Google+ Badge

mardi 20 janvier 2009

No interest but profits. Finance the Islamic way at Michigan bank. Why not a "Christian Way" ?



 
Finance the Islamic way at Michigan bank
Jan 13 05:07 PM US/Eastern
By JEFF KAROUB and SEBASTIAN ABBOT
Associated Press Writers
DETROIT (AP) - Big financial institutions have been battered by mortgages gone bad. But a tiny Michigan bank is getting attention in the industry by turning a profit on loans without even charging interest.

Its specialty: financial products that comply with Islamic law. That means no collecting interest, no short selling and no contracts that are considered exceedingly risky.

It also rules out some of the activity that got Western finance in trouble—subprime mortgages, credit default swaps and the like.

"When you look at the economic crisis we're in, if you were to follow Islamic or Sharia financing, you couldn't have this crisis," said John Sickler, corporate director for the bank, University Islamic Financial Corp. in Ann Arbor.

Islamic finance operations aren't prohibited from making a profit. Far from it. Instead, banks that comply with Islamic law, or Sharia, earn money from fees that are part of the cost of the loan, some paid up front and some over time.

University Islamic Financial has two types of financing, one called a marked-up installment sale and the other a lease-to-purchase sale. Fees in both cases are comparable to interest payments in traditional loans, bank officials say.

For example: A seller who bought a house for $100,000 could sell it for $120,000 or even $300,000, provided the buyer agrees it's a fair deal. The home could be sold on an installment plan negotiated by buyer and seller.

The bank is a subsidiary of Michigan-based University Bank, and its leaders say they have talked recently with executives from two national banks hoping to learn more about the business.

Islamic law says money cannot grow by itself, the way it does with compounding interest. Trade is acceptable as long as the equal amounts of money are traded or two different things are swapped with a fairly negotiated price.

So a dime for an apple would be considered "halal," or religiously acceptable, while one apple for two apples would be "harem," or unacceptable.

Even at University, not everyone is on board. Some customers have closed their accounts when they learned it was engaging in Islamic finance. Some employees who objected to the move quit. The bank also stopped having a Christmas party and no longer serves alcohol at after-hours events.

The Michigan bank focuses on contracts that clearly spell out the risk and reward between lender and borrower. University Islamic Financial says it's the nation's first to offer Sharia-compliant, federally insured deposits.

Islamic banking is more common overseas, but some U.S. banks and credit card companies are exploring the idea of branching out into Sharia products to reach out to the growing Muslim population.

So Islamic banking is only expected to increase in coming years. Already, Citigroup offers Sharia products and services to clients overseas, and Visa says it has worked with banks around the world to offer Islamic-compliant products.

The conventional banking system could learn a lot from the idea, said Jawad Ali, a finance lawyer based in Dubai and London who specializes in structuring Sharia-compliant deals.

"We haven't made as much money as the conventional banks because we can't, for example, sell what we don't own," he said. "We have to own it before we sell it. We may have missed out on gains in good times ... but we haven't suffered any losses."

Of course, there's no guarantee that banks will find immunity in Islamic finance from a severe global downturn.

"I am not doing banking on Mars," said Afaq Khan, the head of Saadiq, the Islamic banking arm of Standard Chartered Bank, based in London. "If real economic activity slows down significantly, the Islamic banking industry will also be affected."

A Sharia-compliant mortgage is like rent-to-own: There is no note, or mortgage, but typically part of each month's payment is held toward the ultimate purchase. The property is titled to an individual trust, or limited liability corporation.

Deutsche Bank estimates total assets in the Islamic finance market at $1 trillion—a tiny fraction of global financial assets, but the bank said in a recent report that the sector been growing at a clip of 15 to 20 percent per year.

Most big international banks already have Islamic banking arms, and a November report by Moody's Investors Service shows that Islamic banks have been fairly resilient to the global economic downturn.

The U.S. banking industry has not embraced Sharia banking. Wachovia, Wells Fargo and JPMorgan Chase said they have not adopted Sharia practices and declined to comment about what they may do in the future.

"As far as the future, we are always looking for opportunities to better serve our customers, but our specific strategy is proprietary," Wells Fargo spokeswoman Lisa Westermann said.

University Bank President Stephen Ranzini declined to name the U.S. banks that University Islamic has talked to. But he said his bank soon plans to offer its services such as residential lending to other banks and credit unions nationwide.

Sharia banking is an idea "that is long overdue in this country," said Amal Berry-Brown, vice president at Comerica, a Dallas regional bank that has talked with Ranzini. "At the same time, there really is quite a bit of work to be done."

Comerica has a strong customer base around Detroit, home to the nation's most concentrated Muslim population.

One issue: There is "a big variance" within Sharia law about exactly which financial practices are considered good and bad, said Mustafa Gultekin, a finance professor at the University of North Carolina at Chapel Hill.

