou d’injustices… Non-réparation de dommages causés… Non-restitution… Gaspillage… Travail bâclé…


8ème Commandement : « Tu ne mentiras pas… »

Mensonges avec ou sans préjudice pour autrui… Médisances ou calom­nies, faites ou approuvées… Faux témoignages en justice… Accusations injustes… Jugements téméraires… Rapports injustes nuisibles… Violation du secret, confié ou professionnel, des correspondances… Dissimulation, hypocrisie… Tricheries… Promesses non tenues… Refus de rectifier la vérité…


Examen sur les commandements de l’Église

Tu sanctifieras les fêtes d’obligation (Noël, Ascension, Assomption, Toussaint).

Tu assisteras à la messe les dimanches et fêtes d’obligation.

Tu te confesseras au moins une fois l’an.

Tu communieras chaque année au Temps pascal.

Tu jeûneras les jours fixés par l’Église (Mercredi des Cendres et Vendredi Saint).

Tu ne mangeras pas de viande les jours fixés par l’Église (c’est-à-dire, les jours de jeûne et les vendredis de Carême). Pour les autres vendredis de l’année, cette abstinence peut être remplacée par une autre forme de pénitence (qu’il faut alors accomplir sous peine de péché).


Examen sur les péchés capitaux

ORGUEIL : Amour-propre désordonné… Complaisance en soi-même… Egoïsme… Ambition démesurée… Vanité mondaine… Présomption… Attitudes hautaines, susceptibilité…

AVARICE : Vices contraires aux 7ème et 10ème commandements. Refus de partager, d’aider ceux qui sont dans le besoin (aumône) …

LUXURE : Vices contraires aux 6ème et 9ème commandements.

ENVIE : Jalousie du bonheur, des biens, des succès des autres ; joie de leurs malheurs, de leurs misères, de leurs revers…

GOURMANDISE : Excès dans le manger, le boire… Ivrognerie… Sensualité… Ivresse des stupéfiants…

COLÈRE : Manque de maîtrise de soi, emportements, rancunes, res­sentiment, murmures, bouderie, brusquerie, grossièreté, cruauté…

PARESSE : Dans le lever, le travail, les prières… Oisiveté… Fuite systématique des efforts…


Examen sur les devoirs d’état

N.B. L’examen suivant est très détaillé, et reprend en partie ce qui a déjà été vu auparavant.


Alors qu’il est très important, c’est un domaine qu’on oublie souvent dans l’examen de la conscience. Selon son état de vie et ses responsabilités :


1. Devoirs personnels de chrétiens :

Quelle importance ai-je attaché à ma vie chrétienne, au milieu de toutes mes occupations ? A-t-elle la première place ? Y a-t-il dans ma vie une cohérence entre ma foi et mes œuvres ?

Est-ce que je crois à la présence et à l’action du Seigneur dans le monde et dans ma vie de chaque jour ? Ai-je cherché à mieux connaître sa pensée et sa volonté en face des événements, en face des autres, et de mes problèmes personnels ? Suis-je fidèle à la vocation que Dieu m’a envoyée ?

Ai-je cherché à grandir dans la foi, à approfondir ma connaissance du Sei­gneur par la lecture de l’Évangile et du Catéchisme, ou par tout autre moyen mis à ma disposition : retraites, cours, prédications… ?

Ai-je eu peur de témoigner de ma foi par lâcheté, respect humain ? N’ai-je pas cédé aux doutes, à l’inquiétude, à l’angoisse, au désespoir ?

Ai-je compté sur le Seigneur dans les difficultés et dans les tentations ?

Est-ce que je vis dans l’attente de la vie éternelle ?

Ai-je prié ? Régulièrement ? Avec mon cœur ? Avec toute ma vie ?

Ai-je pris part à la Sainte Messe quand l’Église me le demande ? Y ai-je participé de mon mieux ?

Ai-je vécu le dimanche comme un jour de prière et de joie ? N’ai-je pas accom­pli des travaux qui ne sont pas conformes à cet esprit ?

Ai-je fait quelque chose pour aider la mission d’évangélisation de l’Église ? Pour ramener mes connaissances à la vraie foi ?

N’ai-je pas refusé par souci de ma tranquillité ou par égoïsme de m’engager dans un mouvement d’Église ?

Ai-je collaboré loyalement avec les prêtres de l’Église ? Les ai-je aidé autant que je pouvais ?


2. Devoirs envers le prochain :

Est-ce que j’aime le prochain d’un amour vrai et efficace ?

La misère, les souffrances des autres sont-elles pour moi une préoccupation ? Ai-je fait mon possible pour les sou­lager ?

Ai-je cherché à comprendre les autres ? Ai-je cherché à les aider en mettant à leur disposition mon amitié, mon temps, mes biens ?

N’ai-je jamais blessé les autres par mes paroles, mes gestes ?

Ai-je risqué de porter atteinte à la vie des autres ou à la mienne, par des im­prudences dans le travail, le sport ou sur la route ?

En quoi ai-je pu trahir l’amour des autres : indifférence, oubli des autres, mise à l’écart de certains, mauvais caractère, volonté d’avoir raison à tout prix, jalousie, envie, désir de vengeance, mépris, jugement téméraire, haine, rail­lerie, médisance, calomnie, secrets ré­vélés, achats ou ventes à des prix injustes, dettes impayées, choses non rendues, gaspillage ou détérioration des biens collectifs, mauvais exemple, scan­dale d’autant plus grand qu’il vient d’un témoin du Christ, refus de pardonner.


3. Devoirs familiaux :

Enfants :

Ai-je vraiment aimé mes parents, en évitant d’augmenter leurs difficultés, en leur apportant mon concours, en leur manifestant mon affection ?

Ai-je respecté mes parents ? En leur parlant avec déférence, en ne les jugeant pas sans les comprendre ?

Ai-je respecté l’autorité de mes parents en écoutant leurs conseils, leurs ordres et en les exécutant de mon mieux ?

N’ai-je pas gêné l’atmosphère familiale par de la mauvaise humeur, de la bouderie, de la révolte ?

Est-ce que j’aide de mon mieux mes parents âgés quand ils sont dans la gêne, ou malades ou isolés ?

Est-ce que je cherche à bien m’entendre avec tous les membres de ma famille ?


Personnes mariées :

Suis-je fidèle à l’amour promis le jour du mariage ? Ai-je cherché à développer cet amour, à me donner sans réserve et à me sacrifier ?

Ai-je souci des désirs, des goûts, des difficultés de mon époux ou de mon épouse ?

N’ai-je pas négligé mon foyer ? Ai-je le souci de penser à deux les pro­blèmes de ma famille ?

N’ai-je pas gâché notre amour en ne maîtrisant pas suffisamment les défauts de mon caractère ?

N’ai-je pas recherché les joies du mariage par simple égoïsme ?

La communion des cœurs et des esprits l’emporte-t-elle et anime-t-elle celle des corps ?

N’ai-je pas par égoïsme refusé d’avoir des enfants ? Ai-je dans ce but utilisé des moyens défendus ?

Est-ce que j’apporte toute l’attention voulue à l’éducation de mes enfants ?

Est-ce que je cherche à les connaître, à les comprendre, à découvrir leurs goûts, leur vocation, à suivre leur évolution quand ils grandissent ?

Ai-je pensé à leur donner le moyen d’exercer leur liberté quand ils grandissent ?

Mon attitude envers eux ne manque-t-elle pas de fermeté ou au contraire d’affection et de confiance ?

Est-ce que je leur donne le bon exemple ?

Ai-je cherché à les éduquer religieusement ? Leur ai-je donné le sens de la prière ?

Ai-je cherché à garder au foyer le sens du jour du Seigneur ? Ai-je aidé mes enfants à préparer leur messe ?

Ai-je considéré comme un honneur et un devoir de donner à Dieu des prêtres, des religieuses ?

Notre foyer est-il accueillant pour les autres ?


4. Devoirs professionnels :

Enfants :

Ai-je manqué l’école par ma faute ?

Ai-je mal étudié mes leçons, mal fait mes devoirs ?

Ai-je triché en classe (copié, soufflé) ?


Adultes :

Ai-je négligé mon travail ?

Ai-je conscience des responsabilités qu’engage ma situation, mon rôle ?

Quelle est mon attitude à l’égard de ceux qui me dirigent ? N’ai-je pas cherché, par méchanceté ou jalousie, à miner leur autorité ?

Quelle est mon attitude vis à vis de ceux qui travaillent avec moi ? N’ai-je pas tendance à me décharger sur les autres de ma tâche ? Est-ce que je sais les aider, les soutenir, entretenir avec eux des relations de bonne camaraderie ?

Ai-je pris ma place dans les organisa­tions professionnelles ?

Quelle est mon attitude vis à vis de ceux que je commande ou que j’emploie ? Est-ce que je les rétribue conformément à la justice ? Les ai-je traité humainement, en res­pectant leur dignité d’hommes ? Ne leur ai-je pas confié des tâches au-dessus de leurs forces ? Leur ai-je accordé le repos auquel ils ont droit et dont ils ont besoin ?


5. Devoirs civiques :

Ai-je rempli mes devoirs de chrétien dans la société ?

Ai-je cherché à m’informer le mieux possible pour comprendre les pro­blèmes sociaux et économiques ? A découvrir les solutions justes et efficaces ?

Ai-je le souci de tenir ma place dans la vie de la cité ou de la nation pour lui donner une meilleure orienta­tion ? Ai-je su accepter les charges mu­nicipales ou autres en les envisageant comme un service ?

Ai-je choisi mes représentants en fonc­tion de leur aptitude à promouvoir le bien commun et la loi divine plutôt qu’en fonction de leur aptitude à défendre mes intérêts ?

Ai-je fait mon possible pour faire changer les lois injustes (Avortements, divorce, euthanasie, pacs, etc.) ?

Examen de conscience pour Adultes

________________________________

Je crois en un Sauveur aimant qui pardonne mes péchés et qui me donne la grâce de devenir un Saint. Par le ministère de ses Prêtres, Jésus–Christ accomplit l’un et l’autre dans le Sacrement de Pénitence.