For University Islamic, the niche appears to be paying off. Ranzini said he expects it to generate more than 25 percent of the overall bank's revenue this year, up from about 20 percent last year.

___

AP Business Writer Jeff Karoub reported from Detroit; Associated Press Writer Sebastian Abbot reported from Cairo; AP Business Writer Ieva M. Augstums reported from Charlotte, N.C.; and AP Business Writer Emma Vandore reported from Paris.




--
Admiration.
http://www.union-ch.com/file/portrait.wmv

Avec mes meilleures salutations.

François de Siebenthal
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.
Krach ? Solutions...
Local Exchange Systems in 5 languages
www.easyswap.ch
http://pavie.ch/?lng=en
http://michaeljournal.org
http://desiebenthal.blogspot.com/
http://ferraye.blogspot.com/
skype siebenthal
00 41 21 652 54 83
021 652 55 03 FAX: 652 54 11
CCP 10-35366-2

http://non-tridel-dioxines.com/
http://m-c-s.ch et  www.pavie.ch
http://ktotv.com/
Please, subscribe to be kept informed.
Pour nous soutenir, mieux résister aux manipulations, rester unis et recevoir des nouvelles différentes et vraies, un abonnement nous encourage.  Pour la Suisse, 5 numéros par année de 16 pages par parution: le prix modique de l'abonnement est de 16 Sfr.- par année (envois prioritaires)
Adressez vos chèques à:
Mme Thérèse Tardif C.C.P. 17-7243-7
Centre de traitement, 1631-Bulle, Suisse
Vous avez reçu ce texte parce qu'une de vos relations a pensé que notre esprit pouvait vous intéresser et nous a suggéré de vous écrire ou vous a personnellement fait suivre ce message. Si vous ne désirez plus rien recevoir de notre part, nous vous remercions de répondre par courriel avec la simple mention « refusé ». Si cette adresse figure au fichier, nous l'en ôterons de suite. Avec nos excuses.

Aucun commentaire:

Justice = Pax - Peace - Paz - Paix - Vrede - Frieden - Shalom - Salam - Mir - Pau - Pokoj - Shanti - Ashkharh...Abenaki OLAKAMIGENOKA Afrikaans VREDE Akan ASOMDWOE Akkadian SALMU Alabama ITTIMOKLA Albanês PAQE Algonquin WAKI IJIWEBISI Alsaciano FRIEDE Amharic SELAM Árabe SALAM Aranese PATZ Armenio ASHKHARH Assamese SHANTI Aymara HACANA Bemba MUTENDEN Basque (Euzkera) BAKEA Bavariano FRIDN Batak PARDAMEAN Belorusso PAKOJ Bengali SHANTI Bhojpuri SHANTI Isaïe 32, 17

Partagez

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Translate

Politesse et étiquette

Les commentaires si possible signés, concis ou non, courtois et pertinents, même très critiques sont appréciés. Toute discussion peut être source de progrès. Les autres, surtout les vulgaires, pourraient être supprimés .

Sites que vous devriez visiter, merci

Jean-Paul II a comparé le rapport sexuel entre les époux chrétiens à l'adoration eucharistique.
Admiration.

http://desiebenthal.blogspot.com/2011/05/le-rapport-sexuel-est-comparable.html
à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.
Krach ? Solutions...
Local Exchange Systems in 6 languages
www.easyswap.org

http://michaeljournal.org

http://ferraye.blogspot.com/

Un pour tous, tous pour un, IEOUA, LIOBA, Alleluia

Un pour tous, tous pour un, IEOUA, LIOBA, Alleluia
Image des rings burgondes

Armoiries de la famille

Armoiries de la famille
Met le dragon qui est en toi sous 7 verrous

Les valeurs suisses

Les valeurs suisses
Un pour tous, tous pour un.

Archives du blog

Qui suis-je ?

Ma photo

François de Siebenthal, Lausanne, Pays de Vaud, Switzerland. A. Consul général honoraire ém. de la République des Philippines, nommé par Mme Aquino. Secrétaire général du Corps consulaire. A. Président de l'association vaudoise de soutien au peuple afghan. Président de la SSB romande Consultant international en développement local. (Philippines, Madagascar, Congo, Togo, Benin, Mexique, Pologne, etc...) Nationalité suisse, Walser. Marié, de Siebenthal & Cie (dès novembre 1991) 3 C (dès février 1988) Conseils aux entreprises dans les domaines financiers, juridiques, d'ouverture de marché et d'organisation, en Suisse, à l'étranger, CEE, Afrique, Amériques et dans la région du Pacifique, ASEAN. - Décorations pour actes de bravoure. Médailles de sauveteur de la Fondation Carnegie sous les auspices du Conseil fédéral et de la Société Suisse de Sauvetage. 00 41 21 616 88 88 ou 079 261 41 54
Auteur de notamment:
http://desiebenthal.blogspot.com/2011/01/le-bilderberg-suisse-vevey-synthese.html

http://desiebenthal.blogspot.com/2009/05/la-crise-va-saggraver.html

http://openlibrary.org/books/OL2093524M/L%27_embryon_un_homme

http://www.lulu.com/spotlight/edsa

Les sept verrous qui bloquent le dragon qui est en chacun d'entre nous.