"Comme le Père M’a envoyé, Moi aussi Je vous envoie … Recevez le Saint Esprit. Les péchés seront pardonnés à qui vous les pardonnerez ils seront retenus à qui vous les retiendrez." (Jean XX : 21-23)

"Vos péchés seraient-ils rouges comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige." (Isaie I : 18)

"Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs." ( Matt. IX : 13)

"Les hommes ont reçu de Dieu un pouvoir accordé ni aux Anges,ni aux Archanges. Jamais il n’a dit aux Esprits Célestes « Tout ce que vous lierez et délierez sur la terre sera lié et délié dans le ciel ». Les Princes de ce monde peuvent seulement lier et délier le corps. Le pouvoir du prêtre va plus loin, il atteint l’âme et elle est exorcisée non seulement par le baptême, mais encore plus par le pardon des péchés. Ne rougissons donc pas de confesser nos fautes. Celui qui rougit de découvrir ses péchés à un homme et qui ne se confesse pas, sera couvert de honte au Jour du Jugement en présence de tout l’univers," (St Jean Chrysostome, Traité sur les prêtres, Livre 3)

Prière avant la confession: O Seigneur, accordez-moi la lumière pour que je me voie comme Vous me voyez, et le grâce de regretter vraiment et effectivement mes péchés. O Marie, aidez-moi à faire une bonne confession.

Comment se confesser: D’abord, examinez bien votre conscience, puis dites au prêtre le genre précis de péchés que vous avez commis et dans la mesure du possible, combien de fois vous les avez commis depuis votre dernière bonne confession. Il n’est obligatoire de confesser que les péchés mortels puisqu’on peut obtenir le pardon des péchés véniels par les sacrifices et les actes de charité. Si vous n’avez pas la certitude qu’un péché soit mortel ou véniel, mentionnez votre doute au confesseur. Souvenez-vous aussi que la confession de péchés véniels aide à éviter le péché et à progresser vers le Ciel.

Conditions nécessaires pour qu’un péché soit mortel:

Matière grave
Pleine connaissance
Entier consentement de la volonté.

Considérations préliminaires:

Ai-je parfois omis de confesser un péché grave dans le passé ; ou ai-je volontairement déguisé ou caché un tel péché ?
Nota bene : Cacher des péchés rend invalide la confession .
La confession est secrète, c’est à dire que c’est une faute mortelle pour le prêtre de révéler à qui que ce soit l’objet d’une confession.
Ai-je été coupable d’irrévérence envers ce sacrement en omettant d’examiner ma conscience avec soin?
Ai-je négligé de faire la pénitence donnée par le prêtre?
Ai-je des habitudes de péchés graves à confesser d’abord (par exemple: impureté, ivrognerie, etc.)

Premier Commandement:

Je suis le Seigneur Ton Dieu. Tu n’auras pas des dieux étrangers devant Moi. (y compris les péchés contre la Foi, l’Espérance et la Charité)

L'amour de l'argent est la racine de tous les maux, c'est une idolâtrie...

Ai-je négligé de connaître ma foi selon l’enseignement du catéchisme, par exemple le Symbole des Apôtres, les Dix Commandements, les Sept Sacrements, le Notre Père, etc.?
Ai-je volontairement mis en doute ou renié l’un des enseignements de l’Eglise?
Ai-je pris part à quelque culte non- catholique?
Suis-je membre de quelque organisation religieuse non-catholique, société secrète ou groupe anti-catholique?
Ai-je, en toute connaissance, lu quelque littérature hérétique, blasphématoire ou anti catholique?
Ai-je pratiqué des superstitions (telles que les horoscopes, prédiction d’avenir, spiritisme, etc.)
Ai-je omis des obligations ou pratiques religieuses pour des motifs de respect humain?
Me suis-je recommandé chaque jour à Dieu?
Ai-je été fidèle à mes prières quotidiennes?
Ai-je fait mauvais usage des Sacrements? Les ai-je reçus sans respect (par exemple la Communion dans la main) ou de manière invalide?
Me suis-je moqué de Dieu, de Notre-Dame, des Saints, de l’Eglise, des Sacrements ou d’autres sujets sacrés?
Ai-je été coupable de grande irrévérence dans l’Eglise (par exemple: conversation, comportement ou vêtement)?
Ai-je été indifférent vis-à-vis de ma foi catholique – en croyant qu’on peut se sauver dans n’importe quelle religion, que toutes les religions se valent?
Ai-je présumé de la miséricorde de Dieu en toute circonstance?
Ai-je désespéré de la miséricorde de Dieu?
Ai-je trahi Dieu?
Ai-je donné trop d’importance à quelque créature, activité, objet ou opinion?

Deuxième Commandement:

Tu ne prendras pas en vain le Nom du Seigneur Ton Dieu.

Ai-je blasphémé le Nom de Dieu à tort, inconsidérément ou en matière légère et triviale?
Ai-je murmuré ou gémi contre Dieu (blasphème)?
Ai-je prononcé des malédictions contre moi-même ou les autres, ou toute créature?
Me suis-je emporté contre les autres jusqu’à provoquer des jurons ou des blasphèmes contre Dieu?
Ai-je manqué à un vœu fait à Dieu?

Troisième Commandement:

Souvenez –vous de sanctifier le Sabbat.

Ai-je manqué la Messe le dimanche ou une fête d’obligation?
Ai-je été en retard à la Messe ou l’ai-je écourtée par ma faute?
Ai-je fait manquer la Messe à d’autres ou leur ai-je fait écourter la Messe?
Ai-je été volontairement distrait pendant la Messe ?
Ai-je fait ou commander un travail servile non nécessaire le dimanche ou les jours de fête d’obligation?
Ai-je acheté ou vendu sans nécessité ce jour là?

Quatrième Commandement:

Honore ton père et ta mère.

Ai-je désobéi ou manqué de respect envers mes parents ou ai-je négligé ou refusé de les aider dans leurs besoins ?
Ai-je manqué de respect pour des personnes chargées de me commander?
Ai-je calomnié ou insulté des prêtres ou d’autres personnes consacrées à Dieu?
Ai-je manqué de respect vis à vis des personnes âgées?
Ai-je maltraité mon conjoint ou mes enfants?
Ai-je désobéi ou manqué de respect à mon mari?
En ce qui concerne mes enfants:

Ai-je négligé leurs besoins matériels?
Me suis-je soucié de les faire baptiser de bonne heure?1
Ai-je pris soin de leur éducation religieuse personnelle?
Leur ai-je permis de négliger leurs devoirs religieux?
Leur ai-je permis le flirt ou des fréquentations régulières sans perspective du mariage dans un proche avenir?
Ai-je veillé à leurs compagnies?
Ai-je omis de les discipliner quand c’était nécessaire?
Leur ai-je donné un mauvais exemple?
Les ai-je scandalisés par des disputes avec mon conjoint en présence de mes enfants? En jurant ou blasphémant en leur présence?
Ai-je gardé la modestie à la maison?
Leur ai-je permis de porter des vêtements immodestes (mini jupes, pantalons serrés, robes ou pulls trop ajustés, corsages transparents, shorts courts, tenues de bain provocantes, etc.)? 2
Leur ai-je refusé la liberté de se marier ou de suivre une vocation religieuse?

________________________________

1 Les nouveaux nés devraient être baptisés dès que possible. Sauf prescription diocésaines particulières, il semble généralement admis qu’un nouveau-né devrait être baptisé dans l’intervalle de une semaine ou dix jours environ après sa naissance. Beaucoup de catholiques repoussent le baptême à une quinzaine ou un peu plus. L’idée d’administrer le baptême dans les trois jours après la naissance est considérée comme trop stricte. Saint Alphonse, suivant l’opinion commune, pensait qu’un délai non motivé au-delà de dix ou onze jours serait un péché grave. Par rapport à la coutume moderne, connue et non corrigée par les Ordinaires locaux, un délai non motivé au delà d’un mois serait un péché grave. S’il n’y a pas de danger probable pour l’enfant, les parents ne peuvent être convaincus de péché grave en différant le baptême un peu au-delà de trois semaines au plus, mais l’usage de faire baptiser un nouveau-né dans l’intervalle d’environ une semaine ou dix jours après la naissance est fort recommandable et en vérité, une date plus précoce peut être recommandée à juste titre. — H. Davis S.J., Moral and Pastoral Theology, Vol. III, Pg.65, Sheed and Ward, New York, 1935

2 Demander le feuillet LF05 Règles Mariales pour la Modestie dans le vêtement.

Cinquième Commandement:

Tu ne tueras pas.

Ai-je provoqué, désiré ou hâté la mort ou la blessure physique de quelqu’un?
Ai-je entretenu de la haine contre quelqu’un?
Ai-je opprimé quelqu’un?
Ai-je désiré la vengeance?
Ai-je été cause d’inimitié entre d’autres personnes?
Ai-je querellé ou combattu quelqu’un?
Ai-je souhaité du mal à quelqu’un?
Ai-je eu l’intention ou tenté de blesser ou de maltraiter d’autres personnes?
Y a-t-il quelqu’un avec qui je refuse de parler ou contre qui je garde rancune?
Ai-je pris plaisir aux malheurs de quelqu’un?
Ai-je été jaloux ou envieux?
Ai-je pratiqué ou essayé de pratiquer un avortement ou conseillé à quelqu’un de le faire
Ai-je, d’une manière ou d’une autre, mutilé mon corps sans nécessité?
Ai-je eu des pensées de suicide ou des tentatives?
Me suis-je enivré ? Ai-je pris des drogues interdites?
Ai-je trop mangé ou est-ce que je néglige de me nourrir convenablement? (c’est à dire avec des aliments sains)
Ai-je manqué à la correction fraternelle?
Ai-je nuit à l’âme de quelqu’un, surtout aux enfants en scandalisant par le mauvais exemple?
Ai-je nuit à moi-même en exposant mon âme aux tentations volontairement et sans nécessité. (par exemple: mauvaises émissions, mauvaises chansons, plages, etc.)?

Sixième et Neuvième Commandement:

Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne désireras pas la femme de ton prochain.