On triomphe des 7 vices capitaux par l’exercice des 7 vertus opposées.

Ainsi on triomphe :

de l’orgueil par l’humilité,

de l’avarice par la libéralité,

de la luxure par la chasteté,

de la colère par la patience,

de la gourmandise par l’abstinence,

de l’envie par l’amour fraternel,

de la paresse par la diligence et l’ardeur dans le service de Dieu.

Un combat à la fois, un par jour est plus efficace.

Sagesse de la première Alliance...Isaïe 11.1-3

Un rejeton sortira de la souche de Jessé,
un surgeon poussera de ses racines.
Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur,
esprit de sagesse et d’intelligence,
esprit de conseil et de force,
esprit de connaissance et de crainte du Seigneur
son inspiration est dans la crainte [piété] du Seigneur.


ll y a sept dons du Saint-Esprit qui nous aident dans ce combat :

1 le don de Sagesse ;

2 d’Intelligence ;

3 de Conseil ;

4 de Force ;

5 de Science ;

6 de Piété ;

7 de Crainte de Dieu.

A quoi servent les 7 dons du Saint-Esprit ?

Les 7 dons du Saint-Esprit servent à nous confirmer dans la Foi, l’Espérance et la Charité ; et à nous rendre prompts aux actes de vertu nécessaires pour acquérir la vie chrétienne et le CIEL.

Qu’est-ce que la Sagesse ?

La Sagesse est un don par lequel, élevant notre esprit au-dessus des choses terrestres et fragiles, nous contemplons les choses éternelles, c’est-à-dire la Vérité qui est Dieu, en qui nous nous complaisons et que nous aimons comme notre souverain Bien.

Qu’est-ce que l’Intelligence ?

L’Intelligence est un don par lequel nous est facilitée, autant que c’est possible pour un homme mortel, l’intelligence de la Foi et des divins mystères que nous ne pouvons connaître par les lumières naturelles de notre esprit.

Qu’est-ce que le Conseil ?

Le Conseil est un don par lequel, dans les doutes et les incertitudes de la vie humaine, nous connaissons ce qui contribue le plus à la gloire de Dieu, à notre salut et à celui du prochain.

Qu’est-ce que la Force ?

La Force est un don qui nous inspire de l’énergie et du courage pour observer fidèlement la sainte loi de Dieu et de l’Eglise, en surmontant tous les obstacles et toutes les attaques de nos ennemis.

Qu’est-ce que la Science ?

La Science est un don par lequel nous apprécions sainement les choses créées, et nous connaissons la manière d’en bien user et de les diriger vers leur fin dernière qui est Dieu.

Qu’est-ce que la Piété ?

La Piété est un don par lequel nous vénérons et nous aimons Dieu et les Saints, et nous avons des sentiments de miséricorde et de bienveillance envers le prochain pour l’amour de Dieu.

Qu’est-ce que la Crainte de Dieu ?

La Crainte de Dieu est un don qui nous fait respecter Dieu et craindre d’offenser sa divine Majesté, et qui nous détourne du mal en nous portant au bien dans l'amour.


Les dons du Saint Esprit
(CEC 1830-1831 ; ST I-II 68.1-8)


Les dons sont des habitudes, habitus infus, qui sont nous rendent réceptifs aux motions du Saint-Esprit, pour nous faire agir.

« Les dons sont des habitus qui perfectionnent l’homme pour qu’il suive promptement l’impulsion du Saint-Esprit, de même que les vertus morales disposent les facultés appétitives à obéir à la raison. Or, de même qu’il est naturel pour les facultés appétitives d’être mues par le commandement de la raison ; de même il est naturel pour toutes les facultés humaines d’être mues par l’impulsion de Dieu comme par une puissance supérieure. » ST I-II 68.4

Les sept dons du Saint Esprit
(ST I-II 68.4)


Intelligence : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités spéculatives (ST II-II 8.1-8).
Conseil : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans l’appréhension, par l’intelligence, des vérités pratiques (ST II-II 52.1-4).
Sagesse : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans le jugement, par l’intelligence, des vérités spéculatives (ST II-II 45.1-6).
Connaissance : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans le jugement, par l’intelligence, des vérités pratiques (ST II-II 9.1-4).
Piété : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits de l’amour des choses qui concernent un autre (ST II-II 121.1-2).
Force : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits de la crainte des choses qui nous concernent (ST II-II 138.1-2).
Crainte : nous rend réceptifs à l’action de l’Esprit Saint dans les appétits du désir des choses nous concernant (ST II-II 19.1-12).

http://www.lumenc.org/maladies.php