Ai-je refusé à mon conjoint, à ma conjointe, les droits du mariage?
Ai-je pratiqué le contrôle des naissances (pilules, appareils, retrait)?
Ai-je abusé des droits du mariage de quelque autre manière?
Ai-je commis l’adultère ou la fornication ( pratiques sexuelles prémaritales)?
Ai-je commis un péché contre nature dans le domaine de la pureté (homosexualité ou lesbianisme en pensée, en parole ou en action )?
Ai-je touché ou embrassé quelqu’un de manière impure?
Me suis-je engagé dans des baisers prolongés et passionnés en dehors du mariage ?
Me suis-je engagé dans des affections désordonnées?
Ai-je pratiqué l’impureté solitairement ( masturbation )?
Ai-je entretenu des pensées impures et m’y suis-je complu?
Me suis-je laissé aller à des désirs sensuels pour quelqu’un ou ai-je volontairement désiré voir ou faire quelque chose d’impur?
Me suis-je laissé aller volontairement à quelque plaisir sexuel complet ou incomplet en dehors du mariage?
Ai-je été occasion de péché pour d’autres en portant des vêtements immodestes, trop serrés ou provocants de toute autre manière?
Ai-je agi pour provoquer ou occasionner chez les autres des pensées ou des désirs impurs délibérément ou par légèreté?
Ai-je fait des lectures indécentes ou regardé de mauvais film?
Ai-je regardé des films et des émissions érotiques ou la pornographie par internet ou permis à des enfants de le faire?
Ai-je prononcé des paroles ou raconté des histoires indécentes?
Ai-je écouté volontairement de telles histoires?
Me suis-je vanté de mes péchés ou complu dans les péchés du passé?
Me suis-je trouvé en compagnie impudique?
Ai-je consenti à des regards impudiques?
Ai-je négligé de contrôler mon imagination?
Ai-je prié tout de suite pour bannir de si mauvaises pensées et tentations?
Ai-je évité la paresse, la gourmandise, l’oisiveté et les occasions d’impureté?
Ai-je pris part à des danses immodestes et à des spectacles indécents?
Suis-je resté sans nécessité seul en compagnie de quelqu’un du sexe opposé en dehors du mariage?

Nota bene: Ne pas craindre de dire au prêtre tout péché d’impureté que vous avez pu commettre. Ne pas cacher ou essayer de déguiser de tels péchés. Le prêtre est là pour vous aider et vous pardonner. Rien de ce que vous dites ne le choquera, donc ne craignez pas, quelque puisse être votre honte.

Septième et Dixième Commandement:

Tu ne voleras pas. Tu ne convoitera pas les biens du prochains.

Ai-je volé quelque chose? Quoi ou combien?
Ai-je endommagé le bien des autres?
Ai-je par négligence abîmé le bien des autres?
Ai-je été négligent dans la gestion de l’argent et des biens d’autrui?
Ai-je triché ou fraudé?
Ai-je participé excessivement à des jeux d’argent?
Ai-je refusé ou négligé de payer mes dettes?
Ai-je acquis un bien notoirement volé?
Ai-je omis de rendre des objets prêtés?
Ai-je trompé mon employeur sur ma journée de travail?
Ai-je triché sur les salaires de mes employés?
Ai-je refusé ou négligé d’aider quelqu’un en urgente nécessité?
Ai-je omis de restituer en cas de vol, de tricherie ou de fraude?
Ai-je envié à un autre ce qu’il avait?
Ai-je été jaloux du bien d’autrui?
Ai-je été avare?
Ai-je été cupide et avare, accordant trop d’importance aux biens matériels et au confort? Mon cœur est-il porté vers les possessions terrestres ou les vrais trésors du Ciel ?

Huitième Commandement:

Tu ne porteras pas de faux témoignage envers ton prochain.

Ai-je menti à propos de quelqu’un?
Mes mensonges ont-ils causé un tort matériel ou spirituel?
Ai-je porté des jugements téméraires (c’est à dire cru fermement, sans preuve évidente à la culpabilité de quelqu’un dans un crime ou une faute morale?
Ai-je nui à la bonne réputation de quelqu’un en révélant des fautes vraies mais cachées (délation )?
Ai-je révélé les péchés d’autrui?
Ai-je été coupable de cafardage (c’est à dire d’avoir rapporté quelque chose de défavorable dit par quelqu’un à propos d’un autre de manière à créer l’inimitié entre eux)?
Ai-je encouragé ou prêté l’oreille à la diffusion du scandale concernant mon prochain?
Ai-je prêté de faux serments ou signé de faux documents?
Suis-je critique, négatif ou peu charitable dans ma conversation?
Ai-je flatté les autres?

Les Sept Péchés Capitaux et les Vertus opposées.

Orgueil..............................................Humilité
Avarice............................................Libéralité
Luxure.............................................Chasteté
Colère...............................................Douceur
Gourmandise....................................Tempérance
Jalousie...........................................Amour fraternel
Paresse............................................Effort

Cinq effets de l’Orgueil

La vaine gloiren a. Vantardise b. Dissimulation/Duplicité
Ambition
Mépris des autres
Colère / Vengeance / Ressentiment
Entêtement / Obstination

Neuf manières d’être instrument de péché pour d’autres.

A. Ai-je sciemment été cause de péché ?
B. Ai-je coopéré au péché des autres ?

Le conseil
Le commandement
Le consentement
La provocation
La louange ou la flatterie
La dissimulation
La participation
Le silence
La défense du mal accompli.

Les Quatre Péchés qui crient vengeance au Ciel.

Le meurtre volontaire
La Sodomie ou le Lesbianisme
L’oppression des pauvres
La fraude sur le juste salaire du travailleur.

Les Six Commandements de l’Eglise.

Ai-je entendu la Messe le dimanche et les fêtes d’obligation?
Ai-je pratiqué le jeûne et l’abstinence les jours désignés et ai-je observé le jeûne eucharistique?
Me suis-je confessé au moins une fois l’an?
Ai-je reçu la Sainte Eucharistie au temps de Pâques?
Ai-je contribué au soutien de l’Eglise dans la mesure où je le dois?
Ai-je observé les lois de l’Eglise concernant le mariage (c’est à dire le mariage sans présence d’un prêtre ou mariage avec un parent ou non-catholique)?

Les Cinq Blasphèmes contre le Cœur Immaculé de Marie.

Ai-je blasphémé contre l’Immaculée Conception?
Ai-je blasphémé contre la Virginité Perpétuelle de Marie?
Ai-je blasphémé contre la Divine Maternité de Notre Dame ? Ai-je manqué à reconnaître Notre Dame comme Mère de tous les hommes?
Ai-je cherché officiellement à semer dans les cœurs des enfants l’indifférence ou le mépris, ou même la haine de ce Cœur Immaculé?
L’ai-je outragée directement dans Ses Saintes Images?

Finalement:

Ai-je reçu la Sainte Communion en état de péché mortel? (Sacrilège)

Examen des péchés véniels d’après St Antoine-Marie Claret.

L’âme devrait éviter tous les péchés véniels, spécialement ceux qui ouvrent la voie du péché mortel. Ce n’est pas assez , mon âme, de prendre la ferme résolution de souffrir la mort plutôt que de commettre un péché mortel. Il est nécessaire de former une résolution semblable par rapport au péché véniel. Celui qui ne trouve pas en lui-même cette volonté ne peut trouver la sécurité. Rien ne peut nous donner une certaine sécurité du salut éternel comme une vigilance incessante pour éviter même le moindre péché véniel et un sérieux remarquable en tous points touchant toutes les pratiques de la vie spirituelle - sérieux dans la prière et les rapports avec Dieu, sérieux dans la mortification et le renoncement, sérieux dans l’humilité et l’acceptation du mépris, sérieux dans l’obéissance et le renoncement à sa volonté propre, sérieux dans l’amour de Dieu et du prochain . Celui qui veut atteindre ce sérieux et le garder, doit nécessairement prendre la résolution d’éviter toujours spécialement les péchés véniels

suivants:

Le péché d’admettre en son cœur tout soupçon non fondé, tout jugement injuste contre le prochain.
Le péché d’entrer en conversation sur les défauts d’autrui et de manquer à la charité de toute autre manière même légèrement.
Le péché d’omettre, par paresse, nos pratiques spirituelles ou de les accomplir avec négligence volontaire.
Le péché d’avoir une affection désordonnée pour quelqu’un.
Le péché d’avoir une vaine estime de soi-même ou une vaine satisfaction dans ce qui nous concerne
Le péché de recevoir le Saint Sacrement de manière insouciante, avec des distractions et autres irrévérences et sans préparation sérieuse.
Impatiences, ressentiment, tout manquement à accepter des déceptions comme venant de la Main de Dieu ; car cela met obstacle à la voie des décrets et dispositions de la Divine Providence par rapport à nous-mêmes.
Le péché de se donner occasion de ternir même de loin l’éclat immaculé de la sainte pureté.
La faute de cacher volontairement à ceux qui devraient les connaître, les mauvaises inclinations, les faiblesses et les mortifications, en cherchant à poursuivre la route de la vertu, non sous la direction de l’obéissance, mais en se laissant guider par ses propres caprices.

Nota bene: Ceci s’entend de circonstances où nous pourrions avoir une direction qui mérite d’être recherchée, mais nous préférons suivre nos faibles lumières personnelles).

Prière pour une bonne confession

O mon Dieu, par mes péchés détestables, j’ai crucifié de nouveau Votre Divin Fils et L’ai tourné en dérision. A cause de cela, j’ai mérité Votre Colère et me suis rendu digne des feux de l’Enfer. Combien aussi j’ai été ingrat envers Vous, mon Père Céleste, qui m’avez tiré du néant, m’avez racheté par le Précieux Sang de Votre Fils et m’avez sanctifié par Vos Saints Sacrements et le Saint Esprit. Mais dans Votre Miséricorde, vous m’avez réservé cette confession. Recevez –moi de nouveau comme Votre fils prodigue et accordez-moi de bien me confesser pour que je puisse recommencer à Vous aimer de tout mon cœur et de toute mon âme et par conséquent garder vos commandements et souffrir patiemment toute expiation temporelle qui reste à accomplir. J’espère obtenir de Votre bonté et puissance, la vie éternelle au Paradis. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

Note Finale

N’oubliez pas de confesser vos péchés avec regret surnaturel en même temps que ferme résolution de ne plus retomber dans le péché et d’éviter les occasions prochaines de péché. Demandez à votre Confesseur de vous aider en toute difficulté qui entraverait une bonne confession. Accomplissez promptement votre pénitence.

Acte de Contrition

O mon Dieu, je regrette du fond du cœur de vous avoir offensé. Et je déteste tous mes péchés, parce que je redoute la perte du Ciel et les peines de l’Enfer, mais surtout parce que mes péchés Vous offensent, mon Dieu, qui êtes toute bonté et qui méritez tout mon amour. Je prends la ferme résolution, avec le secours de Votre Grâce, de confesser mes péchés, de faire pénitence et d’amender ma vie. Amen.


EXAMEN DE CONSCIENCE POUR ADULTES

Résumé: Il faut rechercher au moins tous les péchés mortels dont on se souvient et qui n’ont pas encore été confessés dans une bonne confession et à un prêtre ayant les pouvoirs pour absoudre. Un péché est mortel s’il y a : gravité de matière, pleine connaissance et plein consentement. Indiquer, dans la mesure du possible, leur espèce et leur nombre (même pour les désirs). Pour cela on demande à Dieu la grâce de bien connaître ses fautes et on s’examine sur les Dix Commandements et les préceptes de l’Église, sur les péchés capitaux et les devoirs de notre état. Il faudra penser à accuser également les péchés qui ont pu être commis par omission. N.B.: La confession est sacrilège lorsqu’on a volontairement caché des fautes mortelles. COMMANDEMENTS DE DIEU l er Commandement : « Tu adoreras Dieu seul et tu l’aimeras plus que tout. » Dieu est-il au centre de ma vie ? Est-il bien pour moi un Père à l’amour duquel je réponds par un amour total et une généreuse obéissance ? Jésus est-il vraiment mon Maître et mon modèle, celui dont je vis par la foi et les sacrements ? Manquements par omission ou négligence dans les prières (matin, soir, dans les tentations) et la réception des sacrements. Tiédeur. Respect humain pour manifester sa foi. Parole ou acte contre la religion. Adhésion à des mouvements incompatibles avec la foi catholique. Superstitions, spiritisme. Avoir tenté Dieu. Péchés contre la foi : refus d’adhérer à une ou plusieurs vérités révélées. Doutes volontaires. Négligeance dans sa sa propre formation religieuse. Lectures, émissions et spectacles portant atteinte à la foi ou à la morale. Péchés contre l’espérance : manque de confiance en la bonté et la providence de Dieu. Découragement, désespoir. Compter sur ses seules forces. Prétexter de la bonté de Dieu pour pécher. Ne pas désirer le ciel. Péchés contre la charité : indifférence par rapport à Dieu ; absence de prière et de pratique religieuse. Sacrilèges en profanant les choses saintes, en particulier confessions (incomplètes volontairement) et communions sacrilèges (reçues en état de péché mortel). Envers le prochain : refus de voir Dieu dans nos frères; haines, mépris, moqueries ; refus d’assister son prohain dans les graves nécessités. 2e Commandement : « Tu ne prononceras le nom de Dieu qu’avec respect. » Transgresser les serments et vœux faits en son nom. Associer son nom à des serments faux ou inutiles. Blasphémer son nom, celui de la Vierge ou des saints. Prononcer des imprécations contre soi ou contre autrui. 3e Commandement : « Tu sanctifieras le jour du Seigneur. » Avoir manqué à la sainte Messe par sa faute, y être arrivé en retard. Avoir fait ou fait faire “des travaux et des occupations qui empêchent le culte dû à Dieu, la joie propre au jour du Seigneur, ou la détente convenable de l’esprit et du corps” (can.1247). Avoir été à des amusements ou réunions dangereuses pour la foi ou les mœurs. 4e Commandement : « Tu honoreras ton père et ta mère. » Enfants de tous âges : Manque d’amour, de respect, d’obéissance (dans les limites de leur autorité), de reconnaissance et d’assistance (matérielle, spirituelle) aux parents. Parents : ne pas témoigner de l’affection à tous ses enfants ; ne pas leur donner l’exemple d’une vie vertueuse et chrétienne. Envers ceux encore sous leur dépendance : Association Notre Dame de Chrétienté manquements dans leur formation humaine et chrétienne (instruction religieuse, choix de l’école); et dans ses devoirs de surveillance, de conseil et de corrections nécessaires. Tous : disputes d’intérêt en famille. Manquements dans l’accomplissement du travail dans le respect dû à l’autorité (dans le métier, la vie collective) ou dans les responsabilités des dirigeants (conditions de travail honnêtes, juste salaire, respect vis-à-vis des employés). Insoumission aux lois civiles justes (impôts, service militaire, devoir civique). 5e Commandement : « Tu ne tueras point. » Meurtre, tentative de suicide, imprudence exposant à tuer ou blesser son prochain (sport à risque, transgression grave et volontaire du code de la route, conduite en état d’ivresse). Colères, disputes, vengeances, refus de pardon, rancunes, envie, jalousie, drogue. Excès dans les boissons, gourmandise. Attitude insultante et scandaleuse. Participation (par action ou par omission), à la stérilisation, à l’avortement, à l’euthanasie, au suicide. Incitation à la violence, à la lutte des classes. Haine raciale ou ethnique. 6e et 9e Commandements : « Tu ne commettras pas d’impureté. Tu n’auras pas le désir impur volontaire. » Pensées, désirs et actes commis seul ou avec d’autres contre la pureté. Conversations et chansons déshonnêtes. Lectures, spectacles (TV, films,...), fréquentation de lieux exposant à l’impureté. Responsabilité dans le péché d’autrui (danse, mode et attitude provocantes). Personnes mariées : Limitation de l’usage du mariage aux jours inféconds sans cause sérieuse. Moyens contraceptifs, ponctuels ou permanents. Refus des droits du conjoint. Adultère (pensées, désirs, actions). Infidélité affective. Liaison extra-matrimoniale. Divorce. “Remariage”. Fiancés : Manifestations de tendresse excessivement sensuelles. Relations pré matrimoniales. Cohabitation. 7e et 10e Commandements : « Tu ne voleras pas. Tu ne désireras pas injustement le bien des autres. » Participation direct ou indirect à des vols, fraudes, injustices. Dettes impayées. Non restitution. Recel d’objets volés. Tort causé dans les ventes, contrats, transactions. Tricheries. Fraudes. Pots de vin. Non-respect des lois sociales justes sur le travail, les assurances... Travail bâclé ; perte de temps. Dépenses excessives, par luxe, vanité, etc. Gaspillage. 8e Commandement : « Tu ne mentiras point. » Mensonges. Faux témoignage. Accusations injustes. Jugements téméraires. Calomnies (personnes ou institutions). Secrets violés. Médisances, ragots. Refus de réparer ou de rectifier COMMANDEMENTS DE L’ÉGLISE 1. Tu sanctifieras les dimanches et fêtes d’obligation (en France : Noël, Pâques, Ascension, La Pentecôte, Assomption, Toussaint) : par l’assistance à la messe et l’abstention d’activités contraires à la sanctification du jour du Seigneur (voir 3e commandement de Dieu). 2. Tu te confesseras au moins une fois l’an. 3. Tu communieras chaque année au Temps pascal (de Pâques à la Pentecôte). 4. Tu jeûneras ou feras abstinence les jours fixés. Jeûne et abstinence: Mercredi des Cendres et Vendredi Saint ; abstinence : tous les vendredis de l’année (les vendredis autres que ceux du Carême, on peut remplacer l’abstinence par une autre pénitence). 5. Tu contribueras selon tes moyens aux dépenses de l’Eglise. Association Notre Dame de Chrétienté DEVOIRS D’ÉTAT 1. Devoirs de chrétien : effort pour tendre à la perfection de la charité ; témoignage de cohérence entre la foi et les œuvres ; fidélité à la vocation reçue de Dieu ; dimension apostolique de sa vie ; approfondissement de sa foi ; aide à l’Eglise ; respect et obéissance à la hiérarchie dans ce qui dépend de son autorité. 2. Devoirs dans la famille : fidélité et don de soi dans le mariage ; générosité dans la procréation et l’éducation des enfants ; amour et entraide ; affection et assistance aux ascendants. 3. Devoirs dans la profession application au travail ; sens de la justice dans les rapports professionnels, dans les contrats. 4. Devoirs dans la cité : participation à la vie de la cité, devoir électoral ; respect des lois justes ; effort pour faire changer les lois injustes (avortement, ...) ; solidarité avec les plus démunis. MAÎTRISE DE SON TEMPÉRAMENT Il faut soumettre à la raison et à la loi de Dieu les passions déréglées par le péché originel et nos propres péchés. On distingue sept tendances qui nous inclinent au mal : - l’orgueil : amour désordonné de soi-même qui engendre l’ambition, la présomption, la vaine gloire, les attitudes hautaines, les vanités mondaines. - l’avarice : attachement désordonné aux richesses qui engendre l’injustice, l’endurcissement du cœur, le défaut de générosité pour faire l’aumône, l’aveuglement de l’esprit. - la luxure : vice contraire, voir 6e et 9e commandements. - L’envie : nous attriste à la vue des qualités ou des succès d’autrui ; engendre la calomnie, la jalousie, les discordes, les actions portant tort à autrui. - la gourmandise : excès dans le manger et le boire (alcoolisme) qui met en danger notre santé et nous fait perdre la possession de nous-mêmes. - la colère : fait perdre le contrôle de soi-même et porte aux injures, querelles, coups... - la paresse : incline à fuir l’effort dans le travail, l’accomplissement des devoirs. Association Notre Dame de Chrétienté

Mit freundlichen Grüssen

Avec mes meilleurs salutations
Distinti saluti
Kind regards, yours sincerely
Saludos cordiales
בברכה, בכבוד רב
С уважение
ขอแสดงความนับถือ
你的真诚的
المخلص

Nouvelle adresse: 23, Av. Edouard Dapples, CH 1006 LAUSANNE. SUISSE

Tél: international ++ 41 21 616 88 88

Mobilisation générale: épargnes, retraites... volées légalement ! Comme à Chypre et en Grèce... Arnaque de la création monétaire du néant, ex nihilo... Grâce à monnaie-pleine, on peut rédiger ensemble un projet de loi d'application ou un contre-projet et reprendre ainsi toutes les meilleures solutions, BNS, RBI, monnaie, crédits, etc...

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html

Thème pour l'année 2016: Donner à chacun ce qui lui est dû par un dividende social à tous!
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Invitations 2017
In English
http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/10/free-invitations-every-year.html

en français:
http://desiebenthal.blogspot.ch/2016/10/invitations-gratuites-chaque-annee.html

Avec mes meilleurs salutations
Distinti saluti
Kind regards, yours sincerely

Nouvelle adresse: 23, Av. Edouard Dapples, CH 1006 LAUSANNE. SUISSE

Tél: international ++ 41 21 616 88 88

Mobilisation générale: épargnes, retraites... volées légalement !

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html

Thème pour l'année 2016: Donner à chacun ce qui lui est dû par un dividende social à tous!
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

Articles les plus consultés